publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Y a t il ici qq un souffrant de troubles maniaco-dépressifs?

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Y a t il ici qq un souffrant de troubles maniaco-dépressifs?



    J'ai 36 ans et suis moi-même atteinte de ce syndrome.
    Comment se manifeste ce trouble chez vous ou chez l'un de vos proches?
    Quel traitement prenez-vous?
    Comment faites-vous face aux différentes phases?
    Avez-vous trouvé un équilibre au quotidien avec cette maladie?
    Merci de vos témoignages.
    Lise

  • J'ai une cousine qui en est atteinte



    elle est tout à fait normale,bien qu'elle soit assez agitée et qu'elle fasse des dépenses très importantes et puis tout à coup elle se met à déprimer,tente de se suicider.
    C'est vrai que pour l'entourage c'est assez difficile à vivre.
    Elle est traitée avec du lithium ,des antidépresseurs et des médicaments pour la calmer.
    Elle fait aussi de la psychothérapie en groupe avec un psychologue .Je te conseille le livre"Des hauts et des bas qui pertubent vore vie" de michel Rocher(un malade) et de jean Hossenlopp.
    Ils l'ont écrit ensemble.Edition CHIRON
    Je ne l'ai pas lu personnellement mais elle m'a dit que çà l'avait beaucoup aidée.

    Commentaire


    • J'ai une cousine qui en est atteinte
      Merci beaucou p mumuse!!!



      C'est vrai qu'en période maniaque on peut dépenser des fortunes... je suis moi même en surendettement à cause de ce trouble.
      Actuellement je me sens assez exaltée... j'ai très peur de la rechute car la période down peut faire très mal!
      Merci en tout cas. J'espère d'autres témoignages.
      Lise

      Commentaire


      • En fait j'ai une question



        Je voudrais savoir comment un médecin (et quel médecin) peut diagnostiquer cette maladie?
        Quels sont les symptômes? En fait, à quoi peut-on reconnaitre une personne maniaco-dépressive d'une autre?

        Merci.

        Commentaire


        • C'est difficile



          à vivre, je n'en suis pas atteinte, mais ma mère si, depuis dès années et des années, en fait je l'ai toujours connu ainsi.Elle passe de période dépressive ou tout la bouscule, ou son univers est triste, rien ne va plus. ces périodes sont dures parce qu'elle est abattue, c'est profond, elle est très angoissée. Puis à l'issue de cette période elle connait une phase ou elle est entreprenante, et pleine d'énergie. En prenant de l'age je trouve que ces cycles si opposés ont tendance à s'équilibrer. Depuis quelques temps elle est plus équilibrée et c'est un réel plaisir.Elle est suivie par un psy, prend des anti-dépresseurs, et des anxiolitiques. Au début, mais ça remonte à loin, on l'a traité avec des neuroleptiques à retardement, je ne sais pas si ça existe encore.

          Voilà , je ne sais pas si cela peut t'aider, mais il faut que tu saches que si tu expliques ton trouble aux autres, beaucoup vont comprendre. Tu ne dois pas te culpabiliser. C'est ta vie actuellement, mais surement d'autres qui vont t'écrire ont trouvé des aides ou des solutions. Garde courage tu trouveras la portes de sortie.
          BISOUS

          Commentaire


          • C'est difficile
            Bonjuour puce.



            Merci pour ton témoignage. Tu en liras un peux plus sur mon trouble sur le forum"psychologie et comportements". Ce que tu dis me rassure, car j'ai toujours entendu que les troubles s'accentuaient avec l'âge.Mais je pense que lorsqu'on est suivi et bien traité on apprivoise la maladie. En ce qui me concerne, peu de gens comprennent , même si j'ai voulu le faire comprendre, que je suis atteinte d'une maladie. Chez les proches, les troubles psychiatriques ont peur. En pleine dépression et pulsions suicidaires des amis me conseillaient de jeter mes médicaments et de me bouger le cul. Lorsque je suis exaltée, ils sont super contents ( c'est surement plus agréables), certains plus fins et intelligents s'inquiètent un peu, car ils comprennent que je ne dors plus, suis hyper excitée et prête à partir en c o.illes.. J'ai compris que de ce côté, je n'obtiendrai ps beaucoup de compréhension; donc je vis en faisant que ce trouble de l humeur ne soit pas trop envahissant pour moi et les autres.
            Merci encore et bon courage à ta maman. Au fait, prends t elle un stabilisateur type lithium ou depakote?
            Amitiés.
            Venise

            Commentaire


            • En fait j'ai une question
              Bonjour angedragon.



