publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Hospitalisation d'office

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Hospitalisation d'office



    Bonjour,

    J'aurais voulu savoir si vous aviez déjà été confronté à l'hospitalisation d'office en psychiatrie pour un de vos proches, un membre de votre famille... ou même prendre cette décision.
    Que se passe-t-il (pas tellement au niveau de la procédure mais de l'"humain") ? Je crains fortement que le geste ne soit jamais pardonné, même une fois que la personne placée soit un peu plus "redecendue sur terre"...

    Merci de vos réponses, je tourne un peu en rond là...

    Mathilde

  • Hosp d'office



    Elle ne peut être effectuéE que si la personne représente un danger pour elle-même et pour autrui. L'intervention de la police est nécessaire.

    La personne est transportée dans un hôpital en service psy. Elle peut en ressortir très vite, après avoir été vu par un psy et un médecin qui lui precrira éventuellement des médocs. C'est tout. Pas de suite.........

    Commentaire


    • Sur le plan humain....



      c'est une décision difficile, mais l'avis des médecins est essentiel, si la personne est ou met en danger sa vie ou celle des autres je crois qu'il ne faut pas hesiter au risque de ne pas être pardonnée, une vie protègée est plus importante que la frustration de ne pas être pardonnée, c'est ce que je pense à froid mais je n'ai jamais été confrontée à ce problème de consience. Bon courage dans ce cas de consience. Val

      Commentaire


      • C'est difficile



        l'hospitalisation à la demande d'un tiers est rarement acceptée par les medecins sauf cas graves (psychose, schizohprenie, bouffées délirantes). Pour ma part, j'ai supplié le médecin de faire hospitaliser ma mère qui souffrait d'alcoolisme grave. Rien à faire alors qu'elle prenait sa voiture et risquait de tuer qq un....le medecin disait que de toute façon elle ressortirait aussi vite et recommencerait. Sur le plan humain, je savais qu'elle ne me le pardonnerait sans doute jamais, mais j'étais prête à accepter cela plutôt que la situation présente....
        Aujourd'hui elle est morte (il y a 2 mois) de sa maladie et est apaisée.
        Bon courage à toi

        Commentaire


        • Merci



          de vos réponses !

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2003-12

          publicité

          Chargement...
          X