publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Arrêter prozac???

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Arrêter prozac???



    Voilà, après une dépression diagnostiquée il y a environ cinq mois, je vais bcp mieux et contrairement à tout ce qui a été dit sur ce médoc, prozac m'a permis de sortir la tête hors de l'eau. J'ai été bien sûr aidée par la psychothérapie, mais bon, dès que j'ai pris Prozac, j'ai vu la vie différemment et j'ai pu "travailler" sur mes problèmes de façon plus sereine...
    Le problème, c'est que maintenant j'ai envie d'être bien sans médicament, mais j'ai peur de "replonger"...
    J'ai tellement à bout pendant ma dépression que j'en été arrivée à l'hyperphagie, Prozac a réglé le problème : j'ai un autre rapport avec la nourriture maintenant, je mange quand j'ai faim et point. J'ai perdu 5 kg et je suis bcp mieux dans ma peau. J'ai arrêté de faire une fixation sur mon poids et je revis.
    Mes questions :
    - A l'arrêt du Prozac, reprend-on le poids perdu?
    A-t-on envie de stabiliser les résultats? Comment le cerveau sécrète-t-il lui-même la sérotonine dont je manquais???
    J'ai trop peur de retomber dans mes anciens "démons". Si vous pouvez répondre à mes questions, ça me soulagerait vraiment.
    Merci de m'avoir lue.
    Bizz
    P.S. Bonjour à Domi, Coco, Evlise et tous ceux qui m'ont soutenue à cette époque...

  • Es-tu sure d'être guérie??



    Tu parles que tu faisais de l'hyperphagie et ensuite que tu manges quand tu as faim mais ici tu exposes que tu as peur de reprendre ton poids, donc tu n'es peut-être pas encore tout à fait prête et en plus c'est pas les médocs qui maintiendront ton poids toute ta vie, mais ça je vois que tu es assez intelligente pour le savoir.

    Le mieux est que tu en parles à un médecin pour qu'il te prescrive une alternative et en baissant tes doses d'AD jusqu'à leur arrêt, moi c'est ce que je fais sous Séropram, je prends du Magné B6 et ne prends l'ad que 3 fois par semaine maintenant et en cas de crises de larmes et d'obsessions et bien j'ai toujours du Calcibronat en remplacement de l'AD, à voir pour moi aussi par la suite à l'arrêt du traitement. Je suis consciente que le problème est dans ma tête donc l'AD n'est que solution passagère, bien que j'en prenne depuis 2ans au moins!

    Bisous et à bientôt

    Commentaire


    • Es-tu sure d'être guérie??
      Oui, mais...



      Je suis revenue à mon poids normal, aujourd'hui! Alors c vrai que j'ai peur de regrossir, mais j'avais pris du poids car je faisais une fixation sur la nourriture.
      Maintenant, j'ai compris que ce n'était qu'une manifestation d'un mal-être plus profond, et que je m'en sors petit à petit.
      Mais peut-être aussi que tu as raison, et que je ne suis pas totalement guérie, vu que j'ai toujours cette peur...
      Cela dit, c vrai qu'il faut que j'arrête le prozac progressivement, la psy me l'a dit, mais je suis tellement bien sans que j'ai peur que tout recommence!!!
      J'ai surtout lu les messages des forumeuses qui disaient que l'arrêt du prozac a été l'enfer pour elle...
      Séropram, c'est un AD, aussi? non? Est-il moins fort?
      Pourquoi du Magne B6 pour combler le manque d'AD?
      Bref, je suis novice et je n'y comprends pas grand chose...
      En tout cas, merci pour ton témoignage!
      P.S. Es-tu soignée depuis longtemps? Prenais-tu prozac aussi?
      Bizzzz et merci encore!!!

