publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Dépression ...

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Dépression ...



    Je n'ai pas de doute sur mon état actuel, mais comment savoir si je dois aller consulter mon médecin généraliste ?
    Quel médicament ne risque pas de me mettre dans un état second et me "shooter" (j'ai 40 km à faire par jour pour aller au boulot et je n'aimerais pas me planter par manque de vigilance...) ?
    Psychiatre ou psychologue, lequel est remboursé, lequel est propice pour les gens dépressifs ?
    Combien de temps avez vous mis pour vous défaire de vos idées noires ?

    Je ne veux pas qu'on me répondre que la Vie est belle et que les oiseaux chantent, je sais que j'ai tout pour être heureuse (ou presque), mais depuis peu je déprime, et depuis hier je pense à la mort, à ne plus vivre à cause de mon mal être. Ca me culpabilise vis-à-vis de mes proches et des gens qui souffrent de maladie graves par exemple, mais si on essaie de remonter le moral c'est encore pire, je culpabilise et j'ai encore envie de me détruire...
    Je ne veux pas m'étendre sur le sujet ou expliquer mon cas, je veux juste des réponses pratiques...

    Merci d'avance, et merci aux gens qui me comprendront (je pense,ceux qui ont déjà vécu ça).

  • Psychiatre



    Allons droit au but :
    - non, ne vas pas voir un généraliste car ce n'est pas sa spécialité et il ne connaitra pas le bon dosage
    - c'est un spychiatre que tu dois aller voir c'est lui qui va te prescrire un traitement et c'est remboursé par la sécu
    - les antidépresseurs ne rendent absolument pas dans un état second au contraire
    - le traitement commence à agir au bout de 10-15 jours, au bout de 3-4 semaines il fait pleinement effet et c'est là où tu peux te rendre compte si le dosage est suffisant ou non

    Si tu as d'autres questions...

    Commentaire


    • Pour en sortir, il faut garder le sens de soi et choisir la solution adéquate....



      Que vous dire !!!

      Que je connais cet état qui est le lot de n'importe quel être humain à un momment de sa vie... Vivre est une sérieuse école d'expériences positives comme négatives ou disons plus difficiles...

      Et c'est celui qui souffre qui seul sait combien le vivre est profondément douloureux, qu'importe les maux plus sévères qui parcourent la planète autour de lui...ON SOUFFRE égoistement en soi...


      Le recours aux médicaments est souvent le 1er réflexe...Dans l'ensemble c'est quand même des apports pour le corps qui ne sont pas des plus naturels

      Mais je me demande de que sera la planète terre lorsque le circuit des lobbies pharmaceutiques et de l'argent disparaîtra ...L'humanité à l'aube des temps savaient faire un recours à des pratiques plus naturelles qui respectent son identité globale : corps-âme et esprit.
      Souvent si l'esprit est mal, l'âme déprime et le corps souffre et crée la maladie qui correspond

      Etrange ignorance humaine, qui ne sait plus qu'elle est un tout pour s'accrocher à un raisonnement très rationnalisé qui occulte l'origine du monde.

      Trouver l'erreur qui vous mène à la remise en question dans la dépression et vous serez en voie de la guérison

      Moi, je consulte un guérisseur spirituel légalement déclaré, qui s'appuie sur la puissance dans sa foi, dans la prière et dans les soins d'énergie "lumière" pour traiter la totalité de ma personne :mon esprit, monâme et donc mon corps. Un vrai don de redonner la vie.
      Radical en 3 séances, pour un côut raisonnable. J'ai été guérie d'une tumeur au sein et ai été éclairée sur mon chemin de vie et mes traumas.

      Je ne suis plus une adepte des médicaments, au mieux j'utilise des produits naturels si besoin est.

      A 47 ans j'en paraîs 38. Je pense avoir trouvé ce qui équilibre ma vie.

      Si vous souhaitez partager la dessus et prendre information sur mon guérisseur qui apporte des résultat, n'hésitez pas,envoyez-moi un mail mais SURTOUT NE PERDEZ PAS COURAGE- LA SOLUTION EST A PORTEE DE VOTRE MAIN.


      Chaleureusement Miyo

      e-mail perso : richardvanessa@hottmail.com

      Commentaire


      • Pour en sortir, il faut garder le sens de soi et choisir la solution adéquate....
        Faut redescendre sur terre



        Et pour soigner un cancer, faut aller voir un guérisseur car les médicaments ne sont pas naturels ?

