publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Varices et pillule

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Varices et pillule



    Bonjour a toutes et a tous

    Je suis tres inquiete car j ai 24 ans et j ai des varices sur le jambe droite, c est vraiment tres desagreable et pas tres jolie a regarder : je voudrais savoir ce que je peux fraire pour les attenuer ( si c est possible) : cremes, gel...
    Plusieurs questions me viennent a l esprit :
    - est ce necessaire de se faire operer?
    - peuvent elles etre douloureuse?
    - dans certains cas est ce grave?
    - est il vrai qu elles vont grossir lors de ma future grossesse?
    - quels risques y a t il ?
    - puis je continuer a prendre ma pillule? ( j ai entendu dire qu il ne faut pas combiner varices et pillule)
    - est ce hereditaire? ( ma grand mere s est fait operer)
    - quels consequences y a t il?

    Je suis desolee de toutes ces questions mais je suis tres inquiete surtout pour l histoire de la pillule contraceptive qui peut aggraver la situation et qui est deconseillée pour les femmes atteints de varices.

    Je vous remercie de vos reponses

    Ninie qui n a que 24 ans

  • Personne



    Personne pour m eclairer sur ce probleme

    je remonte

    ninie

    Commentaire


    • Voici ce que j'ai trouvé



      varice

      Les varices sont formées par la dilatation des veines des jambes. C'est un mal qui affecte surtout les femmes.




      Beaucoup bouger les jambes et les surélever chaque fois que cela s'avère possible.
      Masser les jambes ou les doucher à froid pour stimuler la circulation.
      Porter des bas de soutien de qualité, adaptés à chaque cas.



      Perdre du poids en cas de forte corpulence.
      Eviter bains de soleil, sauna, bains chauds.
      Porter des vêtements qui n'entravent pas la circulation.


      Les conditions de travail de la vie contemporaine (station debout ou assise prolongée), l'alimentation déséquilibrée et appauvrie en éléments vitaux de nos sociétés de consommation modernes, les surcharges pondérales de plus en plus fréquentes, la grossesse, les excès de chaleur (exposition prolongée au soleil en été, degré thermique souvent trop élevé dans les locaux d'habitation ou les bureaux en hiver, chauffage par le sol, etc.), sont autant de facteurs qui mettent à rude épreuve la circulation veineuse au niveau des membres inférieurs: les veines superficielles se dilatent et leurs valvules assurent progressivement de plus en plus mal leur fonction de retour du sang vers le coeur. Résultat: d'abord une sensation de jambes lourdes, à laquelle s'ajoute rapidement la constitution d'dèmes de la cheville, puis, à moyen terme, l'apparition sur les jambes de varices plus ou moins saillantes.

      voici un traitement de phytotherapie que j'ai trouvé sur le net

      THÉRAPEUTIQUES NATURELLES

      La phytothérapie fait merveille dans ce domaine et aucune thérapeutique chimiothérapique actuelle n'atteint à son efficacité. Nous disposons en effet d'un grand nombre de plantes douées d'une action vitaminique P qui augmente remarquablement le tonus veineux parmi lesquelles quatre se distinguent tout particulièrement, à savoir: l'hamamélis, le marronnier d'Inde, la vigne rouge, et le fragon (ou petit houx).

      L'hamamélis dont on utilise les feuilles et l'écorce. C'est un excellent vasoconstricteur veineux - peut-être même l'un des meilleurs - grâce aux tanins condensés qu'il renferme, et qui possède d'excellentes propriétés vitaminiques P (avec augmentation de la résistance des parois des vaisseaux capillaires, diminution de la perméabilité capillaire, et une action anti-inflammatoire et anti-démateuse) grâce à ses flavonoïdes.

      Le marronnier d'Inde dont on utilise l'écorce qui contient du tanin et surtout des dérivés coumariniques (dont le principal est l'sculoside) auxquels elle doit son importante action vitaminique P si bénéfique à la circulation capillaire et veineuse.

      La vigne rouge dont on utilise les feuilles qui sont douées d'une action tonique veineuse indiscutable liée à la présence d'anthocyanes (pigments qui donnent leur coloration rouge aux fruits et aux feuilles) et de vitamine C responsables de l'action vitaminique P déjà mentionnée.

      Le fragon, plus connu sous le nom de petit houx, dont on utilise le rhizome et la racine, qui est un puissant vasoconstricteur du système veineux, en même temps qu'un anti-démateux et un anti-inflammatoire grâce aux saponosides qu'il contient.

      Chacune de ces plantes peut être utilisée séparément sous forme de poudre totale micronisée ou d'extrait sec (nébulisat) en gélules, la gélule constituant la forme les plus simple et la plus pratique à prendre pour ce type de traitement qui est toujours de longue durée (plusieurs mois). La dose moyenne pour chacune d'elle se situe entre 1,50 et 2 g par jour répartis en trois prises au cours des repas (matin, midi, et soir), en cures régulières de trois semaines par mois.

