publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Se perdre au fond de soi même ...

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Se perdre au fond de soi même ...



    Bonjour , trentenaire père de deux enfants j ai visiter mon père cet après midi à l hôpital .. D une nature pas très causante et assez fier j ai un mal être existentiel . Je n ais pas pour habitude de me confier mais peut être que vos réponses pourrons m aider à avancer .. , Mes parents étaient tous les deux commerçants , métier que j exerce également aujourd'hui , pour tous vous dire j ai connu mon père qu épisodiquement , il a travailler dur toute sa vie afin que je ne manque de rien , il partait le matin quand je dormais pour ne rentrer que la nuit quand je dormais également les seuls moments ou je pouvais profiter de lui se n était que sur son lieux de travail les jours ou je n était pas a l école, en vacances chez les grands parents ou en internat .. Arriver aux alentours de mes 13 ans mes parents se sont séparer , après beaucoup d années ou je n avais l impression d être le seul lien qui les rapprochait , liens ou boulets , je suis fils unique et j ai vraiment très mal vécu cette séparation , j ai fait un blocage total avec lui ne désirant plus le voir , cela à durer une bonne partie de mon adolescence , je dirait jusqu à mes 17 ans . Adolescent assez dur élevée par une mère peu autoritaire , j ai divaguer avec des fréquentations douteuses , fais beaucoup de délits , de trafics en tous genres , jusqu au jours ou il as été atteint d un lupus ( sorte de cancer de la peau , diagnostiquer comme maladie orpheline , je ne me rappelle plus du nom exact ) Est ce que ça à été un électrochoc , je ne sais pas , en tout cas je sais qu il m as reprit en mains à partir de ce moment la , il m as apprit un métier , m as appris qu il valais mieux gagner de l argent honnêtement et à la sueur de son front , que malhonnêtement et finir derrière les barreaux , j ai donc commencer ma vie après j ai rencontrer la mère de mes deux enfants dans la foulée , entre lui et elle je me sentais comme intouchable , tout ce que je faisais ce transformais en réussite , la seule chose que je faisais mal c était d avoir complètement perdu la complicité avec ma mère que l ont avais acquis tout les deux dans les pires galères ..suite a son départ , bien des années après ils ont refait leurs vie respective chacun de leurs cotes , je sais pas si vous savez le mal que ça fait de voir ses parents côté à côté dans un périmètre d as peine 5 mètres carrés et aucunes émotions , amour ou même compassion ne laisse transparaître à croire qu après 20 ans de vie commune c était devenu de vrai étrangers ... un soir j ai recu un appel de son ex qui m'as appeler paniquer comme quoi il voulais se suicider , je suis arriver tout aussi sec à son magasin ou il venais de m écrire une lettre et se préparais à se pendre alcooliser comme jamais je ne l ais vu , il est venu vivre au dessus de mon commerce , y a 5 mois mon père a fait un avc suite à un dépôt de bilan .. Et une séparation avec sa femme , ma femme est très forte psychologiquement , je n arrivais pas aller le voir tous les jours pas par les deux cent kilomètres qui nous séparais de l hôpital mais par la faiblesse et l état ou il était , et ça seule elle le faisait , pendant un mois et demi de galère car il fallait aussi bien que l ont s organise au niveau du travail que les enfants , mon père a finit par sortir , un soulagement énorme , mais une inquiétude grandissante , de ne pas être toujours avec lui , a l hôpital il était entourer , que la pas trop , surtout que maigres son avc il sais remis à fumer et à boire comme si sa vie n avais plus d importance le week-end end dernier il a fait une rechute , il lui diagnostique des polypes dans l intestin et aura une colposcopie demain sous anesthésie générale qui n ais pas sans risque à 60 et quelques années , afin de définir si des cellules cancéreuse sont présentés , j ai perdu un amis il y as un an et demi qui avait les mêmes symptômes , le cancer l as balayer en 3 mois , j ai peur j ai ce sentiment d impuissance , de mal être .. Pour tout dire je suis perdu , surtout que plus ça va plus je sens au fond de moi que je vais le perdre . J ai déjà plein de question face à ma naissance a mon passé , que perdre le seul repères qui me reste serais vraiment dur . Je ne demande à personne de juger ou même de commenter , pas de pitié non plus , par contre si quelqu un as une histoire de vie similaire à la mienne ça me plairais de parler avec lui car je ne me sans pas de force à en parler avec mon entourage , pour qui je suis un pilier .. Merci de m avoir lu , ça fait vraiment du bien de dire tout ça , de se lâcher sans honte ni jugement qui pourrais être porter. Merci.

  • Re: Se perdre au fond de soi même ...

    Espéront que ma réponse tardive vous servira

    je vient de voir votre appel et je voudrais vous expliquer que la tentative de suicide de votre pere je pense n'est pas du à une faiblesse de sa part ou d'un egoisme mais c'est un symptome du lupus.je pense que pour vous il est important de le savoir.
    j'ai moi même un lupus depuis 32 ans et je lute tout les jour pour ne pas laisser cette état dépressif du au lupus prendre le dessus. c'est pour ça qu'il faut que votre pere reste trés actif il doit éviter les situation de stress c'est son ennemie
    si tu a des question à ce sujet n'esite pas à me les poser car je pense qu'au bout de 32 ans de coabitation avec cette maladie et l'ayant maitrisé je la connais bien.
    chaqu'un de nous à son histoire mais ce qui est commun c'est qu'il faut allez de l'avant et ce servir des duretées de la vie pour se fortifier et ce dire toujour qu'il y a pire tu trouvera toujour qui soufre au point que tu en oubli ta propre soufrance
    j'avait à peine 22ans je pensais que ma vie etait fini.
    mais aprés je me suis reprise et je me suis mariée j'ai eu deux enfant qui se sont marié et j'ai 31 ans de mariage il faut rester positif quoi qu'il t'arrive

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2013-032014-03

    publicité

    Chargement...
    X