publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Anxiolithique et libido

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Anxiolithique et libido



    Bonjour a tous,

    Mon ami prend des anxiolithique depuis 2 ans il s'agit du Rivotril, et il a ce qu'on appelle des ejeculations retardé c'est a dire qu'il a beaucoup de mal...désolée pour les details

    il me dit que c'est a cause du rivotril parce que apparemment ca a commencer en meme temps que le debut de prise des comprimés...mais je ne l'ai pas vu dans les effets secondaire de ce medicament...

    si quelqu'un pouvait me parler des effets secondaires qu'il a remarqué avec les anxiolithique plus ou moins proches de cela et me dire ce que vous en pensez ce serait super sympa parce que ca m'inquiete beaucoup...

    merci beaucoup

    biz

  • Up up



    ben alors y'a personne qui connait le sujet?????

    ---------------------svp-----------------------

    Commentaire


    • Up up
      Peut-



      être que personne ne prend du rivotril. Moi non connais pas. As-tu été interroger des sites ou moteurs de recherche sur les effets secondaires? Il y a des discussions axées là dessus sur certains forums. Le mieux serait d'en parler à son doc. C le problème principal des anxio : les divers effets secondaires. Peut-être le diminuer ou le remplacer...

      Commentaire


      • Trouvé sur doctissimo.com pas très joyeux!!!!



        Sextasy, drogues du violeur les menaces de vos soirées

        En provenance des Etats-Unis, de nouvelles drogues débarquent dans les raves. Dérivés de médicaments, ces produits auraient des effets dramatiques sur la santé : problèmes cardiovasculaires, neurologiques, pertes de mémoire Petit panorama de ces menaces parmi lesquelles les trop célèbres "drogues du violeur".

        On connaissait déjà lecstasy, qui servait de "pile WONDER" pour danser sans fatigue jusquau bout de la nuit. Maintenant débarque le "sextasy", qui tente de compenser les effets négatifs de lecstasy sur lérection masculine par du Viagra ! Outre les sérieux effets secondaires, réduire sa sexualité à une prise de médicaments ressemblerait à une mauvaise farce si dans ce lot de nouvelles drogues, des anxiolytiques ne permettaient pas à certains dabuser sexuellement de leurs victimes. Vrais problèmes, fausses rumeurs, des médecins répondent à nos questions.

        Le sextasy panique les Etats-Unis

        Les pays anglo-saxons sinquiéteraient pour leurs lycéens : 12 % dentre eux auraient essayé lecstasy, pour sa capacité à faciliter les contacts entre des consommateurs gonflés dénergie, mais se montreraient déçus de voir altéré leur pouvoir érectile1.

        Pour lever ce frein à leurs désirs, ces derniers se prescriraient alors un peu de viagra et se réserveraient ensuite de surcroît des problèmes de santé majeurs ! En dehors des conséquences liées à la prise de la drogue, des rapports américains, australiens et britanniques font état de problèmes cardiaques, viscéraux, ainsi que de sérieux troubles de lérection !

        En France, la panique est surtout médiatique

        Le docteur Muriel Grégoire est présente sur les veilles sanitaires de Médecins du Monde, lors des grandes fêtes techno. Cette association permet de réduire les risques liés à la prise de stupéfiants en analysant sur place, à la demande, la composition des drogues et en offrant un soutien médical de première urgence.

        Comme dautres confrères, elle a entendu parler du sextasy mais plus par les médias que sur son lieu de travail !

        Le docteur Hervé Touitou, spécialiste des toxicomanies à lHôpital Jean Verdier, à Bondy, en arrive aux mêmes conclusions : les jeunes français consomment et mélangent surtout alcool (associé ou non à certains médicaments), cannabis et ecstasy.

        En revanche, il existe un usage plus problématique des anxiolytiques : facilement prescrits en cas de dépression légère ou de troubles du sommeil, ces médicaments présentent de réels dangers lorsquils sont consommés à fortes doses ou avec de lalcool.

        Les "drogues du viol"

        Le GHB, cette drogue illicite qui se commande très facilement sur Internet, est encore peu fréquente dans les fêtes techno ou les boîtes de nuit. Elle présente cependant un danger réel : consommée avec de lalcool, elle induit une perte des réflexes. Utilisé à des fins criminelles, ce produit peut conduire à des agressions similaires à celles décrites sous leffet danxiolytiques comme le Rohypnol ou le Rivotril, deux benzodiazepines communément nommées "drogues du violeur".