      Il est également possible de faire des cures alternées d'un premier mois d'une de ces plantes, puis d'un deuxième mois d'une autre, et d'un troisième mois d'une dernière, suite de cures que l'on recommence de la même façon chaque trimestre.

      Ou encore de faire certaines préparations avec plusieurs d'entre elles associées dans la même gélule. Plusieurs formulations sont alors possibles, et il est bon dans ce cas de faire appel à un phytothérapeute qualifié qui vous prescrira sur ordonnance l'association la mieux adaptée à votre cas.

      Enfin, il existe plusieurs spécialités pharmaceutiques qui associent ces différentes plantes toniques veineuses (généralement sous forme d'extraits) et qui s'avèrent également très efficaces. Votre médecin traitant pourra facilement vous en prescrire une avec mention de la posologie sur son ordonnance, ou encore votre pharmacien vous en conseiller une (ces spécialités pouvant être délivrées sans ordonnance), il vous suffit dans ce dernier cas de vous conformer aux doses moyennes conseillées par le laboratoire fabricant mentionnées sur la notice d'information qui accompagne la spécialité choisie.



      Si vos varices résistent à ces traitements phytothérapiques, elles ne pourront être améliorées par aucune autre thérapeutique médicale, et je vous conseille alors de consulter un phlébologue (spécialiste des veines) pour faire scléroser vos varices: c'est aujourd'hui une technique parfaitement efficace, rapide (quelques séances suffisent), et absolument indolore.

      voici un autre article;:

      Pourquoi enlever les varices ?
      La Varice est une veine malade qui joue mal son rôle de conducteur du sang vers le cur. Imaginez une rivière qui recevrait leau dun fleuve A lintérieur des veines, des valvules, nous lavons vu, empêchent le flux sanguin de rebrousser chemin. Lorsque la veine est dilatée, les valvules ne peuvent plus fermer hermétiquement le passage et le sang, soumis à des pressions supérieures, retourne vers le pied (zone déclive).
      La paroi de la veine, distendue, augmente progressivement de diamètre et les premières complications apparaissent

      La peau, de moins en moins irriguée, va se nécroser et provoquer lapparition dun ulcère. Elle peut également se noircir, se durcir, telle une botte ou une guêtre. Si le sang stagne dans ces lacs veineux, la paroi peut senflammer, créant ainsi une veinite, ou paraphlébite. Par la suite, le sang coagule dans cette varice provoquant un thrombus (caillot), signe évident de phlébite. Sil se déplace ou évolue de part en part, il devient extensif. Si au contraire il sisole, et se fait entraîner dans la circulation profonde, il devient 'embol', créateur dembolie. De plus, la présence en trop grand nombre déléments toxiques résiduels dans la varice est à lorigine deczéma, très localisé ou généralisé. Attention donc aux blessures de ces varices dilatées particulièrement fragiles pouvant entraîner une hémorragie, sans oublier bien sûr le facteur esthétique, si cher à lêtre humain !

      Où passe le sang après avoir enlevé une varice ?
      Huit patients sur dix posent cette sempiternelle question ! Vous nêtes donc pas le (ou la) seul à vous angoisser Mais, pour mieux comprendre, un chouïa danatomie est nécessaire. Les vaisseaux enlevés ne sont que des varices superficielles, correspondant aux 2 à 3% de la circulation dun membre. Rappelons que la saphène interne est une veine superficielle qui circule sous la peau et ne représente, en temps normal, que 1% de la circulation générale. Ainsi, le fait denlever une varice ne perturbe en rien la circulation du membre, sauf évidemment si le réseau profond est détruit !

      Que faire devant une varice ?
      Sans vouloir remplir les salles dattente à tout prix, la première chose à faire est de consulter un angiologue (spécialiste des vaisseaux) !

      En effet, les douleurs ressenties aux membres inférieurs peuvent avoir plusieurs origines, nerveuses, osseuses, articulaires, musculaires ou artérielles. Lors dun examen minutieux, il arrive fréquemment au praticien de renvoyer le patient chez un rhumatologue, un médecin physique, un généraliste ou même un ostéopathe par exemple si la douleur au mollet en question savère être une douleur au nerf sciatique ou une atteinte d'un ligament du genou.

      Aujourdhui, il est impensable quun bilan associant échographie et doppler ne soit pas pratiqué. Il va également de soi que le bilan classique doit être complet : recherche des antécédents familiaux et personnels, compréhension des symptômes que ressent le patient, visualisation des lésions, investigation manuelle. Lintérêt de léchographie est de visualiser la varice, son diamètre, son irrégularité de paroi, son contenu et sa souplesse. Le Doppler enregistre la circulation du sang. Cet examen ultrasonique permet le bilan des vaisseaux profonds. Au moindre doute une phlébographie est conseillée (examen radiologique).

