publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Chronique d'une obèse ou la fin annoncée

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Chronique d'une obèse ou la fin annoncée



    Signé par : moi
    Aidé par : jaurais tant aimé être guidée
    Classe : la vie
    Date : quelque part en 2003

    Chronique dune obèse, ou la fin annoncée


    Je suis obèse. Et voilà, déjà dans la répétition . Au bout de trois mots

    Je suis obèse, ça cogne en moi comme une de ces foutues balles magiques qui rebondissent interminablement dans tous les coins et recoins.

    Je suis obèse, et là : j arrive au bout du bout du bout du bout. Après ça, sûr quil ny a plus rien. Après ça, je fais quoi moi ? Parce que sur ce coup là, jai besoin quon me file un coup de main.

    J ai limpression dêtre prisonnière dune invisible tornade. Prise au cur de celle-ci, dans le silence et lindifférence. Faut dire que personne ne peut la voir ma tornade, vu que tout le monde est à mille lieues de penser que je suis dans une telle détresse.

    Car, voyez vous, je suis la personne forte, ressource pour tous. Oh, elle ! elle est forte et dynamique, elle sen sortira . Puis je rigole de mon poids, pour mieux masquer mon désespoir.
    Et puis si, par mégarde dans un acte de faiblesse, je m avisais de dire que je vais pas bien personne ne me prendrais au sérieux, tout le monde penserait que cest juste une crise pas grave ca va passer !!!

    De plus, je sais que je suis seule face à mon problème de manière certaine. Qui peut comprendre l obésité dans un 38 parfait ? Hein ? Jentends .. Pourquoi tu ne fais pas régime. Cest juste une histoire de volonté . Ten es arrivé là par fainéantise.

    Pas le droit de leur en vouloir, probablement quils doivent maimer dune certaine manière.

    Mais moi je crève j aimerais fuir dans un endroit ou je serais seule, complètement seule.
    Je ne sors plus, j ai volontairement éloigné tous mes amis, je ne travaille pas et ne cherche pas.
    Jai le coeur qui se brise à lidée que mes enfants puissent avoir honte de moi.

    Je me sens tellement infâme dans ce corps qui métouffe. Le monde peu à peu rétrécit autour de moi. Je manque despace et finit par manquer dair. Et même si j essaye avec toute la force du désespoir.. Je n y arrive pas.

    Les causes sont tellement plus profondes. Mon tour de taille est à la mesure de mes angoisses. Jai comblé les blessures de chaque combat que jai mené par la nourriture.

    Quand je vois des photos de moi jadis, j étais belle. Pourtant je ne le savais pas, jamais je ne me suis trouvé belle. Et, dans l insouciance d une jeunesse pas si lointaine, je n ai pas éprouvé le besoin d entretenir mon corps.

    Aujourd hui, il me vient des pensées qui meffraient ... Partir ... Mourir.. Faire cesser tout cela très vite. Parce que je me sens au bord de limplosion . Parce quen plus des larmes, une colère terrible gronde en moi. Parce que je sens si fort cette limite infinitésimale entre léquilibre et la chute .

    Je n y arriverai jamais. Je suis prisonnière à vie

    Je nattend nulle réponse, je les connais déjà toute, il me faut juste déverser ma douleur quelque part.. Pourtant, j ai peur de ce que je ressens, je sais que dégringole chaque jour un peu plus vite. Et si je ne trouve pas quelque part une porte de sortie ..