              Il a fallu 4 ans avant que mon médecin comprenne ce que j'avais étant terriblement émotive et subissant de grands changements d'humeur. Les spécialistes de ce type de maladies sont les psychiatres.
              Le trouble bipolaire fait surface vers la trentaine. Il se caractérise par des phases de l humeur totalement opposées qui peuvent durer des mois et progressivement avec l'âge, se rapprocher.
              Troubles dépressifs : sentiment de solitude, d'inutilité, grande tristesse, grand sentiment de culpabilité, dans mon cas hypersomnie ( je dormais plus de 12 heures par jours), troubles de l'alimentation, pensées suicidaires.
              Troubles maniaques: dépenses éffrénées d'argent pour certains cas, idées délirantes ( parfois religieuses), grande joie, impression de voir la vie en rose, grand confiance en soi, impression de tout comprendre, personnalité envahissante, personnellement dans les accès maniaques je suis très joyeuse, je couvre mes proches de cadeaux, je suis très bavarde, très productive ( ménage à 6h00 du mat) et je dors à peine; j'ai 100 idées à la minute que je ne réalise pas bien sur!!! On peut aussi avoir un comportement scandaleux; il m'est arrivé de faire des avances à mes commerçants et de raser les murs 6 mois plus tard.... La libido est souvent augmentée! Donc je tâche d'être prudente dans ce que je peux dire dans ces périodes même si je peux paraître plu rigolote.
              Amitiés.
              Venise

              Commentaire


              • Bonjour angedragon.
                Bonjour venise



                Désolée, mais je t'embête encore.
                Les troubles n'apparaissent jamais avant la trentaine? Et les phases sont-elles toujours très longues (plusieurs mois)?

                Je te remercie de tes réponses.

                En fait, je t'explique pourquoi je te les pose. J'ai 23 ans, et il y a quatre ans, je suis allée voir un psychiatre pendant deux ans, puis pour cause de déménagement, j'ai du changer de médecin. Le deuxième a diagnostiqué en trois-quatre scéances de 10 minutes un trouble maniaco-dépressif pour lequel il m'a prescris des médicaments que je n'ai pas supportés. J'ai développé une allergie qui m'a forcée à les arrêter.

                En fait, je me demande s'il ne serait pas possible que ce deuxième psychiatre se soit trompé, étant donné qu'il ne m'a que très peu vue. Depuis, j'ai totalement arrêté les consultations ainsi que les médicaments.

                Je pense que je devrai retourner un jour chez un psychiatre, mais actuellement je déménage régulièrement, ce qui rend impossible un suivi réel. De plus, j'avoue avoir peur du verdict qu'on m'annoncera.

                Je te remercie de m'apporter des réponses.
                Amitiés.
                Angedragon.

                Commentaire


                • Bonjour venise
                  Bonjour angedragon



                  Joli pseudo au fait !!!
                  Ben écoute c'est ce que j'ai pu voir sur les sites traitants du sujet et dans mes anciens cours de psycho. Mais mon médecin a mis quand même du temps à le diagnostiquer. orsqu'il l'a fait , il ne m'a pas livré son diagnostic à brule pourpoint; il m'évitait simplement les dérives! Donc si je peux te donner un conseil c'est d'aller voir d'autres psychiatres ( un ou mêe 2 afin de te sentir rassuré(e)). Mais ne fais pas d'autodiagnostique; un bon psychiatre (hélas ils ne le sont pas tous) est compétent pour ça.Tu peux demander à ton généraliste l'adresse d'un bon spécialiste; il faut que tu te sentes à l'aise avec lui ou elle. Et n'aies pas peur!!! Je suis très circonspecte personnellement qu'on puisse diagnostiquer si rapidement un trouble aussi complexe; de plus si c'est le cas, il serait préférable que tu sois suivi(e). Il n'y a pas de verdict, mais un accompagnement dans ce qui te gêne pour vivre. Mais n'hésite pas à m'en dire plus si tu veux te confier. En revanche je ne suis pas médecin, sache le; mais je me ferai un plaisir de te soutenir moralement si tu te sens flancher.
                  Mon adresse: madame.katia@noos.fr
                  Amitiés.
                  Venise

                  Commentaire


                  • Ma mère aussi helas



                    je l'ai toujours connue ainsi, et elle a 84 ans.

