publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Psychologue, psychotérapeute ou psychiatre?

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Psychologue, psychotérapeute ou psychiatre?



    Voilà, je ne m'y retrouve plus ds ces termes et je voudrais me faire suivre. Voilà mon pb: j'ai 20 ans, mon père fut alcoolique qd j'avais entre 7 et 10 ans. Maintenant il s'en est sorti ms pas moi. Depuis mes 12 ans, j'ai développé une phobie de l'alcool et aussi une phobie de vomir (ayant vu mon père vomir bien des fois). Du coup j'en souffre bcp car dès que je vois de l'alcool, que j'en sens ou que mes proches en parlent, ça me fait mal et je me sens mal; en particuliers ds les repas de famille, mon estomac se serre, j'ai la nausée et ds les pires cas, je me mets à pleurer de manière convulsive. Ds mon petit cocon (papa, maman, mon frère, ou bien encore la cantine), ça va très bien car il n'y a jms d'alcool sur la table. Ms par exemple, mon compagnon en souffre car dès que je vois qu'il a bu de l'alcool lors d'une soirée entre amis ou dès qu'il en parle, je me sens pas bien du tt et il m'accuse de ne pas lui laisser de liberté.
    Il faut préciser que mon père a fait plusieurs tentatives de suicide et il a plusieurs fois menacé de ns tuer, ça marque qd mêm. Je ne supporte plus particulièrement tt ce qui se rapporte au vin.
    Je me demande si les visites chez un spécialiste st remboursées (je ne suis qu'une étudiante, je ne pourrai pas payer tte seule), et je suis assez sceptique qt au résultat: je ne vois rien de bon ds l'alcool, ça pue, c cher, ça a un goût immonde et tt le monde sait que ça a des effets nocifs (mêm à pte dose, on devient un ^peu euphorique c dc que ce n'est pas très naturel). Bref, j'ai bien peur qu'aucun argument ne puisse me faire comprendre qu'on aime boire (un peu com je ne comprendrai jms les fumeurs ms ça ne me rend pas malade de voir des proches fumer pce que je n'ai pas été traumatisée). En fait je suis mal surtt qd je vois mon copain boire, pce qu'inévitablement je fais une sorte de calque ac mon père, ms ça me le fait aussi ac ttes les personnes que je porte bcp à mon coeur carles voir boire me déçoit horriblement (ma meilleure amie, ma cousine...).
    Cette histoire est un peu familiale puisque mon gd père était alcoolique et il en est en qq sorte mort; seulement je suis la seule à avoir autant de séquelles que ça; mêm ma mère et ma gd-mère ont tourné la page. Par contre c vrai que mon frère n'aime pas trop entendre parler d'alcool non plus et il n'en boit pas une goutte.
    Un spécialiste pourrait-il m'aider ou pensez-vs que je puisse m'en sortir tte seule? Si oui, comment? Y-a-t-il des gens qui ont déjà vécu ça?
    Merci bcp de m'aider

  • Je t'ai laissé un message sur



    Le post dépression du conjoint

    Commentaire


    • Alors



      Le psychiatre est médecin, s'il est aussi psychanalyste, il peut te suivre en psychanalyse, face à face ou divan. Il est remboursé par la sécu.
      Le psychologue a un diplôme universitaire (DEA ou DESS) il n'est pas médecin, donc pas remboursé. Pareil s'il est psychanalyste ou psychothérapeute (sans rentrer dans les détails, c'est presque pareil) il peut te suivre aussi, certains sont comportementalistes ; à toi de trouver le type de thérapie qui te convient.

      On se résume : psychanayste et psychothérapeute, sont des "spécialistés" que peuvent avoir les deux praticiens ci-dessus.
      Attention dans tous les cas, bien regarder la plaque du thérapeute, s'il est Psychiatre, c'est écrit dessus psychanalyste ou psychothérapeute, pareil pour le psyschologue, il doit être écrit "psychologue clnicien" psychanalyste ou psychothérapeute.
      Ceux qui n'ont que "psychanaliste", attention. Car ce n'est pas un titre qui nécessite un diplôme reconnu, en France tout le monde peut se proclamer psychanaliste. Assure toi donc de la présence du titre de Psychiatre ou de Psychologue clinicien.
      Pour d'infos : http://www.psychologue.fr/therapie.php
      Bon courage
      Juliette

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2002-10

      publicité

      Chargement...
      X