publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

J'ai pris rendez-vous avec un psy

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • J'ai pris rendez-vous avec un psy



    Bonjour à toutes,

    C'est la première fois que je viens sur le forum Santé, d'habitude je suis sur Couples.
    Je me tourne vers vous aujourd'hui parce que j'angoisse un peu. En effet, j'ai pris rendez-vous avec un psy vendredi pour lui parler de mes problèmes de troubles du comportement alimentaire.

    Voilà mon histoire:
    j'ai toujours été un peu ronde. Quand j'avais 11 ans, ma mère m'a emmené chez une nutritionniste pour un régime, qui a un peu fonctionné.
    Je n'avais pas trop de problèmes relationnels avec les autres à l'adolescence, j'avais des amis malgré mon surpoids, mais pour tous, je restais toujours la bonne copine sympa, mais pas celle qu'on invite aux soirées ou celle qu'on drague !
    Un jour, j'en ai eu marre de ces kilos et j'ai décidé de maigrir coûte que coûte. J'ai arrêté de m'alimenter, sans en avoir complètement conscience. Ca a duré quelques mois, j'ai perdu 15 kilos. Seulement, une réflexion désobligeante de ma mère m'a complètement effondrée (j'étais toute fière de rentrer dans un jean en 38, je lui montre et elle m'a répondu: "oui, mais il reste encore du boulot"). Je suis alors devenue boulimique. Je mangeais tout le temps, tout ce qui me tombait sous la main et je me faisais vomir après.
    Avec tout ça, j'ai repris pas mal de poids. Je fais le yoyo en permanence entre les phases où je mange trop et celles où je ne mange rien.
    Je me sers de la bouffe comme punition contre moi même.
    J'en ai assez, je perds pied, donc j'ai appelé un psy et j'ai rendez-vous vendredi.

    Certains d'entre vous ont-ils eu des problèmes de TCA ? Comment cela se passe t-il avec le psy ? Que pose t il comme question ?

    Je vais travailler donc je ne pourrais pas vpous répondre avant e soir, je vous remrcie d'avance pour votre aide.

  • Bon courage



    Déjà je te félicite d'avoir sauté le pas et appelé un psy, je sais que c'est très difficile à faire. je n'ai pas de troubles alimentaires (quoi que certains pensent que si ) mais je te souhaite de tout coeur de te sortir de tout ça et te sentir enfin bien dans ton corps.

    Commentaire


    • Ma meilleure amie



      était boulimique.
      Je l'ai tout d'abord forcé à en parler avec ces parents, du moins sa mère. Parce que la cellule familiale était à le base de cette angoisse, il fallait d'abord qu'elle franchise cette étape. Je pense que dna ston cas c'est équalement un facteur important.
      Je l'ai ensuite encouragé à ne plus se faire vomir, à lutter contre cette pulsion destructrice. ça a été long et pénible, elle était obsédé par son poid (alors qu'elle était juste un petit en chaire), le fait de perdre du poid ne changeait rien, elle ne s'aimait pas.
      Par la suite je l'ai poussé à consulter un psy mais elle n'a pas supporté de se dévoiler face à quelqu'un qu'elle ne connaissait pas et qui l'a un peu brusqué. Elle n'a pas voulu y retourner, sans doute aurait-elle dû aller en voir un autre. Il lui avait demandé de noter tout ce qui lui passait par la tête lorsqu'elle voulait se faire vomir.
      j'ai été très présente pour ne pas qu'elle s'enferme de ce problème. Peu à peu ça s'est calmé.

      Aujourd'hui elle est totalment sortie de ce cercle vicieux, en fait, elle est tombée amoureuse ! elle vit une très belle histoire, a maigris naturellement et est plus épanouie que jamais !

      tout ça pour te dire qu'il y a de l'espoir à sortir de ce calvaire, aller voir un psy et régler les problèmes au sein de ta famille sont à mon avis les premières choses à faire pour tenter de t'en sortir.

      courage, bisous.
      Tulipani.

      Commentaire


      • Merci à vous deux



        Voilà, le rendez-vous est pour demain et je sens l'angoisse monter. Je crois que je vais demander à une amie de m'accompagner jusqu'à la salle d'attent pour ne pas faire demi-tour devant la porte !

        Merci encore.

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2002-07

        publicité

        Chargement...
        X