                    Elle est traitée au lithium depuis plus de 30 ans et cela l'a beaucoup stabilisée.

                    Lorsque des evenements difficiles se produisent elle n'est pas à l'abri de crises : maniaques ou depressives. Dans les deux cas c'est tres dur ...

                    le principal c'est que tu sois suivie TRES regulièrement par un bon psy et que tu fasses tester au moins une fois par mois ta lithemie.... pour reajuster le traitement.

                    Je surveille ma mère comme du lait sur le feu. Les episodes maniaques sont tres serieux pour elle : depenses en effet, elle se fait avoir par tous les marchands peu scrupuleux, elle est tres difficile à vivre dans ces moments la.

                    Les episodes depressifs sont chez elle marques par une tres grande angoisse : repli sur elle, elle se touche ses mains ou le visage tres souvent, elle devient alors tres dependante, ce que habituellement elle n'est pas.

                    J'en ai parlé à un psychiatre. Cette maladie peut etre hereditaire (la plupart du temps) ou elle peut naitre à la suite d'un grand choc. Lorsqu'elle est hereditaire les premiers symptomes apparaissent avant 25 ans. J'y ai donc echappé...
                    Ma mère a un cas de PMD tres sevère comme disent les medecins.

                    A coté de cela, les personnes qui ont cette maladie, sont medicalement parlant, reconnus comme etant plus intelligents que les autres. Les c..ns n'ont pas cette maladie ....

                    L'important est que tu te fasses suivre tout le temps et regulièrement. Car lorsque tu vas mal, tu t'en rends rarement compte toi meme et dans ce cas n'a pas l'idée de te venir en aide pour aller voir un psy. L'idée d'un rendez vous automatique et mensuel est bonne...

                    je te souhaite du courage et un tres bon suivi. La severité de cette maladie est variable selon les indididus... De faible à severe, tout peut etre différent selon le degré.

                    Commentaire


                    • C'est difficile
                      Idem que toi puce !



                      es tu en region parisienne ?

                      ta mère a t elle été hospitalisée ? ma mère, oui et tres souvent...

                      Commentaire


                      • Idem que toi puce !
                        Oui



                        elle a déjà été hospitalisé, à plusieurs reprises d'ailleurs, et à chaque fois ça a été très dur, cris pleurs, supplications, je me fais traiter de tous les noms. Mais je sais que c'est pour un "mieux", alors je résiste, mais c'est un arrachement, j'ai du mal à m'en remettre, elle va à dijon en côte d'or. Il faut tenir le coup, mais desfois je ne la supporte plus, c'est triste de dire ça. Elle s'accroche à moi et je suis parfois aussi malheureuse qu'elle. Mais bon quand je la vois au top (sans exitation) alors tout reprend de la couleur. Gardons le moral il faut aider et se faire aider.
                        Bizz ON VA S'EN SORTIR

                        Commentaire


                        • Bonjuour puce.
                          Repuce



                          non elle ne prend rien d'autre que son traitement habituel. C'est vrai que les troubles psychiatriques font peur, ben il ne faut pas, c'est une maladie comme une autre, ni plus ni moins. Le plus difficile c'est quand je dois prendre la décision de la faire hospitalisér parcequ'elle refuse de se nourrir entre autre. Mais je le maintiens avec l'age je la trouve mieux plus stable. Il ne faut absolument pas "culpabiliser" d'être atteinte de cette maladie. Beaucoup de gens peuvent comprendre, le pire c'est de rester dans le silence. En ce qui concernent la façon dont les autres réagissent, que cela les perturbent ou non, tu n'y peux rien ce qu'ils ressentent leur appartient. Ne reste pas sans amis, sans sorties, cette maladie se contrôle et c'est déjà beaucoup. L'entourage à conscience des efforts produits par ces personnes, il ne faut pas hésiter à demander de l'aide. Allez hop courage on est tous dans le même bateau et on rame en cadence.