      Quelles varices doit-on enlever ?
      Sil est vrai quune varice peut être isolée, elle est fréquemment le reflet dune lésion de valve (sur une veine plus gosse) à distance. Traiter cette varice ne suffirait donc pas, il est nécessaire den éliminer les causes. Ne soyez donc pas surpris si le phlébologue en qui vous avez toute confiance vous propose de vous enlever la saphène pour une petite boule au mollet !



      Questions davant traitement.

      Un éveinage est-il définitif ?
      Une varice correctement enlevée (le terme est important) ne peut plus revenir ! Parfois, lors de lacte chirurgical, la varice casse. Un fragment reste sous la peau et votre varice réapparaît ; il sagit là dune incomplète opération. En revanche, vu la quantité de veines existant sur le membre inférieur, dautres varices peuvent se créer. Parfois même, vous disposez dun double circuit : lun enlevé, lautre apparaît. En tout état de cause, il est nécessaire de ne pas oublier que toute veine peut se transformer en varice un jour, hélas .

      Dois-je suivre une hygiène de vie particulière ?
      Si vous êtes prédisposé aux varices et en particulier si vos parents en souffrent, vous devez alors vous imposer une hygiène de vie soignée. Choisissez un métier qui ne vous impose pas de station debout prolongée, ne vous exposez pas à la chaleur, ne vous serrez pas dans vos vêtements et ne pratiquez pas de sports qui obligent des démarrages violents, comme le football ou le tennis.
      De plus, de nombreux médicaments ont un effet désastreux sur la paroi veineuse, telle la pilule contraceptive par exemple. En fin surveillez votre alimentation, en évitant si possible les protéines animales.

      Je veux faire disparaître mes varices.
      Tout dabord, ne comptez pas sur les médicaments, comme les phlébotoniques, par exemple. Certes, ils vous aideront à diminuer vos douleurs, vous lourdeurs mais nempêcheront en aucun cas la formation de varices !
      Tout comme la mésothérapie qui est assez efficace pour les douleurs des jambes (injection locale des médicaments cités précédemment), ainsi que la phytothérapie, par lusage de vigne rouge, marronnier, hamamélis, mélilot, cassis, etc
      Enfin lhoméopathie conviendra parfaitement à certains patients, tout comme lacupuncture. Après tout, à chacun sa sensibilité !
      Mais dans la majorité des cas, dirigez-vous vers les phlébologues qui sclérosent ou enlèvent les varices.

      La sclérose assèche-t-elle la varice ?

      Non ! Scléroser revient à espérer que la paroi veineuse sera détruite et que lorganisme créera à la place une cicatrice, une fibrose. Deux méthodes sont alors usitées : le froid qui permet de congeler (de brûler la paroi) la veine, ou les produits chimiques qui enflamment cette paroi. En clair, scléroser cest créer une phlébite et si besoin, lincision pratiquée après la sclérose correspond à lextraction du thrombus sclérosé.

      Malheureusement la sclérose nest pas un acte évident. Elle dépend de lépaisseur de la paroi, du diamètre de la veine, de la réaction de la concentration du produit sur la paroi et de lhabileté du scléroseur . Son résultat ne peut être positif à 100 % car 30 % des varices sclérosées se reperméabilisent. Le sang repasse à nouveau dans la veine précédemment traitée dont la paroi est désormais lésée, fragile, cassante ou dure, sans élasticité.

      j'espere t'avoir en petit peu eclairé.

      quand a la grossesse il es tvrai qu'avec la prise de poids les petits vaisseaux eclatent, mais il n'y a pas de contre indication.
      pour la pilule je pense qu'il n'y a aucun danger je l'ai prise 7 ans ,j'ai eu 2 bb, et je dois me faire operer de varices.
      par contre c'est bien inscrit dans les genes!

      a

      poupette

      Commentaire


      • Voici ce que j'ai trouvé
        Poupette



        je te remercie de ta reponse

        je te souhaite une agreable journee

        ninie

        Commentaire


        • Varices ou varicosités ?



          Si tu as juste des varicosités ce n'est pas esthétique mais ce n'est pas grave; les varices en revanche avec veines saillantes) peuvnet )être plus problématiques, tu devrais aller voir un phlébologue, c'est la première chose à faire. Ensuite, te faire faire une prise de sang pour voir comment est ta coagulation.
          En ce qui concerne la pilule, il vaudrait mieux éviter les oestrogènes, même mini dosé, en revanche un contraception de type progestatif seul peut être envisagé (ce sont des pilules que tu prends tous les jours même pendant tes règles, que tu ne dois pas décaler de plus d'une heure (prendre à heure fixe) et qui sont conseillées aux femmes ayant des problème phléboloqiques)

          Commentaire


          • Varices ou varicosités ?
            Merci



            up up

            ninie

            Commentaire

            Publicité

            Forum-Archive: 2003-08

            publicité

            Chargement...
            X