publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le deroxat la pilule du bonheur :-/

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le deroxat la pilule du bonheur :-/



    Voilà il y a 2 ans à la suite d'une dépression mon medecin m'a prescrit du Deroxat pour remonter la pente.
    Oh merveille je me sentais enfin vivre. Toute ma (courte) vie je me suis sentie triste, mal dans ma peau. J'avais l'impression que chaque jour a vivre etait une epreuve. Il fallait que je me force pour toute sorte de choses qui sont normales pour la plupart des gens et que je n'ose vous dire... Le soir j'etais completement videe.
    Et puis finallement j'ai decidé d'arreté le deroxat il y a 2 mois de mon plein gré... et avec succes jusqu'a il y a 1 semaine. Ca a recommencé à aller mal et tout ce que je vous ai decrit plus haut recommencait :triste:
    Finallement je suis allee chez mon medecin et il m'a dit que mon corps ressentait le manque du deroxat seulement maintenant et que mon cerveau recommencait a "perpetrer" de la depression. Il fallait que je fasse un choix selon lui:
    - soit je prends du deroxat peut etre toute ma vie et je suis plus sereine, plus heureuse ?
    - soit je n'en prends plus et je devrais lutter et l'accepter toute ma vie

    Ca me deprime profondement... J'ai donc recommencé à le prendre aujourd'hui mais avec la culpabilité et le sentiment d'avoir besoin d'une pilule magique pour etre heureuse au quotidien car j'en suis incapable sans.

    Qu'en pensez-vous ?

  • As-tu pensé



    à faire une thérapie ? cela pourrait peut être t'aider à long terme à aller mieux sans médicament ? Je ne connais pas les origines de ta dépression mais ça vaut peut être le coup de tenter ? si tu te sens prête à t'engager dans une thérapie, ça ne pourra que tu faire du bien.

    bon courage

    Commentaire


    • Même problème que toi



      avec un autre anti-dépresseur appelé effexor...

      Commentaire


      • Bonheur et deroxat...



        Si ton cerveau n'est pas chimiquement équilibré pour que tu sois heureuse, le deroxat ne fait que rétablir la balance...pas de quoi en faire un plat
        Si tu as des raisons d'être deprimée, ou d'avoir été déprimée, peut-être devrais-tu consulter un psychiatre qui pourrait t'aider à te passer de deroxat.
        En tant que depressive saisonnière je n'hesite jamais à faire une petite cure de deroxat l'hiver quand je commence à sérieusement déprimer sans raison... règles d'or : se mettre au soleil au maximum, ne pas arrêter brusquement mais graduellement le deroxat à l'arrivée des beaux jours (oula, pas arrêter un traitement de 2 ans en automne, malheureuse!!), ne pas culpabiliser, c'est de la faute du climat si je secrete pas assez de petites endorphines...

        Franchement, il vaut mieux s'aider un peu pour rééquilibre la chimie interne que d'être malheureuse comme les cailloux à avoir mal partout rien que de se lever le matin...c'est pas pire qu'un traitement contre l'allergie...

        Je pense quand même, si c'est un généraliste qui te suit, qu'un psychiatre-psychotherapeute serait plus à même de t'aider à cerner s'il y a des causes psychologiques à ta deprime, qui ne seront jamais complètement résolues par les pillules roses, et si ce n'est pas le cas pour t'aider à decider si tu veux lutter toute ta vie contre un déficit chimique ou dépendre d'un médicament pour le combler.

        En te souhaitant beaucoup de bonheur et de courage...

        Commentaire


        • Même problème que toi
          C'est dur



          le medecin m'a aussi dit que le seul "espoir" d'en finir definitivement avec cet anti-depresseur c'etait lorsque je serai enceinte... Certaines patientes apres leur grossesse n'en ont plus jamais repris boosté par le bebe :-/
          As-tu des enfants ?

          Commentaire


          • Même problème que toi
            C'est dur



            le medecin m'a aussi dit que le seul "espoir" d'en finir definitivement avec cet anti-depresseur c'etait lorsque je serai enceinte... Certaines patientes apres leur grossesse n'en ont plus jamais repris boosté par le bebe :-/
            As-tu des enfants ?

            Commentaire


            • Pourquoi pas?



              SI le déroxat ne te cause pas de problème (pas d'effet secondaire LOURD), pourquoi pas?

              Je comprends ta gêne de devoir prendre un médicament à vie, mais dis-toi que tu as au moins la chance d'avoir trouvé l'antidépresseur qui te convient!!

              bon courage

              maelys

              Commentaire


              • Réponsse



                bonjour je mapél aya jai 22ans et moi aussi jai était déprésive jai prie toute sorte de médicament et a chaque fois que jarété je retombé dans le trou noir çela fait 2ans que ne pend plu rien au début ça été dure urtout que jétait trés mal dans ma peau jai de gros pb de poid mais maintenant ça vas mieu je nes plu besoin de rien 1 conseille les médicament sont a évité il fau mieu voir 1 psy pratiqué des activité sportive qui fon penssé a autre chose qua sont mal étre si tu veut des conseille écrit moi candyyaya2003@yahoo.fr mais sérieux touche plu a c truk apelé médicament ça détraque le cérveau bisous

                Commentaire


                • C'est dur
                  Salut



                  oui j'ai un enfant de 16ans1/2 et çà fait des années que je prends cette maudite pilule pour vivre "normalement"....J'ai aussi essayé de l'arrêter à plusieurs reprises mais je me sens mal après quelques semaines d'arrêt...