      Commentaire


      • Sérotonine



        Intéressant problème! quels sont les symptômes dont tu souffres? je lis tout ce que je trouve sur la question et je me demande en effet quelle est la solution. Le Prozac apporte un tel confort de vie pour nous qui manquons de sérotonine...je ne peux parler que de mon cas personnel, évidemment, et je ne veux en aucun cas généraliser. Ce qui m'arrive est que je souffre d'une très grande irritabilité déprime et que cela va mieux sous Prozac. Cette année, j'ai arrêté encore une fois en douceur, avec millepertuis...et crises d'irritabilité épouvantables. Mais j'ai essayé deux autres traitements dans le but d'améliorer la production de neurotransmetteurs. Si cela t'intéresse, je continue à expliquer...

        Commentaire


        • Hum...



          Parles-en à ton médecin Mistygry, mais moi si je devais arrêter le prozac je le ferais TRÈS lentement....c'est-à dire au moins 1 an MINIMUM!
          Entre temps tu vas voir si tu as de mauvais effets de sevrage et y remédier au fur et à mesure. Bonne chance!
          Evelyne

          Commentaire


          • Salut mistygry!



            J'ai changé de pseudo, tu me connais sous celui de Coco395!
            Comment vas tu ma grande? ça fait plaisir de voir que tu ne nous a pas oubliés!
            Je suis ravie de voir que tu vas mieux.
            Bon, pour l'arrêt du prozac, surtout il faut que tu le fasses très progressivement, mais ton doc a du te l'expliquer!
            Je pense que si vraiment tu as résolu tes problèmes et que tu as découvert pourquoi tu étais si mal pendant cette période, alors tu pourras te passer du prozac.
            Je ne pense pas que tu reprendras du poids, étant donné que tu as réussi à régler tes problèmes avec la nourriture, mais tu dois tout de même rester vigilante si tu es fragile sur ce point là.
            Enfin, demande à ton psy ce qu'il en pense, normalement le prozac doit au minimum être pris 6 mois si on ne veut pas rechuter, c'est important!
            Je t'embrasse et te souhaite plein de courage!
            coco

            Commentaire


            • Pourquoi?



              Pourquoi l'arrêter si il te fait te sentir bien???

              Ce n'est pas l'avaler tous les jours qui prend bqp de temps...
              Ma devise : Si tu te sens bien avec, garde le!
              Maintenant si ça te tiens vraiment à coeur, diminue et tu verras les effets.
              Bizzz et bon courage!
              Emy.

              Commentaire


              • Bon, je vais faire un tir groupé...



                D'abord, COUCOU Couettecouette!!! (c rigolo, comme pseudo, ça )
                Je suis ravie d'avoir de tes nouvelles... Et toi, comment vas-tu?
                Moi, comme tu le vois, bien bien mieux... J'ai fait un tel travail sur moi-même, et je crois que le prozac m'y a bien aidée...
                En fait, je voudrais l'arrêter pour me prouver que je peux vivre sans, que je suis enfin libérée de mes chaînes anciennes que j'arrive maintenant à démanteler!
                Oui, c vrai, la psy m'a dit que j'allais mieux mais qu'il fallait un traitement d'au moins 6 mois pour stabiliser les résultats. Elle m'a assuré aussi que le cerveau allait prendre l'habitude de sécréter tout seul la sérotonine dont je manquais à l'époque.
                Mais il faut dire aussi que tout d'un coup j'ai réalisé à cette période l'étendue de tous mes pbs et de leur importance dans ma vie actuelle. Maintenant, j'y vois plus clair et je sais maintenant où se trouve l'essentiel de la vie!
                Bon, sinon, elle m'a prescrit un arrêt sur environ trois mois, mais j'ai vraiment peur quand je lis tous les effets secondaires dont certaines forumeuses ont été victimes...
                Ah, j'oubliais la raison principale de ma volonté d'arrêter : j'ai des difficultés à dormir le matin : je me réveille spontanément très tôt (pratique pour le boulot, mais le dimanche, bof...)
                La psy m'a dit que le prozac avait un effet excitant sur le cerveau. Au début du traitement, elle m'avait mise sous lexomil, mais j'ai refusé de le prendre car il y avait un effet d'accoutumance (qui n'existe pas, à ma connaissance, sous prozac)...
                Voilà, j'espère que j'ai répondu à tous.
                Merci pour vos encouragements qui me vont droit au coeur!!!
                Bizzzz!

