publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sida

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sida



    Salut, j'ai 19 ans et je me pose des questions à propos du SIDA.
    Je sais qu'on peut l'attraper lors de relations sexuelles ou alors avec un contact sanguin (plaies...)
    mais je me demande quels sont les effets du SIDA exactement? et au bout de combien de temps se manifeste la maladie, quels sont les symptômes? Je me demande aussi quels sont les risques de décès et au bout de combien de temps?...
    merci de répondre à toutes ces questions!
    à bientot
    Marie de Montpellier

  • Tentative de réponse...



    Salut Marie

    je vais essayer de te répondre...
    Le SIDA affaiblit tes défenses immunitaires. Il utilise tes propres cellules pour se propager et les détruit. Comme tu as moins de défense contre les maladies, un simple rhume peut être fatal ! En fait, je crois qu'on ne meure pas vraiment du SIDA, mais plutôt de la maladie opportuniste contre laquelle on ne peut plus se défendre...

    Pour le reste de tes questions, j'espère que d'autres forumeurs t'aideront.

    Protégeons-nous !

    Preskil

    Commentaire


    • Tentative de réponse...
      .....



      Salut Preskil c'est sympa de m'avoir répondu car je vois que peu de gens l'ont fait!
      Marie

      Commentaire


      • Salut



        Il faut faire la difference entre etre seropositif et avoir le sida.
        Etre seropositif, c'est avoir le virus dans le corps sans qu'il soit encore actif. Il n'y a aucun signe particulier montrant qu'on est seropositif. Le seul moyen de le savoir est de faire un test. On peut rester seropositif tres longtemps et parfois sans le savoir: danger, car le virus peut se transmettre quand meme (et il suffit d'une fois)!!

        Ce n'est que quand le virus devient actif qu'on a le sida, et c'est a ce moment la que le systeme immunitaire commence a s'affaiblir. Je ne connais pas exactement les symptomes.

        Commentaire


        • Sida



          Les six faits principaux se rapportant au SIDA

          1. Le SIDA est une maladie transmissible par le sang, le sperme et les sécrétions vaginales.

          2. Le SIDA est à ce jour incurable. On ne peut pour l'instant que le mettre "en attente", grâce aux trithérapies par exemple. Une fois ces traitements terminés, le virus reprend son action.

          3. Le SIDA est provoqué par le virus VIH (Virus de l'Immunodéficience Humaine).

          4. Le virus VIH est transmis principalement par :

          - les rapports sexuels non-protégés (sans préservatif) avec une personne infectée

          - la fellation (sans préservatif) et le cunnilingus avec une personne infectée

          - l'injection de drogue au moyen de seringues ou d'aiguilles déjà utilisées ou appartenant à quelqu'un d'autre déjà infecté.

          5. Après avoir été contaminées par le virus VIH, la plupart des personnes restent pendant plusieurs années sans symptômes (asymptomatiques).

          6. De ce fait (puisqu'elles sont asymptomatiques), les personnes porteuses du virus VIH peuvent propager la maladie sans le savoir.

          **************************************

          Que signifie le résultat d'analyse "séropositif" ?

          "Résultat du test de dépistage : séropositif". Nombreux sont ceux et celles qui d'abord n'y croient pas, qui pensent qu'il s'agit d'une erreur. Puis, la plupart des personnes concernées traversent une crise grave. Elles sont désespérées, tristes, abattues, craignent la maladie, l'agonie et la mort.
          Vient s'y ajouter la peur d'être abandonnées par leurs proches et leurs amis, d'être rejetées par la société, d'être victimes de toutes sortes de discriminations.

          Dans cette situation, les personnes séropositives ont surtout besoin de vrais amis. Il leur faut l'appui de gens qui les comprennent et les aident à assumer et à surmonter le choc. Ensuite, la vie continue. En effet, une personne séropositive ne se sent pas malade et elle ne l'est effectivement pas. Quand le SIDA va-t-il se déclarer et quelle sera l'évolution de cette maladie ? La réponse à ces deux questions ne dépend pas que du destin, mais aussi dans une large mesure de la manière dont la personne séropositive vivra, c'est-à-dire aménagera et organisera son existence. Les proches, les amis et des spécialistes peuvent l'aider dans ses efforts pour vivre sainement. Le cercle des personnes et des organisations qui s'occupent des problèmes des séropositifs ne cesse de s'étendre.
          La personne concernée trouvera soutien et compréhension auprès d'une "antenne locale" ou régionale d'aide contre le SIDA.
          *********************************

          Responsabilité envers soi-même et envers les autres

          Toute personne séropositive est infectieuse et peut transmettre le VIH à d'autres personnes, notamment lors de chaque rapport sexuel sans protection. Il faut donc, dès le moment où l'on se sait infecté :

          - informer le ou la partenaire avec lequel (laquelle) on entretient des relations sexuelles.