                          Bonne journée bon courage
                          Bizz a

                          Commentaire


                          • 2 personnes dans ma famille



                            2 personnes dans ma famille sont atteinte de cette maladie. ma tante dont la maladie a commencé vers 18 ans ...et ma mère dont les crise ont commencé vers 45 an s..et qui c'est hélas suicidée, il y a 4 ans .
                            je reste toujours à la recherche d'information sur cette maladie difficile à maitriser et surtout à soigner ...
                            je lis à travers cette discute que lorsque la maladie commece vers 20-25 ans ..l'originaire est hériditaire ...cela peut -il signifier que ma mère est tombée maladie suite à un choc affectif ? et lorsque nous sommes enfants de personne souffrant de cette maladie "ont y échappe" d'une certaines façon " en ne témoignant pas de "symptomes" ??

                            Commentaire


                            • 2 personnes dans ma famille



                              2 personnes dans ma famille sont atteinte de cette maladie. ma tante dont la maladie a commencé vers 18 ans ...et ma mère dont les crise ont commencé vers 45 an s..et qui c'est hélas suicidée, il y a 4 ans .
                              je reste toujours à la recherche d'information sur cette maladie difficile à maitriser et surtout à soigner ...
                              je lis à travers cette discute que lorsque la maladie commece vers 20-25 ans ..l'originaire est hériditaire ...cela peut -il signifier que ma mère est tombée maladie suite à un choc affectif ? et lorsque nous sommes enfants de personne souffrant de cette maladie , cela suppose-t-til qu'on sera épargné " du fait de ne pas développer de symptome?

                              Commentaire


                              • Bonjour angedragon
                                Coucou venise



                                Je pensais revoir un psy, mais je viens de déménager, donc actuellement je manque de repère dans ma nouvelle région, je suis un peu perdue!
                                En plus, j'ai quand même un peu peur du verdict final!
                                Est-ce qu'il est nécessaire de prendre des médicaments à vie?
                                En tout cas, je te remercie pour ta sympathie. J'ai noté ton adresse, je te donne aussi la mienne : ange.dragon@caramail.com.
                                Amitiés.
                                Angedragon

                                Commentaire


                                • Coucou venise
                                  Ici puce pour angedragon



                                  Venice a raison, fais toi indiquer un bon psy. Quand on arrive quelque part on est toujours un peu désorienté, alors renseigne toi bien. Et c'est vrai, il n'y a pas de verdict, mais bien un accompagnement pour une réelle progression. Quand aux médicaments, je ne suis pas spécialiste mais ma mère et (hélas) aussi ma tante, en prennent depuis des années. J'ai trois enfants, jeunes qui comprennent très bien les troubles de leur grand-mère, ils me disent eux-mêmes s'ils la sentent fatiguée, énervée, il vont la voir avec plaisir et se sont adaptés à son comportement. Elle a fait les soldes avec la plus grande, finalement c'est une vraie bonne grand-mère. Prend courage angedragon, allez hop on y va.

                                  Donne de tes nouvelles
                                  Bizz a Venice et à toi

                                  Commentaire


                                  • Coucou venise
                                    Salut angedragon...



                                    Comme je t'ai dit il ne s'agit pas d un verdict!
                                    Et puis je trouve que ton psy a été un peu rapide. Franchement une fois que tu seras mieux installée vas en voir un autre mai seulement si ta vie te pose problême.
                                    Amitiés.
                                    Katia

                                    Commentaire


                                    • Oui
                                      Je connais cela aussi



                                      les insultes, les cris, les colères, les scandales.... ma mère a un syndrome assez severe lorsqu'il s'exprime... sinon il lui arrive aussi d'etre bien et stabilisée pendant longtemps.... le lithium est tres bien pour cela.
                                      Le probleme c'est ce dedoublement de personnalité.... car j'ai du mal à me rendre compte ou à realiser qu'elle n'est pas elle meme car elle est malade. Et je souffre....
                                      Moi aussi parfois je la déteste pour ce qu'elle m'a fait endurer, et en meme temps je l'adore. Car lorsqu'elle est bien, c'est la plus fabuleuse des mères....
                                      Que prend ta mère comme traitement ? quel age a t-elle ? c'est pour comparer....
                                      Bises à toi aussi. je sais que tu sais de quoi je parle....

