publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Potomanie: comment le vivez vous au quotidien?

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Potomanie: comment le vivez vous au quotidien?



    Depuis toute jeune (j'ai 22 ans) je suis potomane c'est a dire que j'ai le besoin permanent de boire (il m'arrive de boire jusuq'a 6/7 litre d'eau par jour voire plus l'été.
    je suis suivie psychologiquement et j'arrive peu à peu a diminuer cette sensation de besoin mais cela demeure un gros handicap car en periode de stress ce besoin d'eau s'accentue sans compter les désagréments au jour le jour.
    Je dois me lever en moyenne 3 fois la nuit pour uriner et cela me prend parfois dans la rue dans un commerce a la fac...
    Y a t'il des filles qui comme moi vivent avec ce "handicap" et si oui comment font elles? merci

  • Potomanie l'enfer



    yasmina je suis comme toi , je bois de l'eau en trés grande quantité depuis plusieurs années et aucun medecin ne m'a dit que j'étasi potomane je l'ai découvert seul , je leur disait que je buvais plus de 5 litre par jour , je suis monté à 8 ou 9 litre mais aucun mdecin n'a entendu ma souffrance.
    pourtant je suis une therapie pour d'autre probléme et je n'arrive pas à arreter de boire , je dois tjs avoir une bouteille d eau avec moi et pas une petite une grande de 1.5 l même sinon j ai des angoisses terribles et des malaises, en plsu de cela le fait de boire et d éliminer dans les urines m affaiblit énormément mais tout l emonde s en fou personne ne m'écoute. je viens d avoir 30 ans j en ai assez de cette obsession qui s apprente à une sorte de boulimie , si tu te sens coupable de quelque chose l eau te néttoie et te prifie c ets un peu ça le principe , on pisse notre culpabilité , si tu veux correspondre avec moi ce sera avec plaisir car tu es la 1éree personne que je croise qui a ce probléme, à bientot et courage

    melodie86@voila.fr

    Commentaire


    • Réponse.



      La potomanie
      par handiplus.com - le 20/12/2002
      Un GI américain en septembre 1999, un autre en mars 2001 et une femme en janvier 2000 sont morts davoir bu trop d'eau. Ces personnes avaient chacune une vingtaine dannées.



      Ce problème sappelle la polyuro-polydipsie. Ce terme qui paraît compliqué peut-être décomposé en deux parties. La polydipsie tout dabord est une augmentation excessive de la soif. La polyurie est une augmentation également excessive des urines. Les deux sont combinées et souvent indissociables car une augmentation de la soif entraîne une hausse de la quantité durine et inversement.

      Les causes de cette augmentation exagérée de la soif (souvent les personnes concernées sont tout le temps en train de boire, ou bien sont aux toilettes) sont diverses. On les regroupe généralement sous quatre catégories distinctes dont les plus fréquentes :



      Le diabète sucré : sucre dans les urines qui est à lorigine de déshydratation. Celle-ci mène à une soif excessive.
      Lexcès de boisson chez les alcooliques.
      La potomanie : troubles dordre psychiatrique par lesquels la personne touchée boira énormément deau (souvent plus de douze litres par jour)
      Le diabète insipide : il sagit dun problème aux reins.

      Les autres causes (Carence en hormone(s), médicaments, ) étant nettement plus rares nous nen parlerons pas ici.

      La potomanie est un trouble du comportement dorigine psychiatrique causé par des problèmes psychologiques. Une violence difficilement supportable dans lenfance peut être à lorigine de ce mal. La personne boit alors souvent pour se débarrasser de ce qui est ressenti comme autant d'impuretés. Elle ingurgite des litres et des litres pour évacuer ensuite ce qui la gêne. Souvent cette perturbation est due à de la culpabilité. Celle-ci est caractérisée par une polyurie (cfr ci-dessus), de la nycturie (=émission durine plus fréquente la nuit que le jour) et de lénurésie (=fait duriner involontairement et inconsciemment durant le sommeil) causés par une diminution du tonus vésical et une dilatation de la vessie entraînant un volume urinaire résiduel.

