publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Troubles du sommeil important

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Troubles du sommeil important



    Attention ,ce message est très long et réservé aux courageux et curieux

    Depuis toujours, je dors énormément. Quand jétais enfant, je dormais en moyenne 10 h et sans jamais me réveiller la nuit. Il arrivait régulièrement quen me couchant, jai limpression de fermer les yeux et au moment de les ouvrir 10h soient passées en un clignement de paupières.
    Aussi loin que remonte mes souvenirs, jai toujours connu des épisodes de paralysie du sommeil, c'est-à-dire que je me réveillais, parfois la nuit, mais souvent le matin sans pouvoir bouger un membre. Jai toujours pensé que cétait normal car je lai toujours connu. Bien sur, ça na pas lieu toutes les nuits, mais ce trouble est franchement embêtant dans certains cas :
    1.Il mest arrivé une bonne 15zaine de fois de métouffer avec mon oreiller et dêtre paralysée. Je ne vous raconte pas la difficulté qui est celle de tourner la tête pour respirer. Chaque fois jai crue que jallais mourir.
    2.Se lever le matin dans ces cas là est extrêmement difficile ! Je ne peux pas éteindre mon réveil ( la plupart du temps je suis réveillée avant quil sonne) et jai beaucoup de mal à bouger un orteil pour sortir de ma torpeur. La plupart du temps, je me rendors.
    En plus de la paralysie du sommeil, jai commencé vers mes 11 ans à développer une espèce de somnambulisme. Je dis espèce car je ne suis pas sure quil sagisse de ça , je vais vous expliquer ce que jentends par là :
    1.Parler dans son sommeil : Je me lève ou massois dans mon lit, je regarde la personne (sil y en a une) dans la pièce et lui raconte nimporte quoi. Ces phrases nont ni queue ni tête et nont rien à voir avec mes rêves. Il marrive de me réveiller EN PARLANT.Cst à dire que je mentends parler, je me réveille et termine un mot ou une phrase. Ca me fait très bizarre quand ça arrive.

    2.Se lever : Je me lève, je ne bouge pas ou bien je marche ou bien je déplace des objets ou je lève les brastoutes les personnes qui mont vu faire ça mont tous dit que je faisais peur, que javais lair vide de tout âme. Je me réveillais parfois, mais rarement dans une autre pièce.

    3.La confusion : Certainement le trouble le plus important que je possède !

    -Le soir : Quand je vais me coucher, je commence à perdre les notions de réalité, par exemple, je pense à une idée qui devient floue puis je me demande à quoi je pensais, puis je ne sais plus ce que je cherchais à me souvenir. Je commence alors à perdre tout sens de logique et cest souvent à ce moment là que je parle à mon petit ami en lui disant des choses absurdes, je mendors quasi-immédiatement après.
    -Le matin : Le matin, je suis complètement à louest ! Mes idées sont flous, illogiques, comme dans les rêves et tout me semble parfaitement logique. Jai énormément de mal à me lever car jai du mal à faire la différence entre la réalité et le rêve.

    -La journée : Jai tendance à somnoler dès que je ne suis pas en mouvement (en cours, au travail, dans le bus, le rer, les files dattenteet dès que je somnole, je deviens confuse, mes idées perdent à nouveau leur logique et je commence à rêver , jimagine des choses qui nont pas de sens comme dans les rêves, et ce temps de ce rêve joublie ou je suis.

    4.Lhypersomnie : Comme je lai dit plus haut, jai toujours beaucoup dormi. La différence est que dans mon enfance, jétais tres tres tres active la journée, je jouais jusquà épuisement et mendormais aussi sec. Maintenant, je dors encore plus quavant (jusquà 14h le week-end) et je ne me sens pas plus reposée en me levant. En fait, je suis tellement engourdie que jai limpression que je pourrais dormir la journée entière, il ne faut pas grand-chose pour que je replonge dans le sommeil. Cest pourquoi me lever le matin est un calvaire. Pour quelquun au sommeil normal, cest comme devoir se réveiller en plein milieu de la nuit pour aller travailler.

    5.La somnolence : Pour résumer, je dors beaucoup et ne me sens pas plus reposée. Dès que je suis inactive je somnole, ce qui est terrible pendant mes heures de cours car je lutte contre une envie irrépressible de sommeil. Je massois exprès au premier rang, je tape du pied, je me passe de la salive sur les yeux, je me torture même la main pour ne pas mendormir, mais rien ny fait ! Je mendors ! Mais je mendors vraiment ! Je me réveille quasiment en sursaut car IL NE FAUT PAS que je dorme en cours, mais je replonge constamment. Jai tenté de me coucher de plus en plus tôt, de méconomiser, mais ça ne change rien. Mais au contraire, moins je dors la nuit, plus je mendors la journée. Et dès le milieu de la semaine, je sais que le reste de la semaine sera une bataille tous les matins avec loreiller et toute la journée avec ma table de classe.

    6.Lhallucination : Je nhallucine que lorsque je vais mendormir ou au réveil. Le plus drôle est que toutes ces hallucinations me semblent parfaitement normales ! Cest comme ça que je me rends compte que je rêve éveillée. Jai donc pu voir un vampire à ma fenêtre, une peluche perdue quand javais 8 ans changer de place sur mon lit, discuter avec un fantôme, voir des petites filles fantomatiques dans ma chambre.Cependant, je me rends compte que tout ça nest pas réel car au sortir de ce rêve, je me sens confuse et embrouillée.

    7.Les paniques nocturnes : Ca ne marrive pas souvent heureusement. Je me réveille soudainement persuadée que quelque chose de mal va arriver ! Jai une frousse bleue deeuh..de quoi au juste ? Jarrive à calmer ces crises assez facilement car je sais que tout ça nest pas raisonné.


    Voilà, je suis quelquun de très étrange dès que le sommeil me prend, je ne pense pas être narcoleptique car je ne mendors pas n importe où, nimporte quand. En revanche, quand je suis épuisée, je peux effectivement mendormir n importe où. Quand au relâchement musculaire que je ressens lors dune forte émotion (pas forcement forte dailleurs), il faut préciser que je suis anémique et que je ressens une faiblesse musculaire presque tout le temps. Mais cest pire quand jai une émotion comme la peur, la colère, la tristesse, la joie..

  • @ reponse



    @@Bonjour,pendant 10 mois suite à des problèmes personnels ,divorce, enfant; j'ai été insomniaque. Après avoir pris des cachets qui massommaient la journée, sur internet j'ai découvert par hasard 1 nouveau traitement,j'ai voulu essayer sans trop y croire ; Après une semaine d'utilisation quotidienne je dormais beaucoup mieux sans rien avaler ;et si je me réveillais la nuit je le réécoutais pour me rendormir. Aujourdhui je dors bien ...alors si çà peut t' aider...regarde le site juvezen.com ,,, et bon courage.

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2013-012013-03

    publicité

    Chargement...
    X