    Mourir ! pour enfin de plus souffrir, éteindre la lumière et fermer les yeux, ne plus combattre enfin. Ou me rater ! poser un acte manqué et crier à la face du monde : au secours ! je me noies

  • Regarde au fond de toi



    ton message me fait très mal parce que je sais très bien ce que l'on peut resentir lorsqu'on n'aime pas son corps, lorsqu'on ne se sent pas vivre avec lui, lorsqu'on a cette éternelle impression se scission entre l'âme et le corps...
    ne crois en aucun cas que ton problème est du à un manque de volonté, que c'est de la fainéantise ou je ne sais quoi encore...
    je pense que pour pouvoir enfin vivre heureux, il faut apprendre à s'aimer, apprendre à s'accepter malgré le regard des autres ou pire encore malgré son propre regard sur soi car il me semble que c'est bien lui le plus destructeur...
    la vie n'est pas question de poids, elle est question de rires, de sourires, d'émotions vécues, de resentis que l'on s'autorise à voir émerger...
    je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire, mais ce que j'essaye de te faire comprendre, même si tu ne l'accepteras pas tout de suite, c'est qu'on peut détester son corps qu'il soit maigre ou qu'il soit gros, on peut avoir l'impression qu'il n'est pas sien quel que soit le tour de taille...
    es-tu sure que tu t'aimeras davantage si tu étais plus mince? peut-être un peu, peut-être que ton regard sur toi changera, mais est-ce que ce que tu as au plus profond de toi changera? je crois que la petite flamme intérieure restera toujours la même et c'est elle que tu ne dois jamais laisser s'éteindre...
    je te souhaite beaucoup de courage car je sais combien c'est difficile de ne pas s'accepter... je n'ai pas le même problème que toi mais j'ai aussi souvent voulu mourir, mais chaque jour qui passe, je me dis qu'au fond, il y a toujours de belles choses à vivre, alors je profite de tous les petits instants, même anodins, un regard, un sourire, le vent dans les arbres... que veut bien m'offrir la vie...

    Commentaire


    • Bonjour




      dis moi tu, n'es pas obèse, tu l'est devenu, causse des soucis, gros je pense, pour moi une fois...il y a 16 ans j'ai flanché comme toi et comme le dit l'autre ersonnej'étais une maigre, très maigre et j'avais honte de mon corp qui ne tenait plus debout, j'étais devenue anorexique. Moi aussi mes enfants regardait un squelette, je t'assure ce n'était pas mieux que toi. J'ai voulu partir et oui une ts en 90, raté, alors là je me suis reprit en main, psy et réaprendre, "oui" à manger, pas évidant, si toi tu compense dans la nourriture tes blesures, moi je l'a refusais. Alors je te dis pas comme cela a été dure. Aujourd'hui, toujours suivit, parfois un peu de mal, je dois te dire j'ai jamais reprit mon poids normale et si sa va mal je repers, donc tout de suite on fait attention, car sa pourrait etre grave.
      Essaie de réagir, tu peux t'en sortir, tu vois ma route est différente dans la façon et pourtant se ressemble, moi aussi je me noyais, allez réagit bisous Noor

      Commentaire


      • Bonjour liliad,



        Ton désespoire me touche beaucoup.Je connais tt ça car sans être obése,je suis bien en chair.Je ne me suis jamais aimée physiquement,que ce soit en taille 36 qu'en taille 46.Maintenant je m'accepte avec mes rondeurs,m'aimer je ne sais pas trop encore certainement que je commence.
        Au lieu de tendre la main au autres pourquoi ne leur éxpliques tu pas ton déséspoire,tu sais ils y en a qui savent écouter.Quand on te demande ça va?Tu dis non ça va pas,j'ai le moral ds les chausettes ,mon corp me fait horeur,ma vie me pése...etc
        Les gens qui t'aiment te tendront la main eux aussi,bien sur les autres te tourneront le dos.
        Pouvoir en parler c déjà un pas en avant sans pour autant y revenir tjs dessus.Pourquoi ensuite ne pas te faire aider par un pro,pas forçément un psy mais un médecin qui est à l'écoute.Mon cheminement c'était pas le psy(pas trouvé un qui me convenait)c'était in osthéopathe,on discute pratiquement 1 h avant de faire une scéance de manipulation,puis il m'a préscrit de l'homéo.Mais surtout il a mit le doigt sur mes bléssures inconcientes.Ensuite j'ai vu un accuponcteur pour freiner mon appétit et pour le stress que ça engendre.Depuis septembre j'ai refais du sport 2X 1h de table de remise en forme,au début c'était une corvée maintenant un plaisir.Je n'est pas perdu de poid mais des centimétres et depuis un mois j'ai perdu 2 kg ,ce n'est pas grand chose(1 goutte d'eau ds un océan)mais ça me fait du bien.
        Voilà tt ça pour te dire,ne t'enlise pas plus ,fait toi aider ,trouve ce qui te convient.
        Gros gros bisous,crois en toi et en la vie,il y a tjs une solution à toi de trouver la tienne

        Nath

        Commentaire


        • Regarde au fond de toi
          Il existe toujours une solution...