      Ce mal peut-être logiquement rapproché de la boulimie. Ce comportement est caractérisé par des crises de compulsions durant lesquelles la personne mange des quantités excessives. Ensuite, souvent la personne va chercher à éliminer tout ce quelle a ingurgité. Elle va donc utiliser des moyens laxatifs, va se faire vomir, va se lancer dans des exercices physiques importants,Celle-ci est qualifiée parfois de toxicomanie sans substance.

      On retrouve un parallélisme entre les deux. Boire énormément peut être assimilé à manger, et aller aux toilettes peut être mis dans la même catégorie quéliminer par tous les moyens les calories ingurgitées. On retrouve des deux côtés un besoin de plaisir (par la volonté détancher sa soif ou de couper cette faim) et une volonté de rejet (par le biais de lélimination de ce que lon a avalé).

      Ce que lon pourrait appeler ici le plaisir-rejet est intrinsèquement lié à un phénomène de culpabilité. Dès lors ce ne sont pas en soi les calories ou les litres que la personne désire plus que tout évacuer mais bien ce sentiment coupable. Le rejet de la nourriture ou de leau devient alors un moyen, une sorte de plaisir, la personne ayant évacuée cette lourdeur ressentie au plus profond delle-même. La culpabilité se ressent dans limmédiat par rapport à lingestion de nourriture ou deau. Ce sentiment est pourtant beaucoup plus profond et peut remonter à lenfance comme on la déjà évoqué plus haut.

      Les moyens dy remédier, sont dordre psychiatrique. En cas de potomanie, le seul traitement envisageable consiste à aller suivre une thérapie approfondie plus ou moins longue selon les cas. La potomanie est très difficile à détecter. Cette difficulté de détermination est due aux grands nombres de maladies ayant le même style de symptômes. Si une personne est dite potomane il faut donc faire attention car ce nest que rarement que cette maladie est présente. Ces symptômes apparaissent dans de nombreux cas de maladies, et ceux-ci sont bien sûr dordre physiologique.

      Quant à faire un lien entre potomanie et alcoolisme, il y a un pas que je ne franchirai pas. Sil apparaît clairement que les deux sont dordre psychologique, il est également certain que lalcoolisme et la potomanie sont deux psychopathologies différentes.

      Larmée américaine a réagi en rajoutant dans un de ses règlements que les soldats devaient se limiter à douze litres deau par jour. Est-ce la bonne solution ?


      Commentaire


      • Réponse.



        La potomanie
        par handiplus.com - le 20/12/2002
        Un GI américain en septembre 1999, un autre en mars 2001 et une femme en janvier 2000 sont morts davoir bu trop d'eau. Ces personnes avaient chacune une vingtaine dannées.



        Ce problème sappelle la polyuro-polydipsie. Ce terme qui paraît compliqué peut-être décomposé en deux parties. La polydipsie tout dabord est une augmentation excessive de la soif. La polyurie est une augmentation également excessive des urines. Les deux sont combinées et souvent indissociables car une augmentation de la soif entraîne une hausse de la quantité durine et inversement.

        Les causes de cette augmentation exagérée de la soif (souvent les personnes concernées sont tout le temps en train de boire, ou bien sont aux toilettes) sont diverses. On les regroupe généralement sous quatre catégories distinctes dont les plus fréquentes :



        Le diabète sucré : sucre dans les urines qui est à lorigine de déshydratation. Celle-ci mène à une soif excessive.
        Lexcès de boisson chez les alcooliques.
        La potomanie : troubles dordre psychiatrique par lesquels la personne touchée boira énormément deau (souvent plus de douze litres par jour)
        Le diabète insipide : il sagit dun problème aux reins.

        Les autres causes (Carence en hormone(s), médicaments, ) étant nettement plus rares nous nen parlerons pas ici.

        La potomanie est un trouble du comportement dorigine psychiatrique causé par des problèmes psychologiques. Une violence difficilement supportable dans lenfance peut être à lorigine de ce mal. La personne boit alors souvent pour se débarrasser de ce qui est ressenti comme autant d'impuretés. Elle ingurgite des litres et des litres pour évacuer ensuite ce qui la gêne. Souvent cette perturbation est due à de la culpabilité. Celle-ci est caractérisée par une polyurie (cfr ci-dessus), de la nycturie (=émission durine plus fréquente la nuit que le jour) et de lénurésie (=fait duriner involontairement et inconsciemment durant le sommeil) causés par une diminution du tonus vésical et une dilatation de la vessie entraînant un volume urinaire résiduel.

