publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Vivre avec un poumon en moins...

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Vivre avec un poumon en moins...



    j'aimerais savoir si quelqu'un peut me dire quelles sont les gênes, les douleurs que l'on rencontre lorsqu'on vit avec un poumon en moins.

    Si l'espérance de durée de vie est raccourcie.

    Comment faire pour optimiser au maximum sa santé, son bien-être dans ce cas là ?


  • Je ne suis pas moi-même concernée mais...



    j'ai connu une dame a qui on avait enlevé un poumon lorsqu'elle avait une trentaine d'années. Elle s'essouflait à l'effort mais je ne me souviens pas de problèmes particuliers. Elle est décédée à l'âge de 76 ans.
    J'espère que tu auras des réponses de gens concernés directement par le problème.

    Commentaire


    • Je ne suis pas moi-même concernée mais...
      Merci pour ta réponse.



      up (j'en profite pour faire remonter )

      Commentaire


      • Petite info pour rassurer



        Bonjour,
        Juste pour peut-etre te rassurer...
        Ma belle-mère ne vit qu'avec un poumon depuis l'age de 18 ans elle en a maintenant 75.
        Les seuls petits problèmes sont le manque d'oxygène en haute montagne (au dessus de 2000m) et un essouflement quand elle marche beaucoup trop vite ou quand il fait trés chaud (26-28).

        Mais peut etre que tout dépend aussi de l'age lorsque l'on enlève un poumon?
        Pourquoi ne dmeande tu pas à un pneumologue???

        Courage

        Commentaire


        • Aujourd'hui,je témoigne...



          ...en mon nom,cette fois...
          Avec une bonne hygiène de vie et de bons exercices respiratoires,pour aider et stimuler le poumon sain,il est possible de vivre bien et de pratiquer certains sports,évidemment si,déjà avant l'ablation,on avait une vie active,si non,il est souhaitable de s'y adapter doucement.Je vis avec un poumon depuis février 94,je viens de passer une semaine entre 2800 et 3200 mètres d'altitude,pour la première fois depuis cette intervention et tout s'est déroulé formidablement bien.S'agissant de notre durée de vie,à nous les "diminués"(oui il ne me manque pas que lui) elle sera longue,longue,longue...
          Cordialement.
          Saravi

          Commentaire


          • En fait il s'agit de mon chéri....



            je vis avec lui depuis 2 ans et il a eu un grave accident de moto lorsqu'il avait une vingtaine d'années (il en a 39 maintenant).
            Il était très sportif et a dû arrêter certains sport.
            J'ai du mal à comprendre l'impact psychologique que cela peut avoir sur son moral, les handicaps et malaises que cela peut avoir comme influence sur sa vie de tous les jours mais j'ai l'impression qui ne l'a toujours pas accepté, qu'il se sent "diminué" même si nous tous autour de lui ne remarquons rien de spécial (mise à part une cicatrice qui le complexe des fois alors que franchement y'a vraiment pas de quoi).
            Moi même très sportive j'adore faire des randonnées mais je ne sais pas si en fait c'est bon pour lui (ça pourrait l'entraîner à avoir plus de souffle ?) ou s'il souffre beaucoup de faire 2/3 heures de marche sans s'arrêter.
            S'il serait bon qu'il fasse plus de cardio (un peu de footing par exemple) ou si au contraire ça serait mauvais pour lui... ?

            Commentaire


            • En fait il s'agit de mon chéri....
              Up... pour savoir...



              s'il faut que je le pousse à faire un travail d'endurance ou si au contraire ça serait mauvais pour lui ?

              Commentaire


              • Up... pour savoir...
                L'essentiel est ...



                ...d'avoir l'avis des médecins.
                Faire un test à l'effort est primordial,associé à un bilan de santé très approfondi,à la suite de quoi,vous et votre compagnon,aurez une réponse précise à vos interrogations.Tous,nous avons des raisons différentes d'avoir subi une ablation d'organes vitaux,donc des ressentis différents et les états d'être qui en découlent,le sont tout autant.
                Cordialement.
                Saravi

                Commentaire


                • Mon



                  fils de 15 ans vit avec 3/4 de poumon en moins et opéré coeur- poumon, cela ne l'empeche pas d'avoir une vie normale. Il a été opéré à 10 mois, il lui reste une hypertention pulmonaire. Noor

                  Commentaire

                  Publicité

                  Forum-Archive: 2002-04

                  publicité

                  Chargement...
                  X