          Je sais , ce que je dis est très banale mais il faut y croire.Ton message et ta souffrance m'ont vraiment touchés parce que moi aussi je suis passée par les épreuves que tu décrits.et après avoir touché le fond à cause de mon obésité,( en plus à mon âge, 48 ans,c'est quasiment mission impossible de perdre du poids!) un jour je me suis dit :et si je renversais la situation, pourquoi se laisser tirer vers le fond.Etlà je me suis prise en main et même si je n'ai pas encore une silhouette qui soit dans les normes, je dois avouer que je me sens tellement mieux avec tous ces kilos en moins.Alors, si j'y suis arrivée pk pas toi?Si tu veux de mon aide, dis le moi, je te parlerai demon parcours de mon expérience.A

          Morganes34

          Commentaire


          • Regarde au fond de toi
            Il existe toujours une solution...



            Je sais , ce que je dis est très banale mais il faut y croire.Ton message et ta souffrance m'ont vraiment touchés parce que moi aussi je suis passée par les épreuves que tu décrits.et après avoir touché le fond à cause de mon obésité,( en plus à mon âge, 48 ans,c'est quasiment mission impossible de perdre du poids!) un jour je me suis dit :et si je renversais la situation, pourquoi se laisser tirer vers le fond.Etlà je me suis prise en main et même si je n'ai pas encore une silhouette qui soit dans les normes, je dois avouer que je me sens tellement mieux avec tous ces kilos en moins.Alors, si j'y suis arrivée pk pas toi?Si tu veux de mon aide, dis le moi, je te parlerai demon parcours de mon expérience.A

            Morganes34

            Commentaire


            • Porte de sortie ...



              Et si c'était tout simplement quelqu'un qui t'écoute ?
              Quelqu'un qui n'a pas de conseils à donner mais qui sais écouter, partager, réconforter.
              Je viens souvent sur ce site, mais c'est la première fois que j'ai vraiment envie de prendre contact.
              Si tu veux m'écrire, Liliad, j'en serai très heureuse.
              Alors à bientôt.
              Je t'envoie un bisou plein de soleil
              jos

              Commentaire


              • Rejoins-nou sur régimes et diététique



                On est plein comme toi.J'ai 30kgs à perdre.Mais j'avance.
                peut-être que tes kgs en trop t'ont aidé à vivre ou survivre.Maintenant tu peux essayer autre chose.Je me suis retrouvée ds ce que tu écrivais.je me suis analysée seule, Je sais pq j'ai pris ces kgs.Maintenant je décide de les laisser.
                Viens nous rejoindre.Tu n'es pas toute seule.
                Bises
                Marine

                Commentaire


                • Soutient



                  Salut !
                  Je ne veux pas te dire ce que tu dois faire, je comprend ce que tu ressens ...... j'étais obèse ..... oui étais .... un jour j'ai eu le courage de me prendre en main, encore aujourd'hui je ne sais pas comment j'ai fait mais j'y suis arrivé ! J'ai perdu 18 kilos, je me sentais renaître ...... c'est fantastique ! Oh je n'ai pas tout gagné, il y a encore beaucoup de chemin et quelque fois, comme en ce moment, je craque, et bien sur je reprends du poids .......
                  Garde courage, pense à tes enfants ....
                  Merci pour tes mots ......
                  Bisous

                  Commentaire

                  Publicité

                  Forum-Archive: 2003-05

                  publicité

                  Chargement...
                  X