publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Une therapie pour oublier les fantomes du passé

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Une therapie pour oublier les fantomes du passé



    bonjour, je suis alouette!
    je ne suis pas veur pour faire verser des larmes mais pour me rendre à l'evidence.
    j'ai decidé au bout de neuf ans de faire une therapie car un blocage avec mon passé m'empeche d'avancer.
    je m'en suis rendu compte quand hier j'etais encore soule et que ce matin je culpabilisais.
    j'en suis arrivé à annalyser le mal etre qui a en moi, et si mes deductions sont bonne du moins je le pense, je dirai que tout vient de mon adolescence.
    mes parents ont dicvorcé j'avais 16 ans, je suis parti vivre chez ma mere sans savoir ce qu'il m'attendait, j'etais sa fille je n'avais donc aucun soucis à me faire.
    en arrivant je n'ai pas retrouvé la mere que j'avais quand elle etait marié à mon pere mais tout le contraire.
    une femme en crise de quarante ans qui ne m'a pas protegé des malheurs de la vie, au contraire, elle a bousiller la mienne en me faisant boire avec elle.
    aujourd'hui pres de la trentaine, je me demande pourquoi je bois encore, est ce pas rapport à mon passé que je n'arrive pas à oublier, la raison pourquoi je vais voir un psy, savoir ou j'en suis et qui je suis.
    j'ai longtemps culpabiliser sur le fait de croire que c'etait peut etre de ma faute mais en etant maman, je me demande comment une mere peu embarquer ses enfants dans tout ça pour avoir un compagnon de defonce.
    j'ai besoin de faire le point, sur beaucoup de chose et l'avenir me fait peur.
    il m'arrive inconsciemment d'avoir des reactions comme les siennes et ça je ne veux plus.
    je ne peux pas passer ma vie à me poser des questions à savoir si c moi qui est en faute ou pas?
    j'ai voulu passer par vous avant, afin d'avoir quelques avis qui m'aideront à suivre le bon chemin.
    merci pour tout
    le bon coté des choses c que mon mari est entierement avec moi, il me soutient et il m'ecoute, il respecte ma descision, car il est temps pour moi d'exorciser les fantomes du passé.

  • Bonjour...



    je crois que tu as fais un pas en avant en refusant de continuer comme çà c'est que tu prends conscience que l'alcool ne t'apporte rien sinon des déboires profites d'avoir un mari qui te soutiens car cela ne doit pas être évident pour lui tout les jours ,ne culpabilise pas car si quelqu'un devait le faire ce serait plutôt à ta mère car toi en tant qu'adolescente tu n'as fait que copier celle qui était sensée te montrer le bon chemin et je suppose qu'à cette époque tu devais te valorisais, mais maintenant que tu te rends compte que ce n'est pas çà la vie continues de voir ton psy et essaie de te défaire de l'alcool car tu ne fais que te détruire et je ne sais pas si tu as des enfants mais si oui penses à eux et à ton mari qui n'auras peut être pas toujours la patience de te supporter ivre et la vie passe si vite....
    j'espère que je ne vais te vexée en t'ayant fait cette réponse car je ne porte pas de jugement, par contre si tu veux parler je veux bien te donner mon adresse je te souhaite beaucoup de courage car il va t'en falloir mais la vrai vie est au bout et qui t'attends à bientôt

    Commentaire


    • Si je peux me permettre



      Je n'ai pas eu les mêmes problèmes que toi, simplement d'autres.
      J'ai été suivie par 3 thérapeutes différents, et chacun m'a aidé, mais celui avec lequel j'ai véritablement eu le sentiment d'avancer en laissant le passé derrière moi, celui qui m'a appris à aller de l'avant en me connaissant moi-même, celui qui ne m'a pas accueillie en me disant "Parlez-moi de votre enfance, celui enfin qui s'est intéressé à moi plus qu'à mes problèmes, c'est celui qui m'a fait suivre une thérapie comportementale et cognitive... (thérapie par la parole relaxation introspection "active" : on essaie de comprendre non pas comment ces problèmes sont arrivés, mais quels impacts ils ont aujourd'hui et comment les résoudre)

      Je ne sais pas si ça peut vraiment t'aider, mais voilà mon expérience.

      Bon courage. Entamer une thérapie en demande, mais c'est aussi aller vers la délivrance (excuse-moi si je parle comme un gourou ! lol ! C'est seulement que ma thérapie m'a vraiment sauvée. )

      Loumi

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2003-08

      publicité

      Chargement...
      X