                                      PS As tu réussi à vivre ta vie malgre ce problème ? tes freres et soeurs t'aident ils ?

                                      Commentaire


                                      • 2 personnes dans ma famille
                                        Je suis désolée



                                        que tu aies vecu la perte de ta mère... etait elle suivie ?

                                        Ta mère l'avait sans doutes développé avant 45 ans, mais pas de facon tres marquée...
                                        Si ta tante l'avait, tu peux etre sure que c'est bien hereditaire...
                                        La maladie commence habituellement avant 25 ans...

                                        Oui, le medecin m'a dit (et plusieurs d'ailleurs) que si j'avais du le developper, cela fait longtemps que je l'aurais fait (j'ai 41 ans).
                                        Je suis passée entre les mailles du filet on dirait.
                                        Mon grand père avait fait un sejour durant la guerre de 14/18, dans un asile (à l'epoque, on appelait cela l'asile ...) pendant plusieurs mois... ma mère pensait qu'il avait été perturbé par la guerre, mais c'est sans doutes cela qu'il avait...
                                        Quel age as tu ?

                                        amitiés

                                        Commentaire


                                        • Je suis désolée
                                          Heredité



                                          oui elle était suivi pour une unité medico psychologique d'un hopital...je ne les ai jamais vraiment trouvé très compétent !..
                                          comme mes parents etaient divorcés et qu'on vivait seule avec ma mère..on a du pendant les 5 ans où la maladie s'est déclarée ..prendre en charge les HDT..c'était très dur
                                          je viens de feter mes 29 ans et j'ai un frere jumeau..
                                          c'est vrai que ma mère a toujours un coté assez dur et autoritaire..la 1er psy qui l'a suivi disait qu'une depression couvait depuis 10 ans..

                                          hereditaire signifie- t- il que ça rejaillira forcement dans les generations futures voire nos enfants?

                                          c'est bien ce qui est dommage et ce qui m'a laissé avec mes questions ..c'est que le psy n'a jamais permis qu'on puisse le voir sans notre mère..il a jamais été possible d'avoir un réel bilan de SA et CEtte maladie ...après le suicide il n' y a pas eu de contact avec l'
                                          UMP.

                                          Commentaire


                                          • Coucou venise
                                            Merci à toutes les deux



                                            Je vais suivre vos conseils et d'ici quelques temps, quand je serai mieux installée, j'irai reconsulter un psychiatre. En attendant, j'avoue pour le moment avoir des journées suffisamment chargées pour ne pas y penser. Encore merci, et je vous envoie à toutes deux beaucoup de courage!!
                                            Amitiés.
                                            Angedragon

                                            Commentaire


                                            • Heredité
                                              Ninie



                                              dans les hopitaux psychiatriques il y souvent du pire et rarement du meilleur...

                                              Le dernier dans lequel ma mère est allée (l'hopital qui la connaissait etait complet) etait nul, nul, nul.... comme ils n'arrivaient pas bien à la traiter, ils n'ont rien trouvé de mieux à me dire, que ce qu'elle avait en fait, c'etait la maladie d'elzeihmer...et que c'etait ce problème là qui evoluait, que son episode depressif lui, etait passé... j'ai du exiger qu'on lui fasse un bilan neurologique dans une unité spécialisée qui m'a confirmé que non, elle ne souffrait pas de cela, mais bien de PMD (bipolaire).... les imbéciles ....ils avaient déjà commencé à la traiter sans mon consentement pour l'alzeihmer !
                                              Non le caractere hereditaire n'est pas obligatoire.... Nous sommes plusieurs enfants, et aucun d'entre nous ne l'a. Nos enfants à nous non plus, pour le moment en tous cas....

