publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Agoraphobie pourquoi ca revien

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Agoraphobie pourquoi ca revien



    hello
    suite a une grosse depression mon medecin generaliste m'annonce que je suis agoraphobe il y a 4 ans.
    j'ai etai traite avec du deroxat (que j'ai abandonné à cause du trouble de la libido) puis par ixel 25.
    par la suite de l'emmenagement dans mon nouveau logement à la campagne je me suis senti mieu et j'ai arreté progressivement le traitement. j'ai, pendant 1 an vecu avec peu d'angoisse un stress professionnel "normal", mais une vie familliale amicale & sociale plus seraine; j'arrive de nouveau a rentrer dans une banque et chez mon assureur...
    mais aujourd'hui je suis redevenue agressive car je ne gere plus mes angoisses et mes peurs.
    ma vie de couple en pati, mon mari me demande se qu il m'arrive et quand je lui dit que je pense que l'agoraphobie revien il m'a dit:" a non tu vas pas recommencer"
    c'est pourtant un homme tres comprehensif et sa reaction que je comprend (car il m'a aider a passer les epreuve les dur) me fait culpabiliser, je pense qu il a peur lui aussi de me voir mal a nouveau mais je n'ose lui en parler
    pensez vous qu il y a un traitement efficasse a lon terme?
    comment puis je en reparler avec mon mari sans culpabilise et sans avoir peur d'etre folle ou de lui farie de la peine?
    a tous ceux ou celles qui m'aiderons merci de votre soutient... et bon courage dans vos epreuves quelquelles soientt..........

  • S'en sortire



    Agoraphobie - attaques de panique - dépression - peur

    1. Histoire vécue dune personne atteinte dagoraphobie

    2. Analyse et thérapie



    1. Histoire vécue dune personne atteinte dagoraphobie

    Ce récit raconte la souffrance vécue par une personne atteinte dagoraphobie et dune forte dépression.
    vous pouvez prendre contacte "nos3petitsbouts@gmail.com"

    Tout a commencé en 1994, un soir de septembre lors dune réunion de parents délèves. Tout à coup jai commencé à avoir des bouffées de chaleur, limpression davoir un malaise, mes jambes ont commencé à trembler. Jai pris peur et ma seule idée à ce moment-là : partir, vite, rentrer chez moi et aller voir un médecin. Javais limpression que jallais mourir et ressentais une peur terrible.

    Sur le chemin du retour, javais toujours les mêmes symptômes. Puis de retour dans mon environnement habituel, je me suis un peu calmée et ai pensé que cétait une crise dhypertension tout simplement, car ayant un peu de surpoids, je fumais et prenais la pilule, jétais persuadée que cétait la tension. Pourtant selon le médecin durgence ma tension était normale et il ma administré un calmant. A mon réveil le lendemain, tous mes membres se sont mis à trembler, surtout les jambes. Elles tremblaient, tremblaient, cétait incontrôlable. Je me suis affolée, mon mari aussi. Nous avons immédiatement appelé mon médecin de famille. Son diagnostic a été : Madame, vous faites une dépression. Il ma donc mise sous bêtabloquants, antidépresseurs et vitamine. Plus les jours passaient, plus mon état saggravait. Je narrivais plus à manger, je narrivais pas à dormir, je nosais pas me réveiller, pas aller aux toilettes ni sortir, je ne pouvais pas aller à la boîte aux lettres à lextérieur, il fallait que je rentre à tout prix, javais peur de rester seule, de sortir, peur de tout et de rien. Javais même peur daller amener les enfants à lécole et je suis restée comme ça pendant un an. Sur ma propre décision, jai stoppé tous les antidépresseurs et jai réussi à me remonter toute seule, mais toujours en fournissant dénormes efforts, il me fallait toujours penser, essayer de me convaincre que jallais y arriver : Tu vas y arriver, tu vas dépasser ces peurs . Jusque là je ne connaissais des crises de panique ou de lagoraphobie.

