publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Problème de décalottage

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Problème de décalottage



    Bonjour à tous. Lorsque j’étais plus jeune, je souffrais d’un phimosis, problème qui empêche les hommes de se décalotter entièrement, la peau du prépuce étant trop étroite. J’ai très mal vécu cette période (de 12 ans à 16 ans), et je pense que tous les jeunes ayant ce problème doivent se reconnaître… Je me demandais si un jour je pourrais faire l’amour à une fille, et j’avais surtout très peur de devoir me faire opérer (douleur, honte,…). Par conséquent je n’ai rien dit durant toutes ces années, jusqu’au jour ou j’ai passé une visite médicale au Lycée, et là, la sentence est tombée pour moi. Je me rappellerais toujours les quelques mots prononcés par le médecin scolaire : ‘baissez votre slip s’il vous plaît ‘. Le médecin m’a ensuite examiné et s’est rendu compte que je ne parvenais pas à décalotter… Tout de suite, il m’a parlé d’opération, de séjour à l’hôpital très court… J’aurais préféré mourir plutôt que de me faire opérer, et à cet endroit en plus ! Je n’ai jamais rendu à mes parents la lettre que le médecin scolaire m’avait remise mais, l’année suivante, j’ai une eu chance extraordinaire. Lors d’un stage sportif, j’ai rencontré un gars, de 21 ans à l’époque, et je ne sais plus comment mais nous sommes tombés sur le sujet du phimosis. Il m’a expliqué avoir eu le même problème étant plus jeune, et qu’il avait pu grâce à un médecin, bénéficier d’une méthode qui lui a évité de passer sur le billard. De là, je l’ai supplié de m’expliquer ce qu’il a fait , non sans une certaine gêne. Je lui en serait éternellement reconnaissant, même si ça a été un peu gênant pour nous deux, mais il a su m’éviter une opération humiliante et douloureuse ! Aujourd’hui, je décalotte parfaitement. Je suis prêt aujourd’hui à aider les jeunes ayant ce problème, car j’en ai trop souffert et je peux comprendre la gêne que cette petite malformation peut apporter.

  • Si je peux me permettre....



    mon fiancé s'est fait enlever cette peau (j'ai un blanc énorme sur le nom de cette opération) et franchement, y a aucune honte! et perso je trouve ca plus ésthétique... question d'avis personnel, bien sur.

    mais contente que tu aies pu faire autrement.

    bonne journée

    Commentaire


    • Pas de honte



      je travail au bloc operatoire et il y a aucune honte a se faire opere d un phimosis.De nombreuse personnes se font operer et je pense qu ensuite il retrouve un certain confort....Nous essayons dans le milieu hospitalier de respecter la pudeur du patient et pour ce qui est douleur nous sommes en l an 2000 et il y a assez de medicaments existants pour que tu ne souffres pas.

      Commentaire


      • ?????



        les medecins scolaires vous demandent ce genre de trucs??? (desolee je suis une fille donc je ne suis pas trop au courant de ce qu'on examine chez les mecs...)

        Commentaire


        • Mais alors



          c'est qoui qu'il t'as dis de faire, pour que tu n'as plus de probleme maintenant?????

          Perlerare

          Commentaire


          • Mais alors
            Ben oui



            autant en faire profiter le forum,a moins que tu preferes que les jeunes hommes te contactent directement
            bizarre bizarre....

            Commentaire


            • Si je peux me permettre....
              Bonjour à tous



              Je comprends bien vos réactions, mais pourquoi passer par le bistouri si on peut faire les choses sans ? Pour répondre à l'un d'entre vous, non, cet ami n'était pas du tout homo . La technique consiste à détendre progressivement la peau du prépuce (la peau a naturellement une élasticité incroyable) par des manipulations et des exercices à faire quotidiennement. Cette méthode a très bien marché sur moi alors pourquoi pas sur d'autres ? L'adolescence est une période difficile et montrer son sexe, ou se faire opérer à cet endroit peut paraître assez traumatisant.
              Enfin, en ce qui concerne la pudeur à l'hopital, c'est franchement très discutable... ayant réalisé un stage infirmier, j'ai vu des choses incroyables et certains témoignages sur ce forum en ont déjà démontrés une partie...

              Commentaire

              Publicité

              Forum-Archive: 2002-092002-10

              publicité

              Chargement...
              X