        On dirait presque que vous faites partie d'une secte ! Il ne faut pas profiter des personnes en détresse, c'est honteux !

        Commentaire


        • Psychiatre
          Psychiatre oui pr les médics



          mais ce n'est pas avec lui que tu vas pvr discuter et prendre du recul avec tes soucis... là ce serait plutôt un psychanaliste ou un psychologue ( pas remboursé )

          par contre, je suis personnellement contre les anti dépresseurs. chacun son choix et si tu en veux, ce sera effectivement un psychiatre qu'il faudra aller voir. tu pourras avoir le cerveau un peu ramolli avec, on a beau dire, ça a des effets secondaires. ensuite, attention à la dépendance, qui vient très vite !
          enfin, les anti dépresseurs st là pr t'aider à surmonter le moment difficle, bref c comme prendre une aspirine qd tu as mal à la tête. tu te sentiras ptêt mieux mais ça ne te soignera pas. tu vois ce que je veux dire ? bref, ce n'est pas une réponse, juste une aide.

          personnellement, je te conseilles plus d'aller voir un homéopathe acupuncteur qui te donnera un traitement tt aussi efficace mais moins toxique pour ton organisme et qui verra avec toi les choses plus en profondeur et donc en cherchant les causes de tt cela aussi. cela ne veut pas dire q tu pourrais avoir besoin d'aller voir un psy à côté, ils n'ont pas la même vision des choses et donc peuvent être complémentaires.
          mais certaines personnes pensent que les homéopathes st des charlatans alors forcémment, mon avis ne satisfera pas tt le monde !

          bon courage à toi et je sais q ce n'est pas facile à dire, mais ne culpabilises pas, tu as le droit d'être ainsi, ça arrive à tt le monde et je trouve q tu prends déjà très bien les choses en main ! )

          Commentaire


          • Je suis dans le même cas



            Il y a un mois tout juste, je me suis enfin décidée à aller voir mon généraliste car après avoir tenté en vain de m'en sortir toute seule, la situation devenait invivable pour moi et mon entourage.
            Elle m'a prescrit du Xanax 25 (anxyolithique) à prendre en demi-comprimé et du Zoloft (anti-dépresseur). J'ai arrêté le Xanax au bout d'une dizaine de jours, jusqu'à ce que l'anti-dépresseur commence à agir en fait. Je me sent 10 fois mieux. J'avais des pensées morbides une dizaine de fois par jour, elles ont disparu. Je suis beaucoup plus cool sans être dans le potage. Je fais aussi de la route en voiture.
            Isa.

            Commentaire


            • Je suis dans le même cas
              Oui mais j'ai peur :triste: de devenir accro...



              et que dès que j'arrêterai je redeviendrai morose...

              Commentaire


              • J'ai déjà donné en 98



                Au début, je ne voulais pas y croire et surtout l'admettre. Alors j'ai trainé, trainé et un jour patratraque, j'ai craqué en direct. Je suis allée chez mon médecin qui se trouve être un homéopathe et vu mon état, il m'a traitée par allopathie (médicaments normaux). Xanax 3 fois par jour, et le fameux prozac, j'ai craint d'être un légume, mais non! je le prenais le soir et j'avais même besoin d'un médiacment pour dormir. Pendant les 3° semaines de traitement; ça a été l'enfer,Je me sentais encore plus mal qu'avant, mais j'ai persisté car j'avais confiance en mon médecin et effectivment au bout de 3 semaines, j'ai ressenti un net mieux être, plus besoin de xanax. J'ai continué le prozac penant 3 mois et arrêt en 3 mois suivant. Le comprimé pour dormir a été un peu long a arrêter, mais j'y suis arrivé.
                Courage. bisous. brigitte

                Commentaire


                • Que faire?



                  Bonjour ceciliag

                  Je suis dans le même cas que toi. Je déprime et je suis angoissée depuis plusieurs jours, et je n'arrive pas à me défaire de cet état. Si j'avais la solution miracle je l'appliquerai et je te la dirai, mais je ne l'ai pas

                  Je te comprend tout à fait quand tu dis que tu culpabilises, moi aussi, car je me dis qu'il y a des gens qui vont beaucoup plus mal que moi...Mais plus on me dit que je n'ai pas de raisons d'aller mal, et plus je sombre dans le mal-être.

