publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Spasmo = de pire en pire..

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Spasmo = de pire en pire..



    Bonjour, j'ai 18 ans et depuis maintenant 5 ans je souffre de spasmophilie. La mort de mon père et une douloureuse passion non réciproque ont été le declenchement de ma spasmophilie, bien que j'ai toujours été trés sensible. Depuis cette période, chaque année est pire que la précedente..Pendant 4 ans j'ai du gerer les crises d'angoisses, avec tremblements, accélération du rythme cardiaque, maux de ventre terribles, bouffées de chaleur perte de l'équilibre voir dans le pire des cas à des pertes de conscience de quelques secondes. Suite à ça, j'ai vu des psychiatres, des homéopathes...Totalement inutile..Puis y'a quelques mois un médecin m'a prescrit des anti depresseurs...Ce qui m'a rendu malade et encore plus mal..Aprés maintes discussions du type "Mais tu es sure que tu n'es pas anorexique ? TU ES SUUUUURE ?" Il m'a enfin prescrit des anxiolytics..J'ai testé l'urbanyl, lexomyl (fort peu efficace, même a forte dose), le lysanxia semble me faire plus d'effet...Cependant, bien que mes crises soient moins fortes depuis que j'en prend, elles sont beaucoup beaucoup plus fréquentes..Je suis quasimement tout le temps dans un état d'angoisse...C'est trés difficile à vivre..A vrai dire, j'ai trés peur des autres. Trés peur de decevoir, d'être mal jugé..Ou alors de faire une crise d'angoisse devant eux..Surtout s'il s'agit de personnes que j'apprécie..Egalement pour les examens, qui sont nombreux cette année (je suis en terminale) ça m'en rend vraiment malade..Non pas que j'ai peur d'échouer, mais je ne sais pas..Peur de faire un malaise, peur de pleins d'hypothéses assez invraisemblables...J'ai du mal a rester enfermer longtemps dans une salle en sachant que je ne peux pas en sortir..Bref..A ce jour, mes symptomes se resument à ça :

    L'irritabilité :
    elle rend les rapports difficiles avec l'entourage.
    L'anxiété :
    le spasmophile imagine souvent le pire, doute et redoute, sans pouvoir verbaliser l'élément déclencheur de sa peur.
    La dépression :
    la perte de l'estime de soi, l'érosion de l'intérêt pour la vie, une souffrance morale favorisent le repli sur soi et ses problèmes. Bien souvent, le spasmophile, prisonnier voire empêtré dans les symptômes qui accompagnent sa maladie, crée lui-même les conditions de sa mise en dépression et l'auto-alimente.
    La fatigue ou asthénie :
    selon le profil spamophile, elle peut être matinale et s'atténue par la mise en activité du corps, ou au contraire plus tardive voire vespérale. Elle est souvent liée aux troubles du sommeil : difficulté d'endormissement, réveil(s) nocturne(s), réveil précoce le matin.
    Les variations de poids :
    amaigrissement et prise de poids sous l'effet d'une boulimie peuvent se rencontrer et même succéder l'un à l'autre.
    Le déréglement des mécanismes homéostatiques :
    bouffées de chaleur ou au contraire, frilosité.
    Les troubles cardiaques et circulatoires :
    tachycardie, troubles de la vascularisation des extrémités (sensation de doigts engourdis ou douloureux).
    L'instabilité à la marche :
    il ne s'agit pas à proprement parler de vertiges, ni de sensations vertigineuses, mais plus d'une impression d'instabilité. Le spasmophile a peur de chuter ou appréhende simplement que l'on remarque sa démarche vacillante. Cette sensation est donc exacerbée en public.
    Les troubles de la vision :
    difficulté d'accomodation et sensations fugitives mais répétées de flou.
    Les troubles ORL :
    sensation de boule dans la gorge , enrouement, douleurs para-sinusiennes.
    Les tremblements des doigts de la main :
    ils sont quasi permanents ou accentués par une décharge émotionnelle. Ils peuvent également se localiser au niveau des jambes en cas de choc émotionnel.
    La respiration :
    elle est rapide et peu profonde
    La digestion :
    le tableau dominant est la colite ou colopathie spasmodique (syndrome du côlon irritable) : douleurs abdominales à type de crampes survenant brutalement sur un fond de transit perturbé
    Les fasciculations :
    ce sont des contractions involontaires et irrégulières d'un muscle au repos apparent, se traduisant par des tressaillements plus ou moins étendus.

