• Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Vestibulite: ne perdez pas espoir, on peut s'en sortir

Réduire

X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Vestibulite: ne perdez pas espoir, on peut s'en sortir



    Je voudrais partager mon expérience avec d'autres femmes et surtout leur dire que, non, la vestibulite n'est pas totalement inguérissable. J'ai commencé à ressentir des douleurs en février 2004 - je m'en souviens très bien, j'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'une cystite aigue...- J'ai alors consulté mon médecin de famille qui, après m'avoir prescrit des médicaments contre la vessie hyperactive puis des antibiotiques qui n'avaient absolument aucun effet, s'est déclaré impuissant face à mon ... alors commencé un calvaire de presque deux ans, durant lesquels je suis passée de médecin en médecin (gynéco, urologue... même un acupuncteur), mais toujours sans succès. J'en devenais folle, cette maladie vous pourrit la vie, la douleur ne me laissait pas de répit, m'empêchait de me concentrer, de dormir... en un mot, de vivre. Je me suis demandé parfois si tout était dans ma tête, si je n'étais pas "un peu folle" à chaque fois qu'on me disait que "non vous n'avez rien, tout est en ordre". J'ai même eu quelques idées suicidaires et passais souvent mes nuits à pleurer. Inutile bien sûr de dire que pendant toute cette période, je n'ai pas eu de petit ami; la simple idée d'une relation sexuelle avec des douleurs pareilles n'était même pas envisageable. Très heureusement (j'en arrive), il y a une dizaine de mois de cela, je suis tombée sur un petit article dans un magazine, qui décrivait la vestibulite et ses effets. Je suis alors tout de suite retournée chez mon gynéco et lui ai demandé s'il pouvait s'agir de cela. Il était sceptique, m'a examinée et dit que d'après lui non, car il n'avait rien vu. Il m'a tout de même envoyée chez un spécialiste des maladies de la vulve, et c'est là que j'ai commencé à reprendre espoir. Il a diagnostiqué une vestibulite, m'a dit qu'en effet, on voyait nettement deux petits points rouges à l'entrée de la vulve, approximativement à 17 et 19 h, que non, je ne suis pas folle, et que cette maladie, qui concerne 10 à 15 % des femmes, touche souvent des jeunes filles dans la vingtaine. Il n'existe actuellement aucun traitement qui fonctionne à coup sûr, mais le gynéco-spécialiste m'a tout de même prescrit une crème avec laquelle il avait jusque-là obtenu de très bons résultats. En principe la crème fait effet au bout de 2-3 mois déjà, parfois plus tôt -sur moi toujours rien après 6 mois, de quoi être très, très découragée. Néanmoins j'ai persévéré, appliqué la crème bien consciencieusement chaque matin et soir, et voilà: aujourd'hui je vais beaucoup mieux, il m'arrive de passer des journées presque sans douleur. Je n'en suis pas encore au stade d'avant la maladie, mais j'ai tout de même pu reprendre doucement des relations sexuelles avec mon nouveau copain, même s'il est difficile d'expliquer à quelqu'un que vous ne connaissez presque pas que parfois vous ne pouvez pas car vous êtes dans un "mauvais" jour et la douleur vous empêche de tenter quoi que ce soit. Voilà, mon message est long, je le sais, mais mon but était de redonner courage à des femmes qui souffrent de la même maladie, et surtout de leur dire de ne pas baisser les bras -ce serait trop dommage, la vestibulite m'a déjà volé plus de deux ans de ma vie, et à 20 ans, ça pèse-, de persévérer: petit à petit, je crois qu'il est possible de s'en sortir. Ne perdez surtout pas espoir.

  • Bonjour



    Merci pour votre soutien pouvez vous me contacter en message privé ? J'ai aussi une vestibulite et j'aurai aimé en parler

    Blandine

    Commentaire


    • Nom de cette crème



      Bonjour,

      Merci pour ce témoignage.
      Je suis dans le même cas. Comment vas-tu aujourd'hui ?
      Serait-il possible de connaitre le nom de cette crème.
      Merci d'avance.

      Commentaire


      • Vestibulite



        Comme surement toutes les femmes concernées par la vestibulite, j'attends le nom de cette crème "miracle". Peux-tu nous le donner STP. Merci.