                                              J'ai eté seule avec ma mère aussi, donc je comprends ce que vous avez du souffrir ton frère et toi...
                                              C'est scandaleux que tu n'aies pu voir un médecin sans elle.... au moins recupères son dossier ...
                                              J'ai toujours pu parler à ses medecins, heureusement.

                                              Il faut que tu vives ta vie maintenant, sans craintes d'heredité.... cela ne frappe pas à chaque fois, tu vois.

                                              Commentaire


                                              • Ninie
                                                Merci de me répondre ..ça soulage mes crainte sur cette maladie



                                                il y a 2 parties dans ma vie: celle d'avant avec ma mère, les conflits avec elle, cette maladie et son suicide..elle s'est jetée du 12e étage..comme cette maladie ..elle n'a pas choisi le moyen le moins extrême ..et il y a aujourd'hui..mon mari ..que j'ai rencontré quelques mois après le suicide de ma mère...moralement je survivais ...petit à petit je me suis reconstruite et aujourd'hui..et très rapidement on a eu 3 enfants..la nature a aidé!! Jacques 2 ans et ses petites soeurs jumelles Céline et Valentine 7 mois ...j'ai pris beaucoup de recul avec mon passé...j'ai vu 2-3 fois le psychologue de la pmi qui a traduit en 2 phrases.. mes culpabilités par rapport au deuil et depuis ça va mieux ...mon frère fait sa vie et c'est construit une famille ...reste une douleur lointaine ...qui restera au fond de moi ..mais que j'oublie et qui semble s'éloigner dans mon quotidien bien garni!.. il est difficile d'avoir des informations sur cette maladie et ma crainte est qu'un jour mes enfants voient et vivent cette maladie parce qu'hypothétiquement je "la développe" ou qu'eux en soient victimes...et ce serait terrible ..

                                                Commentaire


                                                • Je connais cela aussi
                                                  Respire !!!



                                                  Bonjour

                                                  Lithium, le mot est laché, mais on a même essayé la torazine, un truc qui marche sur la schizophrénie, il y a énormément d'effets secondaires, au niveau du sang principalement, de toutes façons ça ne lui a pas apporté grand-chose. Ma mère à 65 ans, c'est une belle femme un peu grassouillette, mais bon. Je suis fille unique, donc aucune chance d'être aidée par la fraterie. J'ai eu beaucoup de mal à exister durant mon enfance, les crises étaient fréquentes, et je la voyais partir pour l'hopital trop souvent. mon père finissait par la détester, on avait une vie démente. Plus je grandissait, plus je la détestais, au fond je voulais une mère "normale" comme les copines. J'ai fini par comprendre que c'était pas possible que je tout l'amour que j'avais à lui donner c'était maintenant, dans les pires circonstances, durant les insultes, les crachats, les pleures, c'était là qu'il fallait que je l'aime, et c'était là qu'elle me disait qu'elle m'aimait. J'ai fais la paix avec moi-même à 30 ans. J'ai été voir un psy qui n'a pas été d'une grande aide, il ne faisait que me faire constater ce que je savais déjà... Mon mari m'a aidé, parcequ'il a toujours eu beaucoup de respect pour ma mère, il m'a aidé a créer des distances entre elle et moi, et m'a appris à être là au bon moment. Mes enfants adorent leur grand-mère, et elle est présente pour eux comme elle n'a pas pu l'être pour moi. Elle a de longues périodes stables, et c'est bon à vivre. Longtemps j'ai eu peur d'être (folle) moi aussi. Mais l'amour que j'ai pour elle fait que tout est rentré dans l'ordre. Essai de ne pas la détester, parcequ'après c'est à toi que tu en voudras. Laisse faire ton coeur, c'est la voie la plus pratiquable. Je crois savoir à quel point tu peux souffrir de cette situation. Mais je peux t'assurer que tu vas t'y retrouver, faire surface. C'est dur pour nous, mais pense à elles, lorsqu'elles "réalisent"... QUE DE PEINE!!!

                                                  Je t'embrasse, courage, et prend le temps de vivre pour toi aussi.

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  Forum-Archive: 2003-012003-02

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X