        Commentaire


        • Trouvé sur doctissimo.com pas très joyeux!!!!
          ..suite de l'article



          Utilisés initialement pour traiter lanxiété et linsomnie, ces médicaments sont inodores, incolores, insipides et se dissolvent facilement et discrètement dans le verre de la victime. Cette dernière, sans être pour autant inactive, perd complètement conscience de ses actes, et sa volonté se retrouve en quelque sorte inhibée. Dans cet état, il devient très facile de la voler ou dabuser delle sexuellement, comme la récemment montré une étude américaine.

          Mais le plus effrayant est que la victime ne gardera de ces événements tragiques aucun souvenir, les benzodiazepines ayant un effet abrasif sur la mémoire

          Un phénomène qui existe depuis 10 ans

          Selon le Dr Touitou, la France avait déjà interdit, il y a une dizaine dannées les benzodiazépines hypnotiques à fort dosage. Furent successivement interdits lHalcion 0,50mg en 1987, Halcion 0,25 mg en 1991 et le Rohypnol 2mg en 19963.

          Faut-il surveiller anxieusement son verre pour autant ?

          Comme le souligne le Collectif Féministe contre le Viol, il est difficile de savoir exactement combien de viols sont commis sous laction danxiolytiques comme le Rohypnol.

          En effet, lalcool, en forte dose ou associé à différents types de médicaments, peut également conduire à des pertes de mémoire.

          Que faire si on pense avoir été abusé ?

          Vêtements déchirés, contusions, traces de sang Même sans mémoire les signes sont parfois très clairs. Dans ce cas comme dans les autres, le Collectif Féministe contre le Viol apporte un soutien psychologique et encourage les jeunes femmes agressées à effectuer la démarche difficile consistant à aller porter plainte.

          Cette étape est indispensable pour que les examens effectués auprès dun médecin expert puissent être recueillis comme preuve. Cest pourquoi il est nécessaire dengager cette démarche au plus vite, car les benzodiazepines ne sont présentes que quelques jours dans le sang.

          La mémoire peut revenir, par flashes, après deux à trois mois ou bien jamais Ne négligez pas les solutions de secours. Ce nest pas parce quune femme boit ou sort seule, que son agression nest pas un crime puni par la loi.

          Delphine Berdah

          1 - USA Today, 23 Septembre 2002.
          2 - J Forensic Sci, 2002 Sep ; 47 (5) : 1101-7
          3 - Communiqué de lAfssaps sécurité demploi des médicaments
          psychotropes : point dinformation sur le Rohypnol (flunitrazepam) -
          12 janvier 2001



          Médecins du Monde
          62, rue Marcadet
          75018 Paris

          Tel : 01 44 92 15 15

          Collectif Féministe Contre le Viol
          9 Villa dEste
          75013 Paris

          Numéro vert : 0800 05 95 95

          Commentaire


          • ..suite de l'article
            Et encore un autre article où on parle de ce médicament



            Les tics

            Définition

            Les tics sont des mouvements brusques, soudains, en "éclair", inutiles, intempestifs, illogiques, conscients, involontaires, impérieux, stéréotypés qui se répètent, identiques à eux-mêmes, sans rythme. Le plus souvent, ils se produisent au niveau des muscles du visage : occlusion des paupières, clignements, contraction des joues ou des lèvres (succion, mâchonnement, mordillement des lèvres, léchage des lèvres etc.), du cou (hochements de tête, rotation...) ou des épaules (haussements d'épaules, mouvement de grattage etc.).

            Les tics respiratoires sont fréquents et souvent bruyants (ronflement, soufflement, sifflements, toussotement, raclement de gorge, tics phonatoires : gloussements, bruits divers, aboiement, cris...). Les tics vocaux sont des bruits de croassement ou des ébauches incompréhensibles de mots orduriers.

            Les psychiatres notent que les tics intéressent les muscles ou des groupes musculaires ayant un rôle dans la relation et la communication sociale.

            Symptômes

            Les tics se voient surtout chez le garçon après 7 ans et surviennent le plus souvent par périodes, la reprise des tics étant fréquemment en corrélation avec des incidents anxiogènes, des émotions, une fatigue, des difficultés familiales ou scolaires. Ils diminuent au repos et disparaissent durant le sommeil. L'enfant peut, au prix d'un effort considérable, les arrêter quelques instants (c'est impossible dans la chorée de Sydenham : "le choréique fait ses mouvements devant le public, le tiqueur le fait dans la coulisse"). Leur évolution est capricieuse : ils peuvent apparaître et disparaître spontanément, réapparaître de façon intermittente, changer de place ou s'installer de façon plus ou moins définitive.