        Commentaire


        • Vulvodinie vestibulite



          Bonjour uponavon , comment allez-vous depuis 2006???
          Je pense avoir la même chose, mais vous ne décrivez pas vos sympthômes, et quel est le médicament ou la pommade qui vous a soulagé
          Merci de m'éclairer sur ce problème, car je suis fatiguée de souffrir.
          Merci beaucoup de votre réponse

          Commentaire


          • vestibule




            Ah bon, j ignorais, que c était une maladie, et avec un
            savon spécial tous les jours, ça doit passer !

            gyn..pevarin... lactacid.... roger cavaillès, c est trés bien !
            cica biafine aussi !

            Commentaire


            • Coucou les filles



              Je suis passé par là aussi, les doutes, les déceptions et la douleurs pendant plus de 10 ans.

              Ma dernière chance... l'hypnothérapie!

              Je vous jure c'est pas une blague, c'est un vrai miracle.

              Je suis passé par l'opération, les crèmes, les infiltrations, la Kiné sans résultats, jusquà aujourd'hui.

              S'il vous plait, pour vous, ne passez pas a coté de ça.

              Ce problème m'a pourri la vie et aujourd'hui après seulement deux séances et de la pratique à la maison, j'ai nettement moins mal et j'espère bientôt ne plus avoir mal du tout.
              C'est ma Kiné et Mon gygy qui m'ont conseillé de faire ça et je les en remercie profondément.

              J'espère que vous lirez ce message!

              Léa

              Commentaire


              • Re: Vestibulite: ne perdez pas espoir, on peut s'en sortir

                Solution?


                Bonjour à toutes,

                je tiens à partager mon expérience avec vous.

                J'ai été diagnostiquée par un gynécologue de Lyon d'une vestibulite le 04.04.2014. elle m'a prescrit de la xylocaine et des séances de massage du vestibule. Je suis à deux mois de traitement et 7 séances de massage pratiqués par une sage femme et je ne ressens quasiment plus aucune douleur. Pour le moment je continue à voir la sage femme mais dès que l'évolution sera confirmée avec plus de recul je la verrai une fois par mois puis plus du tout.

                En espérant que ce message pourra en aider certaines.

                Commentaire


                • Re: Vestibulite: ne perdez pas espoir, on peut s'en sortir

                  Solution?
                  Solution vestibulite/vestibulodynie

                  Bonjour à toutes,

                  Je tiens moi aussi à partager mon expérience. Je suis à Lyon comme neglia3.

                  Après plusieurs années pendant lesquelles ma gyneco m'a dit qu'il suffisait que je me relaxe pour ne plus avoir de douleur lorsque mon copain tentait une pénétration et qu'elle, elle ne voyait aucun problème à l'examen, j'ai fini par consulter une sexologue. En une demi-heure, elle m'a fait le diagnostic de la vestibulite grâce au test du coton-tige. Puis, elle m'a envoyé vers une dermato spécialisée pour confirmer le diagnostic, qui elle m'a envoyé vers une sage-femme spécialisée. C'était en octobre 2013.
                  J'ai commencé à appliquer régulièrement de la xylocaïne pendant quelques semaines et j'ai fait beaucoup de massages avec la sage-femme. Ces massages ont aussi l'avantage de permettre de discuter avec la sage-femme de ces douleurs et de tout ce qui a un rapport avec ces douleurs et ça fait un bien fou. Maintenant, je pense que je vais bientôt pouvoir avoir des rapports sans aucune douleur et sans aucun médicament. Je pense que pour moi, ce traitement était vraiment LA solution.

                  Au cas où ce soit aussi le cas pour certaines d'entre vous, je précise que j'ai un autre problème médical en passe lui aussi d'être réglé : pendant cette période de soin, ma libido ne revenait désespérément pas alors que je n'avais quasi plus de douleurs ce que nous ne comprenions pas. En fait, en parallèle, j'avais aussi un problème de dérèglement thyroïdien qui se traduisait chez moi par une grosse fatigue, un effondrement de la libido, un état de déprime quasi constant, un cycle menstruel irrégulier, des règles très douloureuses, des cheveux cassants, etc. Je suis atteinte d'hypothyroïdie et avec un traitement adapté, beaucoup de ces symptômes ont disparu : par exemple, ma libido est revenue et je ne suis plus tout le temps fatiguée. Je pense que le dérèglement thyroïdien m'a empêché de réagir plus tôt pour mon problème de vestibulite.

                  Commentaire

                  • Forum-Archive: 2006-072007-072007-092007-102012-112012-122013-042014-062014-08
                    Chargement...
                    X