publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

J'ai peur

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • J'ai peur



    Mon mari a été hospitalisé en urgence ce matin après avoir fait un accident respiratoire : incapable de respirer pendant plusieurs secondes, suite à une trachéite qui durait depuis plusieurs semaines. La dernière radio des poumons la semaine dernière n'avait rien décelé d'anormal. J'arrive, paniquée, aux urgences. Je trouve mon mari sous oxygène, perfusé. Premier diagnostic du médecin : embolie pulmonaire - heureusement prise à temps. Mais très vite les médecins reviennent, perplexes : après les nouvelles analyses, ils sont obligés d'écarter l'embolie. Ils pensent à un parasite pulmonaire. Eliminent le S.R.A.S.. Pas de cancer non plus. Mon mari est non-fumeur et nous vivons dans un environnement non-fumeur. Il mène une vie parfaitement saine, pas d'alcool, pas de cigarette, repas équilibrés, je ne comprends pas. Par contre il est peintre en bâtiment. Le médecin pense à une inflammation pulmonaire suite à l'inhalation des peintures et autres solvants. Mais ça ne tient pas debout : la fièvre monte. Transféré en pneumo, on lui passe un scanner à 19 heures. Entre temps il voit le chef de pneumo qui lui annonce qu'il s'agit finalement bien peut-être d'une embolie. Il est 22 h 50. Je viens de rentrer à la maison, mais je ne suis pas tranquille. Je n'ai pas revu le médecin après le scanner, mon mari non plus. Je viens de coucher les enfants, mais je suis terrorisée. Devant eux je ne dis rien, j'essaie de ne pas montrer ma peur. L'interne à l'hôpital a parlé aussi de fibrose pulmonaire, ou bien de bronchite chronique. Dans les deux cas, cela peut être mortel, et en tous les cas ce sont des maladies chroniques qui nécessitent un traitement à vie. J'ai peur, tellement peur qu'il lui arrive quelque chose ! Il est tellement fragile. Il était terrorisé ce matin à l'idée d'avoir un cancer, je ne savais pas quoi dire pour le rassurer. Je ne suis pas médecin. Ses frères m'appellent à tour de rôle, et j'essaie une fois de plus de ne pas être alarmiste, mais ce que je lis ici et là me terrorise. J'ai très peur. Le téléphone est près de moi et j'ai peur qu'il sonne en pleine nuit. Mon Dieu je me sens si mal !

  • Je ne sais pas trop



    quoi te dire à part d'être courageuse.
    Ton mari est entre de bonne mains.
    Je t'embrasse et pense à toi et à ta petite famille.

    Commentaire


    • Courage medissa



      Je pense fort à toi et je vous envoie plein de bonnes ondes, à ton mari pour qu'il se remette, à tes enfants et toi pour que vous teniez le coup :amour:

      Bon courage
      Ingrid

      Commentaire


      • Quoi te dire ...



        Courage , ton mari est entre de bonnes mains , viens nous donner des nouvelles , je pense fort à vous ; A plus , lyne

        Commentaire


        • Courage



          tu peux sans doute téléphoner pour prendre des nouvelles.L'infirmiére de garde t'en donnera.Nous sommes passés par là il y a qq mois ,je te comprends.Appelle l'hopital tu en sauras plus etçà ira peut-etre mieux.

          Commentaire


          • Cela t'a fait du bien



            de nous parler, de te confier. Cela t'a déjà soulagée un peu car tu sais que tu n'es pas seule.
            Ton mari est sous surveillance, une bronchite n'est pas mortelle. L'hôpital est techniquement équipé pour le soigner.
            Essaie de dormir un peu, as-tu un calmant ?
            Demain est un autre jour, il faudra encore que tu soies présente près de ton mari. Téléphone à l'hôpital ce soir et va te reposer.
            Je te souhaite bon courage pour la suite, tu viendras nous raconter dis ?
            Je t'envoie plein de pensées positives de guérison pour lui.
            Bises à toi.
            Cha.

