publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Lapidation d'amina confirmée ! faites circuler le message et signez

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Lapidation d'amina confirmée ! faites circuler le message et signez



    salut à vous tous signatures pour Amina, lapidation confirmée,


    la lapidation de Amina a été confirmée!!!

    Prière de diffuser ce message : trop peu de signatures contre sa
    lapidation
    ont été recueillies. Le tribunal suprême du Nigeria a ratifié la
    condamanation à mort par lapidation de Amina. Ils n'ont fait que
    retarder
    l'exécution de la sentence de deux mois pour qu'elle puisse se séparer
    de
    son bébé. Après ce délai, elle sera enterrée jusqu'au cou et lapidée,
    sauf
    si une avalanche de signatures arrive à convaincre les autorités
    nigérianes.
    Amnesty International vous demande de signer la pétition sur leur page
    web.
    C'est par une campagne de signatures similaire qu'une autre femme a été
    sauvée auparavant, Safiya, qui était dans la même situation. Il semble
    que
    trop peu de signatures soient arrivées pour Amina. Vous pouvez signer
    sur
    www.amnistiapornigeria.org http://amnistiapornigeria.org

    Ne pensez pas que ça ne sert à rien, une autre femme a ainsi eu la vie
    sauve. Faites circuler ce message le plus possible.

    Nouvelle adresse
    en Français.

    http://www.amnestyinternational.be/act/article194.-html



  • Attention !!!



    un tiret a été rajouté ds l'adresse avant html il faut l'effacer !

    Commentaire


    • Attention !!!
      Up!



      ok je vais signer de suite

      Commentaire


      • Up!
        C'est fait



        J'espère que beaucoup de personnes vont signer, c'est trop grave.

        Krishia

        Commentaire


        • Je suis allée vois sur le site



          d'amnesty,il y a bien une pétition à signer mais ils disent le contraire de ton message
          la lapidation n'est pas confirmée


          Le verdict du procès en appel de l'affaire Amina Lawal, condamnée pour adultère en première instance à la peine de mort par lapidation, a été ajourné mercredi au 25 septembre.

          Faut-il agir pour Amina Lawal ? Oui, mais pas n'importe comment !

          Merci de lire ceci avant d'agir ci-dessous (la pétition électronique se trouve en base de cette page).

          Le 25 mars, la Cour d'appel supérieure de la Sharia de Katsina devait rendre son jugement à propos de la condamnation à mort pour adultère d'Amina Lawal. En l'absence des juges, l'audience avait été reportée au 3 juin 2003, puis au 27 août 2003.

          La condamnation à mort n'a donc pas été confirmée.

          Amina Lawal, 33 ans, mère de quatre enfants dont une petite fille de 15 mois, doit mourir. Elle est en effet accusée d'avoir eu des relations sexuelles et conçu un enfant en dehors du mariage. Pour ses juges islamistes, elle est une femme adultère.

          Rappel des faits

          Le 22 mars 2002, Amina est accusée d'adultère et condamnée à la mort par lapidation après avoir été dénoncée par son beau-père.

          Le 27 mai 2002, la Cour d'Appel de la Sharia de Funtuna décide d'étudier l'appel interjeté par Amina contre la sentence de mort par lapidation. La première audience doit avoir lieu le 27 mai mais elle est ajournée à deux reprises : le 3 juin puis le 8 juillet. Les éléments de sa liberté conditionnelle sont aussi revus. Amina allaite toujours son enfant. D'après les nouvelles conditions accordées par la Cour, Amina n'a plus besoin de se présenter tous les quatorze jours devant elle. La seule obligation néanmoins est qu'elle verse une caution.

          Le 5 août 2002, le procès d'appel d'Amina Lawal est une nouvelle fois ajourné jusqu'au 19 août. La Cour a de nouveau précisé qu'indépendamment du jugement du 19 août, la sentence ne serait pas appliquée avant janvier 2004, permettant ainsi à Amina Lawal d'élever sa fille. Son avocat Musa Aliyu Yawuri se dit confiant.

