publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Lettre à une amie anorexique.

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Lettre à une amie anorexique.



    Bonjour,

    Je viens poster ce message, suite à plusieurs posts concernant l'anorexie.

    Ceraines anorexiques prétendent l'être pour des raisons tels que des problémes familliaux, maladies, etc...Et qu'en aucun cas ce ne sont des "caprices".

    Ma mailleure amie est anorexique...par caprice, c'est dure ce que je dit, mais c'est ainsi que je ressens les choses.

    Elle ne me l'a jamais avoué qu'elle était anorexique, mais c'est écrit sur son visage, de la taille 40/42, elle est passé à la taille 34/36 en l'espace de quelques mois, elle est devenue différente, son caractére n'est plus le même.

    Nous avons coupé les ponts tous naturellement, ont été trop différente l'une de l'autre...Ce qui l'intéresse c'est faire les magasins car subitement elle pouvait ce permettre de s'habiller comme elle voulait, faire du sport come une débile...

    Je ne peux l'inviter à prendre un café ou à déjeuner, sans que cela ne tourne autours des calories, elle me fait trop de maniéres à table... non pas de surcre dans mon café, non pas de dessert, non je fait attention à ce que je mange (elle ne mange rien !!!!), non, non, non, son seul repas dans la journée, c'est sa bouteille d'eau qu'elle trimbale partout ou elle va.

    Je suis mal à l'aise devant elle lorsque moi je dois manger (n'ayant aucun problème alimentaire), pendant qu' elle me fixe.

    Son seul sujet de conversation ce sont les calories...!!!

    Alors, je laisse tomber, on est trop différente, j'aime sortir avec les amies prendre un coca, mettre du sucre dans mon café, et de temps en temps manger un énorme éclaire au chocolat...

    Voilà, pour dire que ça arrange certaines d'être anorexique, mais je ne mets pas tous le monde dans le même sac.

    C'était mon coup de gueule de la journée.


  • Bah



    je comprends que tu puisses etre déçue d'avoir "perdu" une amie, tu te sens peut être trahie quelque part, tu es énervée... mais en aucun cas tu ne peux dire qu'ils s'agit là d'un "caprice", que sa maladie n'en est pas une, que c'est volontaire et fait exprès... c'est très égoïste de dire ça.
    je crois que c'est completement négliger la souffrance qu'il peut y avoir derrière cette maladie, même si on ne la voit pas (la souffrance), imagine un seul instant comme ça doit être pénible se se sentir obligée de faire attention à tout, de tout compter (les calories) de façon obsessionnelle. d'y penser à chaque minute. Et encore ce n'est que le début de la maladie peut être (tu dis qu'elle peut sh'abiller comme elle veut, qu'elle peut se tt permettre; n'y aurait t'il pas une pointe de jalousie là dans ton propos? ) mais après quand le poids descend vraiment très bas et que tous les muscles fondent, etc, quand en plus le manque de nourriture provoque des fringales et de la boulimie, de la culpabilité, quand le corps n'a pas de force et que le cerveau n'a plus rien pour "se nourrir" et fonctionner correctement... enfin bon je ne vais pas te faire un dessin.
    Ton attitude est un peu égoïste je trouve...

    Commentaire


    • Une "amie"?



      tu ne serais pas en train de te la raconter là?
      Toi tu es "normale" et elle a un problème!?

      N'appelle pas cette jeune fille ton amie, c'est vraiment ecoeurant de voir ce que tu dis d'elle. Avant de sortir toutes ces âneries, tu devrais te renseigner sur ce qu'est vraiment l'anorexie.
      Je suis en colère parce que j'ai perdu ma meilleure amie d'anorexie.
      Tu ne peux peut être pas faire grand chose pour l'aider, mais parler d'elle de cette façon et la considérer comme une capricieuse et la laisser tomber, c'est la pire des choses à faire.

      Si pour toi, l'amitié se juge sur la taille des fringues et les habitudes alimentaires, tu devrais te remettre en question.

      Commentaire


      • Tu es mal à l'aise ?



        ET ELLE ? devant ton incompréhension, ton indifférence et ta goujeaterie ? le dédain de son mal-être et la prétention de faire bien alors que tu réagis en égoïste !! l'ignorance de la maladie et de la psychologie à adapter..;
        Tu as raison en un point : vous êtes différentes, très différentes et il ne faut pas vous mettre dans le même sac !
        J'espère juste qu'elle s'en sortira, sans toi.
        c'était mon coup de gueule de la journée aussi !

        Commentaire


        • Je suis anorexique...



          Beaucoup d'amis sont partis comme toi...
          Ce n'est pas par caprice qu'on est malade!!Comment peut on dire ça????Tu crois que c'est par caprice qu'on se fait vomir, qu'on se fait maigrir, qu'on devient completement cinglé a table???
          tu ne comprends pas que l'ANOREXIE EST UNE MALADIE...Bcp de gens sont comme toi et je peux te dire que c tres dur a vivre...

          Commentaire


          • Re: Lettre à une amie anorexique.

            Moi aussi je l'ai été...

            Je peux apporter un autre témoignage que les personnes ayant commenté précédemment, car moi j'ai été anorexique. Je suis d'accord avec toi, car pour moi cela a débuté comme ça, un simple "caprice" comme tu appelles cela. Je voulais être plus mince encore que je ne l'était déjà, j'étais passionnée par les mannequins, la mode, la beauté, et surtout dégoûtée par la graisse, les bourrelets et les rondeurs !
            Sauf que moi je n'étais pas une adulte, j'avais 11 ans. Je mangeais une pomme et un yaourt par jour, juste cela. Je vous passe les détails de ma "guérison", j'estime que comme toute maladie il peut y avoir des récidives, et quand je vois aujourd'hui à quel point j'ai gâché une grande partie de ma vie, je n'ai qu'une envie : retourner en arrière et ne plus commettre ces mêmes erreurs.
            Alors comme toi, quand je vois des jeunes filles et femmes se rendre malades pour ça, je ne peux nier que cela m'énerve, ces personnes n'ont pas conscience pour un sous de ce qui les attend. J'ai été hospitalisée et je peux vous dire que toutes les personnes qui y étaient avec moi vous diront la même chose, le nier c'est juste de la mauvaise fois, désolée de dire la simple vérité.

            Commentaire

            Publicité

            Forum-Archive: 2003-032014-12

            publicité

            Chargement...
            X