publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Etre ou ne pas etre spasmophile ?

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Etre ou ne pas etre spasmophile ?



    Bonjour,
    Je suis nouvelle dans ce forum, je suis spasmophile depuis 2 ans, depuis que je vis seule, j'ai 21 an et bientôt la vie la vrai, la vie d'adulte, le travail, la construction de mon avenir seront mes principales préoccupations.

    Mon père est spasmophile, ma grand-mère est spasmophile (sa mère à lui) et je le suis aussi.
    Il y a t il hérédité ou peut être qu'il s'agit d'un état d'esprit qui se communique de génération en génération??

    Depuis mon enfance j'aime jouer avec les limites de ma conscience.
    Je suis une mordu de l'analyse psychologique. J'aime lancer des défis de réflexion à mon cerveau et frôler cet état de folie, cette limite imperceptible que tout spasmophile connait.

    Mais aujourd'hui le jeu commence à me nuire. Les analyses de mon moi inconscient ne sont plus aussi concrètes aussi logiques qu'avant.
    Mon inconscient domine mon corps et mon esprit, il m'empêche d'être heureuse, de profiter de la vie.. Il me pollue la conscience. Mon inconscient semble devenir conscient et l'équilibre de mon être est en danger.

    La crise de spasme pour moi c comme une énorme prise de conscience qui par sa puissance détruit toutes mes structures de pensées, tous mes piliers d'existantes.
    C une sorte de force surnaturelle qui m'empêche de réfléchir, de respirer, de marcher, d'aimer,;; D ETRE.
    Des fois je me demande si justement la spasmophilie ce n'est pas un état physique auquel aboutis tout être qui arrive au bout d'un raisonnement, la où plus rien n'est logique où plus rien n'existe, l'aboutissement d'une réflexion qui amènerai à cette affreuse vérité: le nant, la solitude, la vie n'existe pas, je n'existe pas, je me sens mourir.

    Combien de spasmophile a cette impression de mort qui les entoure pendant les crises, ce manque de contrôle de son propre corps et surtout de son propre esprit, c'est comme embrasser la mort en personne.

    La question que je vous pose à tous, est ne pensez vous pas que la spasmophilie est une crise d'Existence? Un état d'esprit, une façon de penser que nous avons en commun et qui est la conséquence d'une société individualiste?

    La crise nous fait sentir cette lourde existence, elle nous rappelle que le corps et l'esprit ne sont pas éternels et que la paix de la conscience est indispensable à la vie d'aujourd'hui.

    Ne sommes nous finalement pas nous même provocateur de cette sensation de malaise qui nous rappelle notre existence?

    La clef est peut être dans notre façon d'appréhender les choses.

    Je pense qu'il nous faut réapprendre à exister, réapprendre à vivre.

    Etre ou ne pas être, la pourrait être la question.

  • Comment réassocier le conscient et l'inconscient?



    bonjour , j'ai eu fait dans le passé des crises de spasmophilies, déclenchées à la naissance de mon premier fils il y a 12 ans, j'ai essayé les traitements chimiques et les tcc avec un psy j'arrivai à les controler , mais là depuis qq semaines j'en refait des plus fortes que je ne controle plus, et ta description des symptomes est terriblement exacte dans mon cas aussi je ne suis plus là, il n'y a que le sommeil chimique qui en vient à bout, je ne veux pas prendre des cachets tte ma vie, je me tourne vers d'autres méthodes je lis, mais j'ai 2 enfants et c'est difficile de penser à soi, j'ai eu une scéance d'hypnose éricksonnienne c'est pas donné..magnésium, calcium, et quoi d'autre , je ne sais plus vers qui me tourner, mais je bouge j'essaie du moins...la seule différence entre l'etre humain et les animaux est l'intelligence de la conscience....faudrait il pour etre mieux redevenir un animal?
    je me sens moins seule....à bientot

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2006-052010-02

    publicité

    Chargement...
    X