publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Je vis un enfer depuis 2 ans parce que j'ai fait confiance à des médecins

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Je vis un enfer depuis 2 ans parce que j'ai fait confiance à des médecins



    Bonsoir

    Ayant subi une fracture bimalléolaire avec luxation le 22 octobre 2007, opérée le
    23 octobre au CHU d'H*autepierre à Strasbourg, compliquée immédiatement d'algodystrophie, deux ans après, j'ai des douleurs quotidiennes sur lesquelles aucun
    antalgique ne fonctionne et une gêne intense à la marche ainsi qu'un oedème hideux et douloureux. L'algodystrophie a été détectée le 29 février 2008 par scintigraphie alors que les signes (douleurs résistant aux antalgiques et oedème énorme) étaient évidents dès
    le départ. Un vague traitement de kinésithérapie a été prescrit, sans résultats ou presque après 8 mois.

    Je n'ai reçu aucune information avant intervention malgré mes questions sur les risques d'une intervention sur les risques d'algodystrophie (ni d'autre information qu'une vision d'apocalypse si je refusais l'intervention, ce qui avait été mon intention au départ), et une expertise judiciaire effectuée le 22 octobre 2008 donne à penser que tout a été fait dans les règles, alors qu'une algodystrophie doit être détectée le plus tôt possible pour qu'un traitement puisse fonctionner (traitement qui va bien au-delà de la kinésithérapie) et que mon dossier médical est truffé d'erreurs. J'en suis au 8ème orthopédiste sur mon
    dossier, je n'ai pas choisi les 6 premiers (bien que le chef de service de Traumatologie m'ait affirmé dans un mail la semaine dernière que j'ai eu droit au 6ème orthopédiste suite à un courrier de réclamation de ma part). Je passe sur l'incorrection de ce 6ème orthopédiste qui décidait à ma place de ce qui me faisait souffrir ou pas. L'algologue vers qui m'a dirigée ce 8ème orthopédiste, au bout de 21 mois de douleurs quand même, à la 2ème consultation, en 30 secondes top chrono, m'a tout simplement dit qu'il fallait que je
    patiente encore deux ans et qu'il ne ferait plus rien alors qu'un premier essai de traitement par neuroleptique et patches de lidocaïne sur les cicatrices avait échoué. Ce qui fera 4 ans de douleurs sans solutions.

    Mes courriers au Service des Relations avec les Usagers des HUS sont restés sans réponse jusqu'à ce lundi, où j'ai appris par téléphone que mon dossier, versé au contentieux puisque j'avais demandé par voie de justice une expertise médicale (seule manière de faire), avait été clos parce que je n'avais pas fait de deuxième expertise (pour laquelle je n'ai jamais reçu de convocation). Et je me suis vu refuser la confirmation écrite de ces faits par la secrétaire du Service Contentieux. En résumé, mon quotidien est dévasté depuis le 23 octobre 2007, je ne peux plus ni courir ni sauter ni me servir d'un embrayage classique, j'ai mal au dos et au genou à force de boiter, et je travaille en serrant les dents. J'ai toujours le matériel d'ostéosynthèse dans la cheville, matériel qui me fait également beaucoup souffrir et qu'on ne peut pas enlever tant qu'il reste de l'algodystrophie pour ne pas la faire flamber. Et j'apprends qu'une personne de ma connaissance ayant aussi de l'algodystrophie avait droit à un traitement intensif à... H*autepierre, au Service de rééducation fonctionnelle. Moi, je n'y ai jamais eu droit.

  • Que dire...



    Je suis étudiante en ergothérapie donc je ne connais pas tous les principes du traitement de l'algodystrophie, mais pourquoi ne pas appeler l'Ordre des Kinés? Ils peuvent vous fournir une liste de noms, dans votre région, de kiné qui savent faire le traitement contre l'ADR. Les quelques principes que je peux vous donner sont de ne surtout pas faire de mouvements violents, pas de manière intense mais plus par petites séances de 10 minutes par exemple toutes les heures, des massages doux pour drainer l'oedeme. Les règles sont vraiment douceur et lenteur : pas de mouvements brusques et ne forcez pas si vous avez mal! La douleur entraine l'ADR, l'ADR entraine de l'anxiété et de la douleur, bref cercle vicieux. Le facteur de stress n'est pas unique, contrairement à ce que penses la plupart des médecins, nous rééducateurs, nous le voyons bien, mais il est très important quand même. Des séances de sophrologie peuvent vous aider à gérer ce facteur là. Bon courage pr les démarches administratives.

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2009-102010-03

    publicité

    Chargement...
    X