    Les myoclonies ou tressautements de la paupière.
    Les paresthésies :
    les fourmillements aux extrémités des doigts et de la bouche en sont les manifestations les plus fréquentes. Elles peuvent revêtir d'autres formes : sensations de picotements, d'engourdissement, de ruissellement de liquide, de chaud voire de brûlure ou au contraire de froid.
    On peut rajouter les crises de boulimie / anorexie également..
    Voilà...Ce qui fait de ma vie un véritable enfer...Symptômes de la spasmophilie averée..J'aimerais trouver un traitement qui limite tout ça, ou du moins qui rendent les crises moins fréquentes..Je suis bien entendu un régime spécial, avec des compléments de magnésium et de calciums et un tas de médicaments homéopathiques...Sans aucun effet..J'ai vraiment besoin d'aide ou du moins d'en parler avec d'autres spasmophiles qui peuvent me comprendre et pas comme la plupart des gens penser que j'exagère...

  • Spasmo de pire en pire



    bonjour , j'ai 24ans depuis l'age de 20ans je resent des symptome bizzarre , pointe au coeur , sensation chaud et froid ,des reflux gastrique ,impression de manque d'air , douleur dans la poitrine , a cause de tout ses symptome je me suis arrete de faire du football , je n'ose meme plus sortir boire 1 verre ,ca de peur d'avoir des vertige si je bois 1 verre d'alcool. j'ai pris rendez chez plusieur medecin et mon dit que c'etait de la spasmophilie . mais je ne comprend pas pouquoi, je n'etait pas du tout comme ca ses venu du jour au lendemain , en plus je suis hypocodriaque je vous dit pas ca arrange pas les choses . j'ai ete voir un cardi , j'ai fait l'electrocardigramme, le test d'effort , echo cardiaque , il m'ont dit que j'ai le coeur neuf ,n et qu'il fallait que je reprenne le foot .en plus a cause de toust ca j'ai pris du poids. alors si vous ete comme moi faite moi pars de votre soutien et qu'on puisse en parlaient ensemble . dite moi qu'il ya des homme qu'on les meme symptome que moi parce que dans mon entourage ilya que des femme qui ont ses symptome merci de me repondre j'ai besoin de soutien pour avancer merci

    Commentaire


    • Spasmo de pire en pire
      Bonjour



      Je suis une maman de quatre enfants et je souffre de spasmophilie chronique depuis l'age de 16 ans et j'en ai actuellement 34.
      La j'en ai vraiment marre, j'ai beau chercher dans les forums, apparemment il n'y a aucun traitement miracle, je ne comprend pas. Actuellement je souffre de grosses douleurs dans le ventre et j'ai la paupiére de mon oeil droit qui ne fais que de sauter.J'ai lu a plusieurs reprise que des personnes prenaient du calcium et j'aimerai avoir des temoignages pour savoir son efficacité.
      Merci pour votre soutien.

      Commentaire


      • Es tu sure que tu es spasmophile ?



        Salut, quand je te demande si t'es spasmophile c'est que moi aussi g subi les memes symptomes que toi pendant 3 mois avant qu'on me dise que c t des attaques de paniquesdonc la solution: anti-depresseurs DIVARIUS et anxyolitiques LYSANXIA psychothérapie .... et cela pendant 8 mois (perte de mon boulot evidemment car ça me bouffait la vie )!!!! Mais meme avec le traitement il y avait toujours des hauts et des bas !!! donc il y a 3 jours, j'ai fait des examens sanguins suite au rendez vous que j'avais pris avec un endocrino et la , le verdict est tombé : ce ne sont pas des attaques de paniques mais une hypothyroidie chronique c'est a dire que ma thyroide fonctionne mal a des moments donc je v avoir un traitement hormonal a vie mais je v arreter les antidepresseurs et je vais enfin retrouver un evie normale !!!!!!!! donc essaie de te renseigner pour faire des exams au niveau de la thyroide (TSH, T3L,T4L,anti-thyroglobuline, anti-thyroperoxydase et cortisol )

        bon courage je pense fort a toi et ecris moi si tu en as besoin je te repondrai

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2008-032008-072008-08

        publicité

        Chargement...
        X