          - n'avoir des rapports sexuels qu'avec préservatif, ou trouver son plaisir dans les baiser, les caresses et les attouchements.

          Étant donné qu'une période d'une durée souvent inconnue s'écoule entre le moment de l'infection et celui du test de dépistage, il n'est pas exclu qu'on ait contaminé d'autres personnes durant ce laps de temps. Lorsqu'on connaît ces personnes, l'attitude responsable et loyale consiste à les avertir. Dans ce cas, un médecin de confiance peut être très utile.

          La personne séropositive devrait aussi mettre au courant le personnel médical et médico-dentaire qui lui prodigue des soins. Car, lors de traitement, on évite des risques inutiles pour le patient si on sait qu'il est séropositif. En outre, de nombreux membres du corps médical se sont penchés sur la problématique du SIDA. Le personnel médical est du reste lié par le secret médical. Il peut être utile d'informer un petit nombre de personnes de toute confiance dans un cercle restreint d'amis, car il importe de pouvoir dialoguer avec des personnes compréhensives.

          Celui ou celle qui perd son emploi ou son logement à cause de sa séropositivité ou qui subit d'autres discriminations a le droit et les moyens de se défendre contre ces injustices !
          *********************************

          Un point important : renforcer le système immunitaire

          Le SIDA est une maladie du système immunitaire. Ce système complexe de défense de l'organisme humain réagit de manière très sensible à de nombreuses influences de l'extérieur (environnement) et de l'intérieur (métabolisme, psychisme). Tout ce qui contribue à renforcer ce système prolonge très probablement la période exempte de symptômes et améliore la qualité de vie même au-delà de l'apparition des premiers signes du SIDA.

          Pour renforcer le système immunitaire, voici les principaux atouts :

          - peu de stress, nourriture saine et variée, ni drogue ni tabac, faible consommation d'alcool.

          - il vaut du reste la peine de se faire conseiller individuellement par des personnes compétentes.


          Éviter les grossesses

          Bien que chacun soit libre de ses choix, les hommes séropositifs devraient s'abstenir de procréer. De leur côté, les femmes séropositives devraient renoncer à la grossesse. Dans un cas comme dans l'autre, il y a un danger de transmission du VIH, non seulement au partenaire, mais encore à l'enfant. On estime aujourd'hui qu'une transmission survient dans environ 1% des grossesses (grâce aux progrès de la médecine, des traitements peuvent être administrés à la mère et à l'enfant, avant et après l'accouchement). Lors de don de SPERME, même une insémination artificielle peut véhiculer le virus. Il ne faut donc accepter que le sperme d'un donneur dûment testé. Il est à noter que l'allaitement présente également un risque de contamination.

          De plus, ce phénomène étant trop récent, personne ne connaît encore les possibles effets secondaires des trithérapies (Rétrovir...) sur les enfants nés d'une mère sous traitement.

          **********************************

          Ce qui est sans danger dans la vie quotidienne

          Contacts physiques de peau à peau : serrer la main, prendre dans ses bras, embrasser, etc.

          Toucher des objets dans les cabines téléphoniques, les logements et les locaux (poignées de portes, etc.) et toucher des pièces de monnaie, des billets...

          Fréquentation des toilettes publiques, des piscines, des douches publiques ou communes, des saunas...

          Utilisation commune de vaisselle, couverts, services, verres, literie...

          Boire et manger dans la même vaisselle (p.ex une en mangeant une fondue)...

          Toux, éternuements, contacts directs avec les larmes et la salive.

          Attouchements intimes : flirt, baiser sur la bouche, caresses des organes sexuels avec les mains (petting).

          Masturbation.

          Traitements médicaux à l'hôpital, chez le médecin, le dentiste et dans toutes les situations thérapeutiques au cours desquelles les règles d'hygiène habituelles sont observées.

          Massages, gymnastique corrective, salons de beauté, de coiffure, acupuncture, percement du lobe des oreilles et autres manipulations faites par des spécialistes, avec les règles d'hygiène usuelle.

          Don du sang.

          Griffure et morsures d'animaux domestiques.

          Piqûres d'insectes.
          *******************************

          Trois règles d'or pour se protéger du SIDA

          - Pas de rapports sexuels sans préservatif (sauf s'il s'agit d'une relation de fidélité réciproque entre deux partenaires dont aucun n'est séropositif ni ne consomme de drogues).

          - Pas de fellation ni de cunnilingus (sauf s'il s'agit d'une relation de fidélité réciproque entre deux partenaires dont aucun n'est séropositif ni ne consomme de drogues)

          - Pas d'injection de drogue (ou du moins pas d'utilisation de seringues et d'aiguilles déjà utilisées ou appartenant à quelqu'un d'autre).