                Commentaire


                • Bon, je vais faire un tir groupé...
                  Coucou mistygry



                  Je pense qu'un arrêt sur trois mois est tout à fait convenable. C'est très progressif, ça me parait très bien. N'ai pas peur de l'arrêter, l'homme n'est pas fait pour vivre sous AD. Avant ta dépression tu vivais bien sans, non? et tu étais bien? c'est vrai qu'on a tendance à idéaliser ces médicaments car ils nous sortent la tête de l'eau à certains moments de notre vie, mais je reste persuadée que sous AD nous ne sommes pas vraiment nous mêmes. Moi par exemple, depuis que je suis sous AD, j'ai tendance à tout dédramatiser, dans certains cas c'est bien, dans d'autres ça frole la négligence et parfois j'ai du mal à me reconnaitre.
                  Moi je sais que j'en ai encore besoin, je suis en pleine psychothérapie, rongée par l'hyperphagie, mais je vois que la lumière commence à se faire dans ma vie, alors je continues l'AD et dès que je me sentirai prête, alors j'envisagerai un arrêt très progressif. Il faut que tu le sentes, n'ai pas peur, et puis, au pire des cas, si vraiment ça ne va pas, tu pourras toujours continuer pendant qlq temps à le prendre de façon très espacée.
                  Autant j'ai eu du mal à arrêter le déroxat la première fois, autant le prozac ne m'a jamais posé de problème. Je te souhaite plein de courage, tu vas y arriver, j'en suis sûre!
                  Enormes bisous à toi
                  Couette

                  Commentaire


                  • Coucou mistygry
                    Coucou!!!



                    Je suis contente d'avoir de tes nouvelles et tes encouragements me vont droit au coeur...
                    Tu ne vas pas me croire, mais tu m'as soulagée en me disant que si ça ne marchait pas à l'arrêt, je pourrais le reprendre... Je ne me l'accordais pas, je ne l'ai même pas envisagé!!!
                    Avant ma dépression, tu as raison, j'étais mieux (pas bien, puisque j'ai résolu aujourd'hui des problèmes qui remontent à mon enfance). Je suis d'accord avec toi, l'homme n'a pas besoin d'AD POUR ËTRE HEUREUX!!!
                    Je me sens maintenant capable de provoquer mon bonheur, de ne pas m'attacher aux choses futiles... Mais, comme toi, le prozac a tendance de ma faire tout dédramatiser... Bon j'avais tendance à m'inquiéter pour tout, mais là, je suis parfois à la limite du désintérêt...
                    Mais dis-moi, tu as toujours des crises d'hyperphagie malgré la prise de prozac??? La sy m'a dit que ce médic avait tendance à couper l'appétit et à espacer, voire effacer, les crises de perte de contrôle de soi (c de cela dont tu souffres).
                    En tout cas, j'espère que tu vas vite voir plus que la lumière, mais carrément sortir du tunnel et de l'enfer de la bouffe!!!
                    Si tu savais ce qui t'attend!Combien on est bien quand on est libéré de tout ça!!!
                    Je te le souhaite de tout mon coeur et te remercie pour tes encouragements (encore!!!).
                    Bon courage et gros gros bisous!
                    Misty

                    Commentaire


                    • Recoucou couette et les autres !



                      je suis trop heureuse: je sors de chez ma psy et elle me trouve beaucoup mieux... Après un traitement de quatre mois de prozac, elle m'a dit de passer à un demi-comprimé dans 15 jours!!!
                      je suis troooop contente!
                      Je vais pouvoir me sentir bien sans AD!
                      Bien sûr, j'ai peur que ça ne marche pas, et que je sois obligée de me remettre sous prozac... Egalement de replonger dans l'enfer des troubles du comportement, si c réellement le prozac qui m'a fait maigrir, comme on l'a prétendu!
                      Bon j'avais juste envie de partager ma joie, ce soir!
                      Bizzz!