                  Commentaire


                  • Le veritable bonheur



                    Je comprends très bien que le deroxat soit une sorte de béquille qui te permette d'occulter temporairement la "réalité" pour la rendre moins pénible, plus facile à vivre... Selon moi tu devrais plutôt remonter à la source de ta souffrance jusqu'à sa cause et enfin comprendre pourquoi tu ne peut pas appréhender le monde tel qu'il est.. Tu as très bien compris que le médicament dont tu te serres comme rustine permanente est là pour modifier temporairement l'architecture de ton cerveau afin que celui-ci déclenche de manière artificiel certains processus chimique qui te maintiendrons dans un état temporairement équilibré, jusqu'à la prochaine pilule.. Tu peux leurrer temporairement ton cerveau mais pas ta conscience, d'où ta culpabilité, et c'est précisément ta conscience, ton coeur, qui doit comprendre la cause du malaise afin que ton cerveau ensuite crée naturellement les connexions nécessaire au bien être, à l'équilibre naturel des choses, à l'ordre. Ton malaise prends nécessairement sa source dans lincompréhension de ce que tu es véritablement, de cela naît la peur, puis le malaise qui peut se manifester de différente manière. Lordre c'est la connaissance de ce qui est, et l'on ne peut pas connaitre avec son cerveau mais avec son coeur. Il s'agit donc de ne pas rejeter ce qui vient à toi (sensation physique ou mentale) en te servant de ton attention, apprendre à observer les phénomène qui se présente aux de tes sens, sans les juger, vouloir les contrôler ou les analyser de quelque sorte que ce soit. Cela est la contemplation de ce qui est. De cette attitude simple et naturel qui est l'attention pure, sera perçu par le coeur ou la conscience le désordre et par la perception du désordre l'ordre apparaîtra naturellement, tu n'auras alors plus jamais besoin de pilule.. Voila en quelque ligne une pratique très puissante et sans aucun doute qui te mènera vers la guérison.. Bien sûr l'explication est très succincte et je reste à ta disposition pour plus d'information.

                    Commentaire


                    • Le veritable bonheur



                      Je comprends très bien que le deroxat soit une sorte de béquille qui te permette d'occulter temporairement la "réalité" pour la rendre moins pénible, plus facile à vivre... Selon moi tu devrais plutôt remonter à la source de ta souffrance jusqu'à sa cause et enfin comprendre pourquoi tu ne peut pas appréhender le monde tel qu'il est.. Tu as très bien compris que le médicament dont tu te serres comme rustine permanente est là pour modifier temporairement l'architecture de ton cerveau afin que celui-ci déclenche de manière artificiel certains processus chimique qui te maintiendrons dans un état temporairement équilibré, jusqu'à la prochaine pilule.. Tu peux leurrer temporairement ton cerveau mais pas ta conscience, d'où ta culpabilité et c'est précisément ta conscience, ton coeur, qui doit comprendre la cause du malaise afin que ton cerveau ensuite crée naturellement les connexions nécessaire au bien être, à l'équilibre naturel des choses, à l'ordre. Ton malaise prends nécessairement sa source dans l'incompréhension de ce que tu es véritablement, de cela naît la peur, puis le malaise qui peut se manifester de différente manière. L'ordre c'est la connaissance de ce qui est, et l'on ne peut pas connaitre avec son cerveau mais avec son coeur. Il s'agit donc de ne pas rejeter ce qui vient à toi (sensation physique ou mentale) en te servant de ton attention, apprendre à observer les phénomènes qui se présentent aux portes de tes sens, sans les juger, vouloir les contrôler ou les analyser de quelque sorte que ce soit. Cela est la contemplation de ce qui est. De cette attitude simple et naturel, qui est l'attention pure, sera perçu par le coeur ou la conscience le désordre et par la perception du désordre l'ordre apparaîtra naturellement, tu n'auras alors plus jamais besoin de pilule.. Voila en quelque ligne une pratique très puissante et sans aucun doute qui te mènera vers la guérison.. Bien sûr l'explication est très succincte et je reste à ta disposition pour plus d'information.

                      Commentaire


                      • Le coup des retours de symptomes



                        Pour vendre leurs drogues dures légales très très addictives, les toubibs raconteraient n'importe quoi !

                        Les antidépresseurs :
                        http://antidepresseurs.sosblog.fr

                        Sont très addictifs :
                        http://dependanceauxads.sosblog.fr

                        Les symptomes de sevrage peuvent n'apparaitre que plusieurs semaines après l'arrêt.
                        http://sevragead.sosblog.fr

                        Commentaire


                        • Ralph wado



                          Vous avez raison, si je pouvais m'en procurer je serait vraiment content, je suis comme vous, je ne suis jamais heureux, je m'irrite a cause de tout melentendu, je ne mange pas , au fait je n'aime aucune nourriture, et quand je le dis au medecin il m'envoie dans un asile, la je deprime completement, je n'ai envie de faire rien et surtout rien, je me mets au lit des semaines sans aucune raison, ici dans nos pays je ne sais pas si ces medicaments existe, envoie moi quelques comprimes.
                          Soit forte, la vie est courte pour la vivre malheureuse.

                          Commentaire

                          Publicité

                          publicité

                          Chargement...
                          X