            Habituellement, les tics simples de l'enfant , peu intenses, sans retentissement social, durent de quelques semaines à moins d'un an. Certains tics plus persistants ne disparaissent qu'à l'adolescence. 12 à 24% de la population d'âge scolaire présenteraient des tics transitoires.
            Une prédisposition familiale est fréquente : on retrouve souvent plusieurs tiqueurs dans une même famille.

            La personnalité de l'enfant tiqueur a fait l'objet de nombreuses études : il est souvent hyperémotif , impulsif, instable.
            Toutes les circonstances qui créent l'insécurité peuvent être en cause dans la production des tics, d'où l'importance du climat familial, de la tolérance des parents.

            Dans de rares cas, il existe une structure mentale obsessionnelle.
            La plupart des tics sont limités, n'entraînant pas de difficultés importantes mais certains, notamment les tics d'aboiement, sont peu supportables en collectivité.
            Les tics doivent être différenciés des myoclonies , des rythmies (balancement etc.), de la chorée de Sydenham , des mouvements athétosiques (IMC etc.) et des dyskinésies spontanées ou induites par certains médicaments (neuroleptiques notamment : Primpéran, Dogmatil etc...).
            Le pronostic des tics dépend de leur caractère plus ou moins obsessionnel.

            La maladie des tics de Gilles de la Tourette

            Elle est très rare et apparaît surtout chez le garçon entre 2 et 14 ans. Cette maladie chronique qui dure toute la vie associe des tics très variés et variables chez le même enfant, une écholalie (répétition des mots entendus) et une coprolalie (prononciation de mots orduriers). Ce n'est qu'avec un recul de plusieurs années que le diagnostic peut être affirmé. Une transmission héréditaire semble exister.

            Traitement

            Il faut dans un premier temps dédramatiser la situation : ne pas reprocher à l'enfant d'avoir des tics, ne pas lui répéter sans cesse de se retenir, ne pas les lui faire remarquer, ne pas le punir, ne pas l'humilier. Les moqueries, les sarcasmes ne font qu'augmenter les tics de l'enfant dont la sensibilité est à fleur de peau.

            La relaxation donne de bons résultats;

            Les tranquillisants (phénothiazines) sont de bons palliatifs; le clonazépam (Rivotril) est parfois utilisé en association avec un neuroleptique ou la clonidine (Catapressan).

            Les neuroleptiques sont efficaces : l'halopéridol (Haldol) à dose faible, le pimozide (Orap, Opiran), le penfluridol (Sémap).

            !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
            Les effets secondaires lors des traitements neuroleptiques au long cours sont malheureusement fréquents :
            l'apathie, la perte de l'entrain, la passivité, l'altération du fonctionnement cognitif entravent le travail scolaire et professionnel.
            Ces médicaments sont donc réservés aux tics très invalidants.

            Les benzodiazépines sont inefficaces sur les tics.

            Dr Lyonel Rossant, Dr Jacqueline Rossant-Lumbroso.



            Commentaire


            • Et encore un autre article où on parle de ce médicament
              merci quand meme mais c'était pas trop la question



              Bonjour,

              C'est gentil pour les copier coller mais j'étais deja allé voir sur doctissimo et j'avoue que c'est super pour l'info et la prevention sur les drogues et tout mais ca ne m'interresse pas trop, peut etre que ca aidera quelqu un d'autre...

              je cherche d'avantage des experiences perso, des vecu similaire et savoir comment les gens ont fait pour resoudre ce souci

              merci quand meme!

              Commentaire


              • Peut-
                Oui



                En effet, j'ignore si le rivotril est un anxiolithique courant en france. Je sais que en premiere utilisation c'est un anti epileptique...lui le prend contre des crises d'angoisse.

                Il a deja essayé de l'arreter mais en diminuant trop vite il a refait une crise d'angoisse. Il avait decide d'arreter pour les pb d ejaculation retardé et je voudrais etre sur que ca vienne du medoc...ou bien s ilfaut chercher ailleurs.