          Le 19 août 2002, la Cour d'appel islamique de Futuna confirme la peine de mort. Amina interjete appel devant la juriction supérieure, la Cour d'appel supérieure de la Sharia de Katsina.

          Le 23 janvier, la Cour d'appel supérieure de la Sharia de Katsina annonce que l'audience concernant la condamnation à mort pour adultère d'Amina Lawal est reportée au 25 mars 2003.

          Le 25 mars, en l'absence de juges, l'audience est reportée au 3 juin 2003.

          Le 3 juin, le quorum des juges pour statuer n'étant pas atteint, le procès est ajourné et reporté au 27 août 2003. De nombreuses informations circulent sur le net, au sujet d'Amina Lawal. Certains affirment qu'elle devrait être exécutée le 3 juin prochain par lapidation. La circulation de courriers électroniques diffusant des informations erronées pose de nombreux problèmes aux groupes qui s'efforcent de défendre Amina Lawal et les droits des femmes au Nigéria.

          En ce qui concerne Amnesty, nos documents publics mentionnent le 3 juin 2003 non comme date d'exécution de la sentence capitale, mais comme la nouvelle date donnée par la cour d'appel islamique de l'État de Katsina pour l'ouverture du procès en appel. Une délégation d'Amnesty International se trouvait au tribunal de l'État de Katsina le 25 mars 2003, jour où cette nouvelle date a été fixée.

          Amnesty International croit savoir que le droit d'Amina Lawal à bénéficier d'une assistance juridique et d'un procès équitable et à interjeter appel est actuellement reconnu. Amina Lawal, qui ne se trouve pas en détention, dispose d'excellents défenseurs, parmi lesquels des avocates réputées et des juristes nigérians chevronnés. Elle est soutenue par une coalition de groupes nigérians de défense des droits des femmes et des droits humains. Amnesty International est en contact étroit avec ces organisations et prend garde à publier uniquement les informations les plus exactes sur ses sites web.

          Selon la Constitution nigériane, à l'issue de toute procédure judiciaire débouchant sur la peine de mort, le président de la République peut exercer son droit de grâce, qui constitue une décision politique et non judiciaire.

          Nous n'hésiterons pas à faire campagne pour que le président exerce cette prérogative en temps voulu, comme nous le ferions dans tout cas où la peine de mort serait prononcée et ce, quel que soit le code pénal invoqué, y compris le droit musulman , a souligné l'organisation.

          Amnesty International continue à demander publiquement au gouvernement fédéral d'abolir la peine de mort et de modifier l'ensemble des textes de loi nigérians faisant appel à des châtiments cruels, inhumains et dégradants, y compris ceux prévus par la charia. Cependant, l'organisation ne souhaite pas perturber la procédure judiciaire dans l'affaire d'Amina Lawal, et ne recommande pas qu'une campagne internationale soit menée spécifiquement sur son cas à ce stade.

          Amnesty International appelle les autorités nigérianes à : Garantir l'intégrité physique et psychologique d'Amina Lawal et de sa famille Prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la primauté du droit au Nigéria et en particulier le respect de l'interdiction de la torture et des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants comme les châtiments corporels Garantir aux femmes leurs droits fondamentaux, y compris le droit de ne pas être victimes de discrimination fondée sur le statut social ou le genre, ainsi que le droit de ne pas être torturées ni soumises à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants Veiller en toutes circonstances au plein respect des droits humains et des libertés fondamentales, conformément aux normes nationales et internationales.

          C'est pourquoi nous avons choisi de vous proposer la pétition électronique ci-dessous, rappelant ces revendications. Le cas d'Amina est spécifiquement cité, afin qu'elle continue à bénéficier de toutes les protections nécessaires.Les premières signatures (plus de 100.000 !) ont été remises ce 2 juin à l'ambassadeur du Nigeria à Bruxelles, et plus de 45.000 lui ont été déposées le 26 août. Les signatures suivantes lui seront également remises.

          je signe la pétition mais je m'informe et vérifie mes sources

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2003-09

          publicité

          Chargement...
          X