                      Commentaire


                      • Coucou mysty !



                        Ca fait plaisir de voir que tu vas mieux et que tu envisages l'arrêt... et que tu as pensé à nous !!!
                        Quelle coïncidence !!! car il y a un bon moment que je ne suis pas venue sur le forum...! et je tombe sur ton post !
                        Qu'en dit ton médecin, n 'est ce pas un peu tôt ?
                        J'étais assez bien quand j'ai arrêté mais c'est si différent d 'une personne à l'autre...
                        Je reviens t'écrire plus tard...
                        Bon courage pour la suite quoi que tu décides !
                        Bises
                        Evlise

                        Commentaire


                        • Recoucou couette et les autres !
                          Ravie pour toi



                          Misty, tu es sur la bonne voie! et t'inquiètes pas, ça va marcher, j'en suis persuadée!
                          pour répondre à ta question, moi le prozac n'a pas agit sur mon hyperphagie, donc je suis repassée sous déroxat, malgré la réputation du prozac pour traiter l'hyper.
                          Mais mon hyperphagie est liée à ma dépression, donc je pense que quand l'un sera terminé, l'autre aussi!
                          gros bisous à toi
                          couette

                          Commentaire


                          • Un conseil: fais-le lentement...



                            J'ai été sous prozac durant 8 mois environ. Ca m'a également beaucoup aidé. Je ne peux pas parler de ce qui concerne le poids, puisque c'était spécial chez moi. C'est sous anti-depresseur que j'ai fini par réussir à arrêter les jeûnes, la prise de laxatifs et pleins d'autres bêtises liées à ma boulimie. J'ai donc repris du poids à cette époque, poids que je suis gentiment en train de reperdre actuellement.

                            Mon seul conseil, donc: si tu te sens prête, arrête, mais lentement. En diminuant la dose tout d'abord, puis en prenant la dose minimale un jour sur deux, etc, jusqu'à l'arrêt complet.
                            J'avais voulu arrêter trop vite et j'ai eu bcp de peine à un certain moment. Ce qui m'a aidé: l'homéopathie. J'ai demandé dans une droguerie spécialisée qqch pour me soutenir, et peut-être l'effet était-il plus psychologique qu'autre chose, mais ça m'a fait du bien. Dans mes mauvaises périodes, je prend encore des gouttes homéopathiques, mais c'est rare.

                            Bon courage!
                            Elisa

                            Commentaire


                            • Un conseil: fais-le lentement...
                              Merci elisalisa!



                              Merci de ton témoignage qui m'autorise à penser qu'on peut arrêter prozac et vivre bien...
                              Mais ça me fait aussi penser qu'il faut le faire avec précaution, sans se précipiter... J'avoue que j'ai peur, mais je me sens prête, et j'en ai envie!
                              La psy m'a dit de passer à un demi-comprimé dans 15 j sans dire si oui ou non je le prendrais comme tu le dis ensuite, cad de manière espacée, à la dose minimale...
                              Peux-tu me dire comment tu as été aidée au niveau homéopathique?
                              Moi j'ai surtout peur de retomber dans l'enfer de l'hyperphagie, de l'anorexie... Et de perdre le plaisir de manger que j'ai (c un miracle pour moi!) retrouvé!
                              Tu me dis que c terminé, pour toi? Tu n'as pas repris de poids? Moi j'en ai perdu 5 en tout, mais je les avais en trop...
                              En tout cas, merci pour ton post et je te dis BRAVO pour t'en être sortie, je sais trop ce que ça t'a coûté!!!
                              Bon courage pour la suite!
                              Misty

                              Commentaire


                              • Ravie pour toi
                                Mercimerci merci couette!!!