        Ce mal peut-être logiquement rapproché de la boulimie. Ce comportement est caractérisé par des crises de compulsions durant lesquelles la personne mange des quantités excessives. Ensuite, souvent la personne va chercher à éliminer tout ce quelle a ingurgité. Elle va donc utiliser des moyens laxatifs, va se faire vomir, va se lancer dans des exercices physiques importants,Celle-ci est qualifiée parfois de toxicomanie sans substance.

        On retrouve un parallélisme entre les deux. Boire énormément peut être assimilé à manger, et aller aux toilettes peut être mis dans la même catégorie quéliminer par tous les moyens les calories ingurgitées. On retrouve des deux côtés un besoin de plaisir (par la volonté détancher sa soif ou de couper cette faim) et une volonté de rejet (par le biais de lélimination de ce que lon a avalé).

        Ce que lon pourrait appeler ici le plaisir-rejet est intrinsèquement lié à un phénomène de culpabilité. Dès lors ce ne sont pas en soi les calories ou les litres que la personne désire plus que tout évacuer mais bien ce sentiment coupable. Le rejet de la nourriture ou de leau devient alors un moyen, une sorte de plaisir, la personne ayant évacuée cette lourdeur ressentie au plus profond delle-même. La culpabilité se ressent dans limmédiat par rapport à lingestion de nourriture ou deau. Ce sentiment est pourtant beaucoup plus profond et peut remonter à lenfance comme on la déjà évoqué plus haut.

        Les moyens dy remédier, sont dordre psychiatrique. En cas de potomanie, le seul traitement envisageable consiste à aller suivre une thérapie approfondie plus ou moins longue selon les cas. La potomanie est très difficile à détecter. Cette difficulté de détermination est due aux grands nombres de maladies ayant le même style de symptômes. Si une personne est dite potomane il faut donc faire attention car ce nest que rarement que cette maladie est présente. Ces symptômes apparaissent dans de nombreux cas de maladies, et ceux-ci sont bien sûr dordre physiologique.

        Quant à faire un lien entre potomanie et alcoolisme, il y a un pas que je ne franchirai pas. Sil apparaît clairement que les deux sont dordre psychologique, il est également certain que lalcoolisme et la potomanie sont deux psychopathologies différentes.

        Larmée américaine a réagi en rajoutant dans un de ses règlements que les soldats devaient se limiter à douze litres deau par jour. Est-ce la bonne solution ?


        Commentaire


        • Réponse.



          La potomanie
          par handiplus.com - le 20/12/2002
          Un GI américain en septembre 1999, un autre en mars 2001 et une femme en janvier 2000 sont morts davoir bu trop d'eau. Ces personnes avaient chacune une vingtaine dannées.
          Les causes de cette augmentation exagérée de la soif (souvent les personnes concernées sont tout le temps en train de boire, ou bien sont aux toilettes) sont diverses. On les regroupe généralement sous quatre catégories distinctes dont les plus fréquentes :
          Le diabète sucré : sucre dans les urines qui est à lorigine de déshydratation. Celle-ci mène à une soif excessive.
          Lexcès de boisson chez les alcooliques.
          La potomanie : troubles dordre psychiatrique par lesquels la personne touchée boira énormément deau (souvent plus de douze litres par jour)
          Le diabète insipide : il sagit dun problème aux reins.

          Les autres causes (Carence en hormone(s), médicaments, ) étant nettement plus rares nous nen parlerons pas ici.

          La potomanie est un trouble du comportement dorigine psychiatrique causé par des problèmes psychologiques. Une violence difficilement supportable dans lenfance peut être à lorigine de ce mal. La personne boit alors souvent pour se débarrasser de ce qui est ressenti comme autant d'impuretés. Elle ingurgite des litres et des litres pour évacuer ensuite ce qui la gêne. Souvent cette perturbation est due à de la culpabilité. Celle-ci est caractérisée par une polyurie (cfr ci-dessus), de la nycturie (=émission durine plus fréquente la nuit que le jour) et de lénurésie (=fait duriner involontairement et inconsciemment durant le sommeil) causés par une diminution du tonus vésical et une dilatation de la vessie entraînant un volume urinaire résiduel.