                  Pour répondre à ta question, je pense qu'un psychiatre est plus indiqué pour une dépression. Il a la possibilité de prescrire des médicaments ou des congés maladie si besoin. Les antidépresseurs (tel Prozac) ne font pas dormir, au contraire, par contre les anxiolytique et neuroleptiques ont beaucoup plus d'effets secondaires selon moi.
                  Les consultations chez un psychiatre sont remboursées par la sécu sur la base normale, mais beaucoup dépassent les honoraires normaux.

                  Si je trouve des solutions je te tiendrai au courant.

                  Tiens bon

                  Commentaire


                  • Je partage l'avis de toutes



                    sauf de MYO, à qui j'ai déjà répondu de ne pas parler de dépression, lorsque l'on ne connait pas le sujet.
                    Consultation : psychiâtre ou psychologue. L'homéopathie ne suffisant pas (j'en ai fait l'expérience, et l'homéo a du passer au PROZAC)
                    traitement : antidépresseur.
                    Traitement de longue haleine,à ne surtout pas arrêter d'un seul coup, sinon rechute assurée.
                    Avec un bon mèdecin, un bon traitement, on s'en sort, mais en restant fragilisée (je suis sous traitement depuis plus de 3 ans, après chute aux enfers).
                    Courage, espoir, et ne pas baisser les bras, même si l'envie nous tient.
                    BISOUS;
                    DANY94

                    Commentaire


                    • Ceciliag,



                      je connais bien cette saleté de maladie, malheureusement.
                      dans un premier temps tu peux consulter ton médecin généraliste qui peut te prescrire un antidépresseur et un anxyo. Mais ça ne résoudra pas tout ton problème. L'antidep t'aidera à remonter, mais il faut traiter le problème à sa source. Pour cela il faut que tu consultes un psychiatre (choisis le bien), les psychologues ne sont pas remboursés.
                      C'est un travail très long à faire sur toi même, il faut te battre. Moi je traine ça depuis plusieurs années, à chaque fois je me crois guérie et à chaque fois il me tombe un truc sur le coin de la figure, et étant encore fragile, je rechute.
                      Prends toi en main, c'est essentiel si tu veux pas trainer avec ça pendant des années
                      Bon courage
                      couette

                      Commentaire


                      • Va voir un psychiatre



                        Il connait les médicament et est à même de t'écouter contrairement à ce que j'ai lu plus bas.
                        C'est remboursé, il y en a qui ne pratiquent pas de dépassement. Il saura choisir la molécule adapté à ton cas, contrairement au généraliste qui risque de te refiler que du Prozac, ou autre médoc star.Les psychiatres proposent des psychthérapies tout comme les psychologues.
                        Mpeme si je suis contre la médication à outrance, sans les anti-dépresseurs, je ne pense pas que je serai encore de ce monde. Depuis mai j'âi arrêté, après avoir été traitée pendant des anneée et je suis suivie par une acupunctrice, et ça va bien.
                        Quand tu demandes combien de temps on a mis pour se défaire de ses idées noires, si c'est par rapport aux médicaments, le chiffre de 2à 3semaines, est juste; par contre si c'est par rapport au problème moral lui-même, ce n'est pas possible de te répondre, un travail de parole avec un psychiatre peut être très long, rapide....

                        Si un jour vraiment tu n'y arrives plus, n'hésite pas à te faire arrêter et hospitaliser. Cette coupure m'a été bénéfique, car continuer, continuer coûte que coûte dans un épuisement moral atroce m'enfonçait de plus en plus.

                        La culpabilité, je l'ai ressenti aussi, en voyant les situations des autres, leurs vies difficiles, et la mienne aisée. Mais c'est une aisance matérielle, qu'en était il de l'aisance morale? La dépression te prive de cette aisance morale. Et t'empêche de faire, de profiter de quoi que ce soit. C'est comme une allergie, on ne fait pas la morale aux personnes allergiques, ça devrait e^tre pareil pour les dépressifs. Ce n'est pas du laisser-aller, c'est une impossibilité.

                        renseigne toi à ta pharmacie... Et courage,

                        papier@aufeminin.com

                        Commentaire

                        Publicité

                        Forum-Archive: 2002-10

                        publicité

                        Chargement...
                        X