          ********************************************
          Les "portes d'entrée" du virus du SIDA

          Les contacts sexuels (ce sujet sera développé plus précisément ci-après) :

          Pour qu'il y ait une éventuelle contamination, il faut à la fois que :

          - un des partenaire soit porteur du virus

          - des liquides corporels infectés (SPERME, SECRÉTIONS VAGINALES, SANG [même des règles]), entrent en contact avec les muqueuses des organes génitaux (PÉNIS, VAGIN), de la BOUCHE, ou du RECTUM (ANUS), où pénètrent dans la PEAU BLESSÉE.

          L'injection de drogue avec des seringues usagées :

          L'injection de drogues ou de médicaments par voie intraveineuse est très dangereuse lorsqu'elle a lieu au moyen de seringues ou d'aiguilles ayant déjà servi. En effet, ces ustensiles sont toujours souillés par des résidus sanguins parfois invisibles à l'oeil nu. C'est par eux que le VIH pénètre directement dans le circuit sanguin.

          La grossesse de femmes séropositives :

          Le VIH peut se transmettre de la mère infectée à l'enfant lors de la conception, durant la grossesse ou à l'accouchement. Si une future mère, n'ayant eu auparavant aucun contact avec le virus, s'expose durant sa grossesse à un risque d'infection VIH, il y a également danger de transmission du virus de la mère au bébé. Les enfants nés de mères infectées ne sont cependant pas tous contaminés (environ 1% le sont). Il est à noter que l'allaitement présente également un risque de contamination pour le bébé. De ce fait, lorsque la mère est séropositive, il vaut mieux entrer en matière pour l'insémination artificielle. Et lorsque c'est le père qui est séropositif, il est proposé d'entamer des démarches pour une technique de "lavage de sperme".


          Don de sang, transfusion sanguine :

          En Suisse (et dans la plupart des autres pays occidentaux), depuis 1985, tous les dons de sang sont soumis au test de dépistage du VIH. Toutefois, comme ce test n'est pas concluant au cours des premières semaines qui suivent l'infection, il subsiste un risque infime de contamination par transfusion sanguine. Les personnes s'étant exposées à un risque de contamination ne doivent donc en aucun cas donner de sang !

          *****************************
          voilà, jespère que tu as encore un peu plus de renseignements

          Bizzz...@nne....

          Commentaire


          • Salut mary



            Excuses moi j'avais pas vu ton sujet
            J'ai fait un dossier il n'y a pas longtemps pour mon lycée sur le Sida.
            Tu devrais aller sur le site voila.fr, tu tappes "Sida" dans le moteur de recherce, et ils te donneront une adresse chez "Hachette" clique essus et tu auras a mon avis toutes les réponses que tu desires!

            Mais pour certaines questions telles que les effets, le tps de décès, etc.. Personne ne pourra te répondre! car cela dépend du malade infecté et de son organisme..!

            Bises

            Emi

            Emimie@aufeminin.com

            Commentaire


            • L'amour en questions par chantal lauby



              C'est un petit livret très marrant avec des questions qu'on ose pas poser, mais, qu'il faudrait. C'est util et c'est un bon complément des infos qu'on trouve facilement sur le sujet.
              Je pense que tu peux le trouver dans un centre de dépistage anonyme et gratuit.
              J'ai fait une p'tite rech. pour toi:

              Hôpital Saint Eloi
              Consultation départementale des MST - C. D. A. G. (bâtiment situé dans le parc de l'hôpital en RDC)
              2, avenue Emile Bertin Sans
              34059 MONTPELLIER Cedex
              Bus n° 2
              Sinon, jette un coup d'oeil au site www.cfes.sante.fr

              Commentaire


              • L'amour en questions par chantal lauby
                Salut tout le monde...



                ...et merci pour toutes vos explications
                à très bientôt
                Marie de Mtpellier

                Commentaire


                • Alors



                  les effets du VIH: c'est la destruction des cellules immunitaires de type lymphocytes CD4, donc une diminution de l'immunité cellulaire.
                  Donc un patient infecté par ce virus va attrapper plus facilement d'autres virus ou des microbes puisque ses defenses immunitaires sont très affaiblies. On appelle cela les maladies opportunistes.

                  Au bout de combien de tps se manifeste la maladie:
                  cela dépend des personnes. Certaines restent asymptomatiques pendant des années, d'autres font rapidement des infections de en graves. La primo-infection survient quelques semaines à quelques mois après la contamination, elle reste asymptomatique dans 50% des cas, ou alors peut se manifester par une grippe, une éruption cutanée, des ganglions, une diarrhée, ...etc...

                  Risques de décès: 100%, malgrè les nouveaux traitements, tous les patients infectés meurent, même si la période de rémission est de en longue (du coup, on a l'impression que l'on peut guérir du VIH mais c'est faux!).
                  Au bout de combien de temps?: ça dépend là encore des patients, de leur virus (il y a plusieurs souches différentes) et de l'efficacité des traitements.

                  J'espère avoir répondu à toutes tes questions.

                  Commentaire

                  Publicité

                  Forum-Archive: 2002-062002-07

                  publicité

                  Chargement...
                  X