publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les hernies cervicales, ça se guérit !

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les hernies cervicales, ça se guérit !



    Bonjour chers lecteurs/lectrices, : snif:

    C'est la première fois que j'écris dans un forum. Je le fais parce qu'il y a quelques mois j'ai senti le besoin d'un peu de réconfort de gens qui vivaient la même situation que moi. J'ai navigué sur plusieurs forums de santé afin de trouver un témoignage qui pouvait m'orienter et me donner un peu despoir dans ce qui m'arrivait.

    Aujourd'hui, je veux partager avec vous ma situation, afin d'aider une autre personne qui a souffert comme moi de hernies cervicales.

    Il y a quelques mois avant les vacances, je me sentais fatiguée. J'avais des douleurs aux muscles à la hauteur du cou et des épaules. J'éprouvais de la difficulté à conduire. J'éprouvais des douleurs quand j'avais mes bras levés à la hauteur du volant, surtout du côté droit. Je me disais que le stress en était la cause et que bientôt j'allais partir en vacances et me reposer.

    Je pars donc un mois en vacances. Ma situation s'améliore un peu, même si je ressens parfois quelques douleurs au cou. Pendant mon voyage, je fais beaucoup de kilomètres en voiture, mais comme passagère.

    Voilà, je suis de retour à Montréal à mon traintrain quotidien. Je retourne au travail, et à ma troisième journée, je me lève avec un mal de tête insupportable ainsi que des douleurs atroces à la nuque, au cou, aux épaules et au bras droit. Je panique. Le lendemain, je me présente à l'hôpital aux urgences. On ne me prend pas au sérieux et lon me retourne à la maison. Je passe la fin de semaine tant bien que mal. Arrive le lundi et je ne peux aller travailler ni continuer dans cet état, car je me roule de douleur et je pleure sans arrêt.

    Je retourne aux urgences à un autre hôpital. On me donne une civière, car je n'arrive pas à me tenir debout et lon me garde en observation toute la journée. Entretemps, le médecin demande qu'on me fasse un examen de base pour voir mon état cervical. Malheureusement, le résultat ne donne rien de convaincant. Après plusieurs heures, on me renvoie chez moi avec une prescription d'antiinflammatoires (nom antiinflammatoire) ainsi qu'un rendez-vous urgent en imagerie par résonance magnétique (IRM).

    C'est l'enfer, j'ai mal à la tête (surtout à ma nuque) 24h par jour. J'ai de la difficulté à dormir, car aucune position ne me convient. J'ai mal partout. Je suis inquiète... Ai-je quelque chose de grave à la tête ou est-ce mon cerveau ? Je n'ai presque jamais mal à la tête et là c'est insupportable. Les antiinflammatoires ne font rien. Je retourne consulter. On me demande d'arrêter les antiinflammatoires, car il m'irrite gravement l'estomac et ne fait rien de bon à mon état. On me prescrit des antidouleurs (Statex / analgésiques opioïdes). Encore, une semaine et demie avant mon examen. Ça va de mal en pire !

    Enfin, la journée de mon examen IRM est arrivée. Je fais l'examen. L'examen n'est pas agréable, mais je souris du coin de la lèvre. Je me sens un peu mieux, car je sais que je suis plus proche du résultat de mon état de santé. 10 jours d'attente à souffrir et à minquiéter... et voilà le diagnostic :

    3 hernies cervicales (C4/C5, C5/C6 et C6/7)

    Le médecin m'envoie de suite en physiothérapie dans une clinique privée. On me donne une entrevue et lon m'assure qu'il y a espoir et que je vais guérir. La deuxième rencontre dure une heure et je me sens déjà mieux. Je fais de la physiothérapie deux fois par semaine (pendant un mois). J'ai également quelques exercices à faire à la maison et je porte une bande élastique thérapeutique.

    Je commence à voir une lumière au fond du tunnel.
    Entretemps, je vais faire un autre examen, un électromyogramme, afin de savoir si mes muscles sont endommagés. Le médecin veut vérifier si jai besoin dun traitement intraveineux. Le résultat est satisfaisant. Je n'ai pas besoin d'injection.

    Deux mois se sont écoulés depuis le début de mon cauchemar et je me sens beaucoup mieux. Il y a encore des journées que je sens un peu de douleur, mais c'est supportable, par contre les maux de tête ont complètement disparu.

    Actuellement, je suis en retour progressif au travail et je suis mon traitement de physiothérapie une fois par semaine avec des exercices à domicile. Mon état de santé va de mieux en mieux et mon état de santé revient peu à peu à la normale.

    Le médecin n'a pas trouvé la raison exacte de cette mésaventure, mais il croit que ça pourrait être ma posture assise, debout ou couchée ainsi que les centaines de tours de voitures que j'ai faits pendant mes vacances.
    Pour terminer, j'aimerais remercier le soutien moral de mon mari et celui de ma famille, le suivi du Dr. Goupil du CHUM, et le traitement de la physiothérapeute, Mme Cyr de la clinique de physiothérapie universelle (Jean-Talon).

    Conseils : Faites attention à votre posture... Pensez à votre colonne vertébrale, qui est le soutien de votre corps. Ne surchargez pas votre sac à main et surtout ne portez pas des talons trop hauts.

Publicité

Forum-Archive: 2014-10

publicité

Chargement...
X