                                merci pour tes encouragements qui me vont droit au coeur... je n'aurais jamais pensé trouver un tel réconfort sur un forum du net!!!
                                Je me revois encore taper mon message de désespoir, il y a tout juste cinq mois... Cela veut dire qu'il ne faut pas perdre espoir, quoi qu'il arrive, TOUT EST POSSIBLE!!!
                                Donc courage à toi, et à tous les autres dans notre cas et tu as raison, ton hyperphagie s'arrêtera seule quand tu seras sortie de la dépression!!!
                                Mille bisous à toi,
                                Misty

                                Commentaire


                                • Est-ce que ton problème était simple?



                                  Si c'est un problème simple. Il est peut être définitivement règlé.
                                  Sans être indiscret quel était ton problème?
                                  S'il est définitivement règlé, si tu est heureuse, il n'y a pas de raison de retomber.
                                  Je le pense, mais moi aussi je cherche des conseil sur la dépression. Ma femme prend prozac. Elle a une forte dépression et si elle prend 10ms ou 20mg, il y a beaucoup de différence, effets secondaires, etc..
                                  Mais, je pense que si elle travaillait en continuant d'être suivie par un psy elle arrêterait sans réfléchir le prozac.
                                  De toute façon tu connais le dosage qui te correspond. Tu pourrais tout de suite en reprendre si tu voyais que cela n'allait pas.

                                  A

                                  Commentaire


                                  • Est-ce que ton problème était simple?
                                    Pour brad



                                    J'aimerai pouvoir te parler de ce qui a déclenché ma dépression, mais j'en suis incapable, car je suis en train de le découvrir...
                                    C parti de mon enfance, avec des problèmes relationnels de tout ordre, que je n'avais évoqué avec personne et dont personne n'avait pu percevoir l'existence...
                                    J'ai également des problèmes de confiance en moi assez handicapants, mais qui le sont de moins en moins... Je découvre progressivement qui je suis vraiment, et c très formateur pour moi, comme pour mon chéri, puisque la plupart de nos problèmes de couple se sont réglés par la même occasion!
                                    C génial que tu sois aussi proche de ta femme et que tu l'aides de la sorte. Elle a besoin d'être très entourée, mais elle a aussi besoin de sentir qu'elle existe à part entière. je te conseille donc de respecter les moments où elle a envie d'être seule (dans ces moments, les dépressifs qui se soignent sont souvent en train d'apprendre sur leurs problèmes) mais d'être vigilant si elle en a un peu trop souvent besoin : elle peut se replier sur elle-même et ne plus avoir besoin de communiquer avec l'extérieur...
                                    Sors-la, ouvre-la sur l'extérieur, ramène-la à des choses, des leiux essentiels, où rien n'importe plus que le bien-être intérieur de chacun.
                                    Parle-lui de ce que tu as envie de faire evec elle, projette-vous dans le futur...
                                    Il faudrait qu'elle couple le prozac avec une psychothérapie, car le prozac, seul, ne règle pas tout. Il faut aussi qu'elle se sente à l'aise avec son psy pour pouvoir envisager les changements qu'elle va être amenée à faire dans sa vie...
                                    Moi, j'ai pris du 20 mg dispersible tout de suite et jusqu'à la fin (bientôt pour moi!!! ) Même si j'ai peur, il faut que je me lance...
                                    Merci pour ton témoignage.
                                    Je te souhaite tout le courage possible avec ta femme, elle a déjà beaucoup de chance que tu sois à son écoute...
                                    Bises

                                    Commentaire


                                    • Merci elisalisa!
                                      Réponse



                                      pour l'homéopathie, j'ai simplement demandé conseil à un pharmacien. J'ai essayé les comprimés au millepertuis, puis un mélange de plante, mais je ne saurais pas te dire lesquels. C'est peut-être un effet placebo, mais ça me fait du bien, et au moins avec les plantes, pas de gros risques. J'ai perdu assez de cheveux sous prozac...

                                      J'ai d'abord repris du poids, mais c'était une étape. Une fois que mon esprit allait mieux, j'ai pu reprendre mon corps en main... en mangeant plus sainement, j'ai perdu 12 kg. J'aimerais en perdre encore 6 pour arriver à un poids d'équilibre.