    En parlant à une amie de ce qui métait arrivé à la soirée des parents, cest comme si javais refait un pas en arrière. Jai rechuté, mais cétait encore pire que la première fois. Jétais devenue hypocondriaque, javais peur de tous mes symptômes : peur lorsque mon cur battait un peu trop vite, peur dune tache au niveau des yeux, une peur panique épouvantable, vraiment épouvantable. Plus les jours passaient, plus ma phobie sinstallait. Heureusement, jétais toujours bien entourée par ma famille, malgré que je ne leur disais jamais à quel point je souffrais, à quel point javais peur, peur de mourir, peur de les quitter, peur de me sentir mal, peur de sortir. Ne sachant plus quoi faire, jai consulté des voyantes qui mont pris énormément dargent et je suis arrivée à une dépense de plus de 42'000 francs français, sans amélioration. On me disait : Vous allez guérir Madame, je vous promets Madame, vous allez vous en sortir , mais je ne voyais jamais rien. Je métais documentée, javais consulté des sites Internet, et jai mis en place moi-même ma propre méthode, qui consistait à me convaincre quil ne pouvait rien nous arriver. Combien de fois jai eu peur de tout perdre : mon mari, mon physique, ma tête, en me disant mais tu es complètement folle, ayant déjà dans ma famille des gens qui étaient dépressifs. Ne sachant plus quoi faire, jai essayé lhoméopathie, mais sans succès. Je suis même allée voir un psychologue, mais il sest endormi durant la séance et jai abandonné. Quand il fallait sortir, je cherchais toujours des excuses : un mal de dents, un mal de dos, une personne qui devait venir, un empêchement financier, nimporte quoi. Mais jai continué à chercher, envers et contre tout. Cest alors que jai surfé sur Internet et découvert le site agoraphobie et là jai essayé désespérément de trouver de laide ou daider si possible en donnant mes propres expériences et en prenant celles des autres. Leurs symptômes étaient très variés, les uns avaient peur de la foule, les autres des grandes places ou des grands espaces, etc. Ces pauvres gens arrivaient à être aidés avec des antidépresseurs, autres médicaments, thérapies, enfin bref, des tas daides, mais rien de franchement encourageant et cest vrai que je me suis souvent dit : Tu peux abandonner , alors jéteignais tout, je pleurais sur mon sort et je me disais que tout était fini pour moi. Mais malgré tout jai quand même découvert quel était mon mal : lagoraphobie. Finalement je me suis dit : Pourquoi ne pas faire appel aux guérisseurs ? Après tout ils ne sont pas plus mauvais que les autres. Je leur ai lancé des appels à laide, mais ils nont pas compris que je ne pouvais pas quitter la maison. Ils me demandaient daller les voir. Alors jai commencé à perdre espoir. Puis je suis tombée sur un thérapeute suisse dont ladresse Internet est heliosana.com. Je lui ai envoyé un e-mail et il ma répondu de lui téléphoner. Est-ce que cétait ses explications, sa façon dappréhender et de résoudre les causes physiques ou psychiques des mal-être ou le fait quil habitait à Fribourg, je ne sais pas si cest le fait que mes grands-parents sont nés là, mais je lui ai téléphoné. En entendant sa voix la première fois, jai retrouvé dun seul coup des sentiments oubliés depuis longtemps, des sentiments de chaleur, de bien-être et despoir. Je lui ai dit : Sil vous plaît aidez-moi, je ne peux plus sortir de chez moi, jai peur de mourir, peur que mon mari me quitte, peur daller jusquà la boîte aux lettres, de quitter la maison, etc. Il ma simplement écoutée, a pris le temps, na pas formulé dexigences du type venez me voir mais a seulement dit : Je vais essayer mais je ne vous fais pas de promesse, envoyez-moi un mail ou une télécopie avec tout ce que vous savez sur votre cas et votre maladie ensuite je vais étudier votre maladie et ses causes énergétiques . Il a encore ajouté quà la différence des médecins et des psychologues il ne faisait ni de diagnostic physique ni psychique, quil proposait une thérapie basée sur la combinaison de substances naturelles et différentes techniques énergétiques qui éliminent les causes des souffrances.