          Ce mal peut-être logiquement rapproché de la boulimie. Ce comportement est caractérisé par des crises de compulsions durant lesquelles la personne mange des quantités excessives. Ensuite, souvent la personne va chercher à éliminer tout ce quelle a ingurgité. Elle va donc utiliser des moyens laxatifs, va se faire vomir, va se lancer dans des exercices physiques importants,Celle-ci est qualifiée parfois de toxicomanie sans substance.

          On retrouve un parallélisme entre les deux. Boire énormément peut être assimilé à manger, et aller aux toilettes peut être mis dans la même catégorie quéliminer par tous les moyens les calories ingurgitées. On retrouve des deux côtés un besoin de plaisir (par la volonté détancher sa soif ou de couper cette faim) et une volonté de rejet (par le biais de lélimination de ce que lon a avalé).

          Ce que lon pourrait appeler ici le plaisir-rejet est intrinsèquement lié à un phénomène de culpabilité. Dès lors ce ne sont pas en soi les calories ou les litres que la personne désire plus que tout évacuer mais bien ce sentiment coupable. Le rejet de la nourriture ou de leau devient alors un moyen, une sorte de plaisir, la personne ayant évacuée cette lourdeur ressentie au plus profond delle-même. La culpabilité se ressent dans limmédiat par rapport à lingestion de nourriture ou deau. Ce sentiment est pourtant beaucoup plus profond et peut remonter à lenfance comme on la déjà évoqué plus haut.

          Les moyens dy remédier, sont dordre psychiatrique. En cas de potomanie, le seul traitement envisageable consiste à aller suivre une thérapie approfondie plus ou moins longue selon les cas. La potomanie est très difficile à détecter. Cette difficulté de détermination est due aux grands nombres de maladies ayant le même style de symptômes. Si une personne est dite potomane il faut donc faire attention car ce nest que rarement que cette maladie est présente. Ces symptômes apparaissent dans de nombreux cas de maladies, et ceux-ci sont bien sûr dordre physiologique.

          Quant à faire un lien entre potomanie et alcoolisme, il y a un pas que je ne franchirai pas. Sil apparaît clairement que les deux sont dordre psychologique, il est également certain que lalcoolisme et la potomanie sont deux psychopathologies différentes.


          Commentaire


          • A partir de combien de litres doit-on se considérer potomane ?



            Je bois bien 3 l de liquides par jour, à mon avis... mais ça ne me pose pas de problème ! Suis-je potomane

            Commentaire


            • A partir de combien de litres doit-on se considérer potomane ?
              Réponse.



              Moi aussi je bois pareil et je me le demande aussi.
              bisous.
              regarde aussi à la piste diabhéte car ca peux venir de la.
              Moi non, j ai fais des testes.

              Commentaire


              • Potomanie et sensation



                Bonsoir, quelle sensation vous procure le fait de boire de l'eau. Ressentez vous une sensation de bien être, de détente, d'euphorie ? merci

                Commentaire


                • Potomanie l'enfer
                  Reportage télé tf1



                  Bonjour,

                  Je suis journaliste sur une émission appelée "Confessions intimes" sur TF1 et nous recherchons en ce moment des témoignages de personnes atteintes de potomanie et qui accepteraient de parler au cours d'un reportage. Pouvez vous m'appeler au 01 55 26 69 57 pour que nous en discutions ensemble.

                  Merci et à bientôt,

                  Emmanuelle Lafortune

                  Commentaire


                  • Potomanie



                    Bonjour,

                    Je suis potomane depuis bientôt 2 ans
                    J étais hospitalisée 2 fois pour restriction hydraulique
                    rechute....
                    avant c était l anorexie pendant des années hospitalisée aussi
                    j'ai cette addiction a la flotte qui me fout en l air perdu travail vie sociale est moins active
                    Je suis actuellement à 8/9 litres par jours
                    j en peux plus c plus fort que moi c 'est une addiction et je sais que je peux en mourir mais je n arrive plus à me battre contre moi même
                    je fais de l anémie en fer j ai des carences mes bilans sanguins sont une catastrophe j ai des maux de tête à en pleurer
                    je me sens tellement seule face à cette maladie
                    une vrai galère comment cela va finir je ne sais pas......
                    help help help

                    Commentaire

                    Publicité

                    publicité

                    Chargement...
                    X