                                      Je ne me dis pas guérie, pas encore. Je dois sans cesse me surveiller, les troubles alimentaires me guettent à chaque détour, la déprime aussi. Mais je vais 1000 fois mieux... aucune comparaison avec l'état dans lequele je me trouvais il y a deux ans.

                                      Bon courage à toi!

                                      Commentaire


                                      • Au secours!!! domi, evlise, couette et les autres!!!



                                        Aidez-moi!!!
                                        Depuis que je sais que je vais diminuer le prozac, je me remets à avoir des crises d'hyperphagie et à considérer la nourriture autrement que sur les bases saines sur lesquelles j'avais réussi à être!!!!
                                        Que m'arrive-t-il?
                                        La psy ne veut plus me voir maintenant pendant un mois (je la vois fin octobre) elle m'a vue super bien il y a seulement une semaine, et là je replonge!!!! Pourquoi??? J'ai trop peur de retomber dans les affres de la dépression, j'ai tellement souffert!
                                        Et ne croyez pas que je ne me secoue pas : je me dis que je fais ça car je sais que je vais arrêter le prozac et que c nul de retomber là-dedans après être sortie de toutes ces souffrances...
                                        Mais c plus fort que moi, je me bats, mais je considère la nourriture comme un refuge : je recommence à compter les calories, à attendre les repas, à ne plus sentir ma sasiété!!!
                                        Aidez-moi, je vous en supplie...
                                        Dois-je continuer la prozac à un par jour (la psy est injoignable)!
                                        Une misty totalement désespérée...

                                        Commentaire


                                        • Au secours!!! domi, evlise, couette et les autres!!!
                                          Courage



                                          Il existe une dépendance physique à ces médicaments qui normalement ne pose pas problème si on les arrête progressivement. Mais il y a aussi une dépendance morale, quand on se dit que sans eux, on ne tiendra pas. Je pense que tu es dans ce cas. Si tu lis la notice, tu devrais voir que la dépendance psychique peut engendrer en cas d'arrêt de l'anxiété etc. Donc c'est tout à fait normal.

                                          Dis-toi que si la psy pense que tu peux y arriver c'est certainement le cas. Essaie de te calmer, de te relaxer profondément tous les jours. Et si tu as besoin d'un soutien et que ta psy n'est pas disponible, tu peux aller en voir un autre, il y en a toujours dans les urgences des hopitaux qui sauront trouver les mots pour te rassurer et éventuellement réadapter le traitement en attendant que tu puisses rejoindre ta psy.

                                          Je te souhaite beaucoup de courage. Je sais que c'est très difficile parce que je suis aussi passée par là. Mais ne t'inquiète pas, tu finiras par y arriver. Et même si tu dois en reprendre sur de courtes périodes (avec avis médical), tant pis, c'est le résultat qui compte, et comme on dit, Rome ne s'est pas fait en un jour.

                                          Courage, tu vas y arriver!!

                                          Commentaire


                                          • Au secours!!! domi, evlise, couette et les autres!!!
                                            Olala misty! calmes toi!



                                            allez ma grande, ne panique pas comme ça!
                                            bon, je vais essayer de t'aider. Déjà, tu dis que depuis que tu sais que tu vas diminuer le prozac tu as à nouveau des crises d'hyper : cela signifie donc que même AVEC le prozac tu peux en avoir! donc c'est PSYCHOLOGIQUE! puisque tu le prends toujours!
                                            Tu sais, le prozac comme tous les AD est une fameuse "béquilles" pour les personnes fragiles comme nous, et forcément, vu qu'avec on marche droit ben on a pas envie de la lâcher! si on a pas suivi une psychothérapie en du prozac, c'est ce qui se passe (souvent), dès qu'on lache la bequille on tombe. Par contre si on a eu un suivi psy, en plus de la béquille on a rééduqué "notre handicap" et donc plus de problème quand on lache la béquille!
                                            Moi je persiste à dire que si tu ne te sens pas prête à lâcher et que si tu es aussi fragile à l'idée d'arrêter le prozac, alors n'arrête pas! à quel rythme le prends tu en ce moment? si tu en prens 1 par jour, tu peux par exemple passer à 1 un jour sur 2! le prozac a une demi-vie très longue, il reste longtemps dans ton organisme, ce qui fait qu'avec un jour sur 2 tu en auras toujours dans ton organisme, mais à une dose inférieure qui te permettra de diminuer progressivement, sans brutalité, ni physique, ni psychologique.
                                            Cela n'engage que moi, je ne suis pas médecin comme tu le sais, mais je m'informe et lis bcp, et puis j'ai également ma propre expérience.
                                            Je veux seulement t'aider car ton appel au secours m'a toute retournée!
                                            je t'embrasse très fort, donnes moi vite de tes nouvelles
                                            couette