                Commentaire


                • Up



                  Je sais que le rivotril n'est pas tres répandu en France mais si quelqu'un connait la meme chose avec un autre anxiolithique, son témoignage m'intéresse beaucoup....je ne sais pas trop comment résoudre ce probleme,

                  help svp,

                  ...et merci

                  Commentaire


                  • Les psychtropes perturbent la libido



                    Il est bien connu que les psychotropes entrainent des troubles de la libido chère K...
                    Personnellement je connais un peu le rivotril, c'est sacrèment abrutissant !! J'en ai pris il ya 12 ans pour un pb neurologique avec des douleurs importantes. Et quand j'en prenais trop je m'endormais et j'avais des pertes de mémoire...
                    Il ets probable que ses troubles sexuels viennent de là.

                    Commentaire


                    • Les psychtropes perturbent la libido
                      Merci beaucoup



                      Merci beaucoup, en quelques lignes tu m'as dit tout ce que je voulais savoir, je te remercie vraiment beaucoup pour l'aide que tu viens de m'apporter...maintenant que j'ai la confirmation qu'il y a bien un lien mais aussi de la force de ce médicament, je vai pouvoir discuter sérieusement avec lui d'un changement de médicament pour quelque chose de moins fort et toute aussi adapté.

                      Merci encore

                      Biz

                      Commentaire


                      • Ben



                        mon chéri a le mem pbm, sf ke lui, prend du deroxat (antideprep.), et com anxio, il prend lysenxia et tranxene.

                        moi je prends ossi du deroxat, mais com anxio je prend xanax, et occasionnellement lysanxia et tranxene.

                        bizarrement, moi j'arrive au bout, mais g une sacré baisse de la libido, g très peu envie.

                        kan il s'est aperçu du trouble ke ça lui causait, il a arrete tout... trè mauvaise idee, car après il pleurait presque tte la journée, alors il a repris le traitement, et ça fait 1 peu d'1 sem ... a pas essaye de fair lamour, alors ke dhab, on fé lamour au minimum, 1 fois par jour, dc ça le trouble vachement ds sa virilité.

                        du coup, je ne sais pas si le prob vien de lanxio, de lantidep, ou bien des 2.

                        Si qq'un en sais plus?
                        moi je nai ke mon experience a partager, fote de connaissances sur le sujet.

                        Bisous,
                        x3

                        Commentaire


                        • Ben
                          Similaire



                          Bonjour et merci pour ton message...je vois que je ne suis pas la seule a me poser ce genre de question

                          Tout pareil que toi...ou plutot que ton cheri, mon copain a également eu l'idée de tout arréter...(en d'un coup en plus , enfin 1 semaine mais bon c'est pas vraiement progressif apres 2 an de prise y'a une accoutumance)... et il l'a fait mais a peine le medicament n'a plus fait effet qu'il a refait une crise d'angoisse. Du coup il a repris son medoc, et il essaie de diminuer les doses sur 2 à 3 mois...on verra bien...

                          De meme que toi je n'ai que mon experience et qui plus est pas bien grande puisque c'est le 1er probleme de ce genre que je rencontre...avec un peu de chance un ou une forumeuse pourra éclaircir tout ca

                          Bizzzz

                          Commentaire


                          • Salut kayanne!




                            je viens de voir ton mess..
                            je me suis renseignee, et les pbms de libidos sont dus aux AD, et non pas aux anxios.
                            il paraitrait mem ke certains sen fassent prescrire pour "corriger" des pbms d'éjac precoce, car le medoc peut rallonger le rapport juska 1/2h ou 1h, C un retardateur...

                            C frustrant parfois car il peut y avoir des "pauses" ds le rapport, mais si on prend patience et kelon se met en tete de "profiter" du moment, C facile.
                            Le deroxat n'empeche pas l'erection, bien au contraire, mais je ne sais pas si c pareil pour le rivotril.
                            Par contre il diminue la libido ds le sens ou les rapports sont plus rares.

                            Voilà ceke G appris..
                            Ca va toi?
                            Biz
                            X3

                            Commentaire


                            • Début de traitement



                              Bonjour,

                              Je n'ai aucun problème psychique, de sommeil, d'anxiété ou sexuel. Je débute depuis 2 jours un traitement au Rivotril et ce pour au moins de mois en traitement de douleurs testiculaires.

                              Vos témoignages me font peur. au bout de combien de temps avez vous vu apparaitre vos troubles. dois-je me préparer à l'idée d'avoir des troubles sexuels ?.

                              Merci de votre aide.

                              Commentaire

                              Publicité

                              Forum-Archive: 2003-092011-09

                              publicité

                              Chargement...
                              X