publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Aide aux malades en fin de vie???

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Aide aux malades en fin de vie???



    Si quelqu'un pouvait me renseigner sur la faç0n de s'y prendre pour aider les personne en fin de vie.
    S'il éxiste une formation laquelle?
    Faut il obligatoirement être dans le corps médical?
    Vers qui me tourner?
    Je ne sais pas pourquoi mais c une chose que me parait essentiel à faire pour moi.Cela fait des mois que cette idée à fait jour en moi,j'ai essayé de la faire disparaitre et elle revient de plus en plus.J'ose pas en parler autour de moi sauf avec 2 personnes qui sont trés proche et qui m'ont conseillé de le faire si c ce que je désire le plus.
    Y a t'il des personnes qui pourraient témoigner de leur éxpérience.
    Merci
    Je laisse mon mail perso si des personnes préférent.
    nathalie1412@aol.com

  • Non



    le corps médical est souvent loin de tout cela!
    J'ai cotoyé, beaucoup de personnes en fin de vie, mais l'important n'est pas ( je vais être dur pour certain ) la fin mais se qu'ils ont appris!
    Ton aide est louable, mais, nous sommes toujours seul face à la maladie.
    Par contre apprend, qui ils sont, ils vont t'apprendre parfois des choses que tu ne soupçonnes même pas en matière de vivre.
    La seul aide que tu puisses leurs apporter, c'est de les comprendre!
    Nexus

    Commentaire


    • Non
      Effectivement



      Nexus, tu es très dur(e?) avec le personnel médical. J'en fais partie, et pour l'immense majorité d'entre nous accompagner une personne dans les derniers moments de sa vie nous parait important, et surtout nous touche profondément.

      Mais je reste persuadée que pour accompagner (et non pas aider) une personne en fin de vie, il faut un minimum de connaissances de soi et des autres.
      En Suisse il existe une association de bénévoles qui accompagnenent les mourants, mais ils ne sont pas lâchés ainsi tout seul, ils bénéficient d'une " formation" centrée sur la réflexion et les questions posées face à la mort.

      Dyla

      Commentaire


      • Effectivement
        J'ai



        pas dit que vous n'étiez pas touché(e) par la fin d'une personne.
        Et quand je dis souvent, je ne dis pas tout le monde, il y a des personnes (infirmières, ou autres) qui essaient, mais sont souvent guidées par le coté médical et non humain.
        Une personne qui va mourir, ou se sachant mourir, n'a pas besoin d'une aide moral médical, mais juste d'être écoutée, et surtout comprendre pourquoi elle en est là.
        Je ne critique pas le milieu médical, même si j'ai des raisons de le faire, mais le manque de connaissance de l'esprit humain est leur faiblesse, alors que c'est ce dernier qui guérit et non le corps.
        La médecine avance d'un point de vue mécanique, mais elle reste très restreinte en matière de psychologie.
        Les médecins auraient bien besoin du conseil de leurs patients pour apprendre le pourquoi, car quand je dis que nous sommes seul face à la maladie et ou à son échéance.
        Je suis deux fois miraculé selon eux, mais pas du tout.
        J'ai passé les 2/3 de ma vie dans les hôpitaux ( en tant que patient )
        Les personnes qui m'ont appris se sont celles qui allaient mourir, car ils, elles avaint compris l'importance de leur esprit mais hélas trop tard pour faire demi-tour.
        Tous les gens qui me connaissent, ne comprennent pas comment j'ai pu faire, même certains amis médecin, sont complètements dans l'incompréhension total quand je leur explique, même si eux aussi sont touchés par la fin de vie d'une personne.
        D'ailleur l'un d'entre eux me téléphone régulièrement pour l'aider à comprendre, l'aider dans le contact de ses malades.
        et c'est plutôt drôle pour un médecin qui est suivi une formation psy.
        Nexus sans e

        Commentaire


        • Accompagnement
          Merci pils



          pour ta réponse.Je vais me renseigner car m bénévolement je serais d'accord .
          J'ai ma belle -mére qui est en phase terminal d'un cancer.Quand elle allait trés mal je lui prenait la main et je lui parlais.Personne n'a osé lui parler de la mort,car elle en a trés peur (elle me l'a dit)j'ai essayé de la rassurer et surtout d'être à son écoute.
          Et je suis sûr qu'elle en était contente.
          Amicalement Nath

          Commentaire


          • Accompagnement
            Merci,je mets



            le livre sur ma liste et ton e-mail en mémoire au cas ou j'aurais des questions ou autre.
            Pas mal le sujet de ton mémoire,c vrai que peu de monde ose l'aborder et les soignant n'ont pas forçément le tps.
            Amicalement Nath

            Commentaire


            • Effectivement
              Merci dyla,



              c une question qui me poursuit depuis un moment,j'y ai beaucoup réfléchi et si j'aimerai aider des personnes en fin de vie,je n'ai pas envie d'être lachée en pleine nature ss préparation mais effectivement être dirigée
              Amicalement Nath

              Commentaire


              • J'ai
                Merci nexus



                de ton témoignage,car effectivement le corp médical n'est pas tjs à la hauteur face aux personnes en fin de vie(témoignages qui m'ont été raporté)mais ils sont aussi débordés face aus taches qu'ils doivent accomplir
                Amicalement Nath

                Commentaire


                • Accompagnement



                  Bonsoir,

                  Je ne peux pas te renseigner plus que ça mais juste apporter mon témoignage.
                  Je suis éducatrice et je travaille de nuit dans une institution pour personnes handicapées.
                  La semaine passée, une de mes résidente est décédée pendant la nuit. Sa soeur était là mais je l'ai accompagnée jusqu'au bout. Je ne voulais pas la laisser malgré que j'aurais pu sortir de la chambre, vu qu'elle n'était pas seule...
                  C'était la première fois pour moi et cela a été très éprouvant mais je ne regrette rien.
                  Lorsque ça a été fini, je me suis mise à trembler comme une feuille puis j'ai repris le dessus pour achever ma nuit. Le matin, on me demandait comment j'allais, je ne savais quoi répondre, j'étais comme "déconnectée" de la réalité.
                  Je suis rentrée chez moi, pris un calmant pour dormir puis refait la nuit suivante. Et c'est là que j'ai craqué. Cela a duré tout le we et encore aujourd'hui j'ai encore des moments où cela est très dur.
                  Mais comme j'ai dit, je ne regrette rien et je me dis qu'elle n'est pas partie seule..
                  Voilà mon témoignage.
                  Si tu le veux vraiment, renseignes toi pour le faire, c'est une sacrée leçon de vie...
                  Bon courage à toi

                  Nath

                  Commentaire


                  • Réponse à nathalie1412



                    bonjour nathalie, ma maman vient de décéder après un cancer , je l'ai accompagnée jusqu'à son dernier souffle.
                    avec l'aide d'une personne de l'hopital, je lui ai dit de partir, et elle est partie sereinement. il faut etre naturelle, faire abstraction de la mort qui approche. les derniers moments sont des moments forts, riche de tendresse et d'amour.

                    Commentaire

                    Publicité

                    Forum-Archive: 2003-112010-122011-10

                    publicité

                    Chargement...
                    X