                                            Commentaire


                                            • Au secours!!! domi, evlise, couette et les autres!!!
                                              Merci merci merci couette et angedragon!!!!!



                                              Merci pour votre encouragement qui me va droit au coeur...
                                              Oui, c'est vrai, j'ai peur : j'ai repris deux kilos, je recommence à me peser...
                                              Enfin, l'enfer, quoi! Même si je sais que ce n'est qu'un symptôme, et que ça veut dire que j'ai peur de me défaire du prozac...
                                              Je crois que je vais le continuer à un comprimé (20 mg dispersible) par jour jusqu'à ce que je vois la psy à la fin du mois et je lui expliquerai ma grosse crise d'angoisse... Elle, à ce moment-là, décidera si oui ou non je diminue la dose...
                                              Mais ça me rend folle de voir que je suis devenue dépendante moralement de ce médicament!!!
                                              Moi qui suis si volontaire, je fais tellement de choses, si active, je me retrouve en crise d'angoisse à l'idée d'arrêter un truc chimique!
                                              Bon Merci angedragon, c sympa de te "pencher" sur mon cas; et merci à couette, je sais que je peux compter sur ton soutien qui me fait un bien fou...
                                              Dis-moi, je crois que tu souffres aussi d'envies sucrées terribles, à lire un de tes posts... Comment te soigne-tu?
                                              Je te souhaite tout le courage possible, je t'embrasse très fort et te tiens au courant de la suite de mes jours..
                                              Enormes bizzz

                                              Commentaire


                                              • Merci merci merci couette et angedragon!!!!!
                                                Salut misty!



                                                bon, je pense que tu as raison de continuer le prozac, de toute façon 1 mois de plus ça ne changera pas grand chose. Peut être que quand tu verras ta psy elle te prescrira un anxiolytique (sais plus comment ça s'écrit) le temps de te détacher du prozac sans faire de crise d'angoisse.
                                                Je vais pas te dire de plus te peser, je serai mal placée, moi je me pèse au minimum 2 fois par jour ""!
                                                Pour mes envies de sucre??? ben elles sont le reflet de mon hyperphagie, alors je lutte comme je peux, mais c'est dur! je suis une psychothérapie mais ça donne rien. Le 15 octobre j'ai RDV avec un nutrionniste spécialisé dans les troubles alimentaires, j'espère qu'il pourra m'aider.
                                                J'attends de tes nouvelles (bonnes j'espère)
                                                bisous
                                                couette

                                                Commentaire


                                                • Pour brad
                                                  De tout coeur avec toi



                                                  Il faut que tu te lances sans peur!
                                                  Lorsque je te lis, je pense que tu n'a plus besoin d'apport de molécules. Elles se sécrète toutes seules car tu es heureuse de ce qu'il t'arrive. Tu semble être un petit peu plus neuve lorsque à chaque fois que tu sors de chez ton psy.

                                                  Est-ce que je me trompe?

                                                  Il semble également que le fait que tu comprennes ton histoire te fait doper le niveau de ton compteur "confiance".

                                                  Bonne nouvelle route mistygry et bravo pour ton courage.

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  Forum-Archive: 2002-092002-10

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X