            Commentaire


            • Bonjour medissa



              As-tu des nouvelles ce matin ?
              Je suis près de toi par la pensée.
              Bon courage et surtout de bonnes ondes positives pour toi.
              Je t'embrasse.
              Cha.

              Commentaire


              • Merci mille fois



                Vos messages de soutien m'ont fait beaucoup de bien. Merci à vous tous. Ce matin, nous avons enfin eu les résultats du scanner et le médecin a été rassurant : il dit que les poumons sont très sains, et la seule possibilité qu'il reste est donc une pneumonie infectieuse, qui se traite très bien par antibiotiques. Mon mari a commencé à prendre les médicaments cette nuit, il dit qu'il se sent mieux ce matin et la fièvre est pratiquement tombée. Le médecin est optimiste, et pense que d'ici la fin de la semaine on y verra plus clair. Me voici rassurée. Cette expérience m'a permise de faire deux constats :

                - le corps médical ne se rend pas compte de l'angoisse des patients en attente des résultats. Ils enchaînent les analyses et autres examens sans prendre la peine de rassurer ou d'expliquer les choses. C'est bien dommage. La prise en charge psychologique du patient est complètement nulle. Cela dit, j'ai pu voir dans quelles conditions travaillent les médecins des urgences, et ce n'est pas la joie. Exemple : l'interne était occupée à faire les gaz du sang de mon mari quand une infirmière est arrivée en trombe en disant que le "petit monsieur de la 4 convulse". Elle a jeté seringue et compresse et est partie en courant... On ne l'a pas revue !
                - deuxième constat : il y a encore en ce bas monde des gens qui soutiennent et aident les autres en difficulté même quand ils ne les connaissent pas. A tous ces gens là qui ont eu un mot gentil pour moi, je dis merci et puis surtout je prie pour qu'il ne vous arrive jamais rien.

                Commentaire


                • Merci mille fois
                  Merci



                  de nous avoir donné des nouvelles de ton mari.
                  J'ai pensé à toi hier soir avant de m'endormir et je suis contente que ton mari soit sur la voie de la guérison.
                  Je t'embrasse et te souhaite une bonne journée.

                  Commentaire


                  • Merci mille fois
                    Nous voilà rassurées



                    Merci d'avoir donné des nouvelles.
                    Tu sais je trouve normal qu'on se soutienne mutuellement. La vie n'est pas toujours facile, et une chaine de solidarité et d'amitié se fait naturellement, par instinct mais surtout par la voix du coeur.
                    Merci aussi pour ton témoignage sur les hôpitaux, la France est bien équipée mais les besoins en personnel se font cruellement sentir. Hélas.
                    Eh bien oui, l'équipe soignante fait tout le nécessaire, s'active pour le mieux, et les accompagnants se disent "Mon Dieu, c'est beaucoup de choses, d'examens, et le cas doit être grave..." alors que c'est juste pour de bonnes investigations bien complètes.
                    Enfin pour ton mari, c'est une bonne nouvelle, tu nous as fait peur hier soir.
                    Bonne guérison à lui et biz à toi.
                    Cha.

                    Commentaire


                    • Tant mieux



                      les nouvelles sont bonnes!gros bisous à toute ta petite famille.ROMI

                      Commentaire


                      • Super



                        je suis très contente pour ton mari et toi ! C'est vrai ce que tu dis au sujet du corps médical... Je crois qu'il reste encore beaucoup de soignants qui aimeraient mieux faire et surtout prendre le temps d'expliquer, mais les conditions sont tellement dures qu'ils sont toujours sur la brêche. Dans ce cas, évidemment, expliquer, rassurer, c'est toujours du superflu pour eux... mais pas pour les patients, hélas.

                        En tout cas, je suis ravie que ton mari n'aie rien de grave. Prenez bien soin de vous.
                        Bises

                        Commentaire

                        Publicité

                        Forum-Archive: 2003-10

                        publicité

                        Chargement...
                        X