    Au début de lété 2002, j'ai reçu de sa part des perles énergétiques - des sana-perles . Il ma seulement dit que ma maladie provenait dévénements douloureux que javais vécu, que cela avait chamboulé mon équilibre énergétique et influençais mon corps et mon esprit. Il ma expliqué que ces événements douloureux étaient parfois liés à des visages, des visages de personnes qui mavaient fait mal dans le passé, que peut-être aussi des chocs quelconques ou des événements marquants provoquaient ces dérangements. Les perles provoquent parfois des larmes, ce qui signifie que les causes énergétiques se résorbent, mais parfois on ne ressent absolument rien parce que la cause en question masque une deuxième, une troisième, voire une quatrième cause, comme des couches qui se superposent. Il ne fallait pas que je me fasse trop didées là-dessus mais simplement attendre de voir ce qui se passerait. Je crois bien quil ne sest rien passé, ma peur na pas diminué elle a plutôt grandi. Je lai appelé 1 à 2 fois par semaine pour linformer de ce que je percevais. Je lui ai alors expliqué que je ressentais de plus en plus de douleurs physiques et que de nouvelles douleurs apparaissaient. Une fois cétait mon bras que je pouvais à peine soulever, une fois de terribles douleurs me terrassaient, une autre fois javais de la peine à respirer, etc. et puis des pensées oppressantes me revenaient sans cesse. Il mécoutait et disait seulement : Il faut suivre lévolution, ce sont les premiers signes de la thérapie il vous faut patienter il a bien fallu 10 ans à votre maladie pour se développer. Et puis il ma annoncé sa visite, il désirait examiner mes valeurs énergétiques sur place. Je lai vu la première fois en été 2002. Jai à nouveau tout de suite remarqué que sa voix minfluençait. Nous étions assis à la table du salon, il me posait des questions, mécoutait et faisait des mesures. Après 2 heures environ, il minvita à sortir avec lui pour faire une balade avec ma voiture. Immédiatement mes jambes ont commencé à flageoler, ma peur dirigeait mes pensées, elles saffolaient complètement et je cherchais toutes les explications possibles pour lui faire comprendre que ça nallait pas. Oui, oui ma-t-il dit : Ne vous faites pas de souci, vous verrez encore aujourdhui nous allons faire une petite excursion ensembles. Puis il a sorti de sa serviette toutes sortes de formes, de symboles et a commencé à rechercher les liens énergétiques dans ma famille. Jobservais son travail avec étonnement, leffet était étrange, je ne sentais rien jusquà ce que tout à coup je me suis mise à pleurer. Je ne sais toujours pas pourquoi, est-ce que cétait ses mots, sa voix compréhensive ou les symboles ? Peu importe. Mais je sentais que quelque chose sétait passé, il me semblait sentir que le poids de cette lourdeur oppressante que je ressentais avait baissé de plusieurs kilos. Il ma dit : Durant les 25 jours qua duré la cure de sana-perles, votre âme a puisé la force nécessaire pour dissoudre la première cause énergétique de votre souffrance. A laide des symboles, jai éliminé des liens énergétiques et mécaniques qui vous liaient à des membres de votre famille. Lorsque les liens se sont libérés, la libération sest manifestée par des larmes, en réaction à cette disparition. Après le dîner il ma répété : Faisons cette petite excursion maintenant jaimerais voir la région où vous vivez . Je narrivais pas à le croire, mais je suis en effet sortie de la maison avec lui, nous sommes montés dans la voiture et partis en direction de la ville la plus proche, où je faisais mes courses avec beaucoup de difficultés lors de mes sorties exceptionnelles avec mon mari. Il a fallu que je marrête un fois en route parce javais tout à coup des problèmes à respirer. Il ma alors montré comment je pouvais me calmer moi-même et comment je pouvais procéder en cas de peurs à ce moment-même je ne les percevais que faiblement, comme si elles sétaient retirées. Lexercice a tout de suite fonctionné et nous avons poursuivi notre route. En ville il ma demandé de marrêter et je ne savais pas ce qui mattendait. Il ma dit : Maintenant je descends et vous continuez jusquau supermarché et faites le plein dessence, toute seule ! Je nai aucune idée pourquoi je lai fait, mes peurs étaient en fait toujours là, mais passives en quelque sorte. Je suis effectivement partie, jai fait le plein et suis revenue toute fière en lui montrant la quittance pour lessence. Vous pouvez peut-être imaginer ce que je ressentais, enfin pouvoir sortir de la maison après tant dannées, sans ce sentiment écrasant de peur. Il a seulement dit : Attention, ne tirons pas de conclusion hâtive, nous navons de loin pas éliminé toutes les tensions énergétiques responsables de votre maladie. Pourtant mon enthousiasme na pas diminué. Les jours qui ont suivi non plus, je suis sortie chaque jour dans les environs avec la voiture, et puis ça sest reproduit, un jour la peur a ressurgi. Mais cétait différent. Nimporte comment je me sentais plus sereine, cette fois je pensais moins à mes douleurs physiques. Chaque fois que la peur se glissait dans mes pensées, jarrivais rapidement à la calmer, ensuite elle sestompait. Mais la peur que quelque chose puisse se passer me revenais sans cesse à lesprit et mes sorties se sont faites plus rares. Je lui en ai parlé et il ma répondu : Je vais venir une deuxième fois pour répéter la thérapie et poursuivre le traitement . Et à nouveau sa voix apaisante : Ne vous faites pas de souci, ça prend du temps, vous avez obtenu des résultats si peu de temps après le début de la thérapie. Nous allons continuer et nous attaquer à la tension énergétique suivante.

    Durant sa deuxième visite, nous avons répété des exercices de respiration et il a également balayé mon champ énergétique (aura) en se tenant à une courte distance de moi. Il ma montré une technique de méditation et laprès-midi je suis montée toute seule sur une montagne située à quelques kilomètres. Pourtant malgré les exercices de respiration et la méditation javoue que je nétais pas très disciplinée et ne les ai pas fait régulièrement comme jaurais dû les peurs sont revenues. A nouveau il ma dit : Patience, la maladie disparaîtra lentement, cause après cause. De plus je fais de la recherche sur vous et votre maladie, au résultat on découvrira quelle thérapie est efficace contre cette maladie et la durée de la thérapie.

    La deuxième cure de sana-perles sest passée tout à fait autrement. Mes douleurs physiques ont ressurgi, et comment ! Je lui ai téléphoné et ses mots mont étonnée : Je me réjouis pour vous, cette aggravation des symptômes montre que nous avons touché une cause énergétique cruciale . Cétait bien la preuve quheliosana emprunte des voies thérapeutiques nouvelles, complètement différentes. Je crois fermement que la thérapie guérit mon âme, ce nest pas une psychothérapie, non, mais mon âme est touchée. La thérapie ne prescrit pas de médicaments qui endorment les symptômes, mais elle apporte de la lumière à mon âme malade.

    Après la deuxième cure de sana-perles, il est revenu une troisième fois. Les choses avaient bien changé. Je peux dire que tout était plus facile, même si je narrivais toujours pas à sortir seule, mes pensées oppressantes sétaient envolées, mes peurs avaient de moins en moins demprise sur moi. Pourtant cette 3ème visite a eu des conséquences encore plus importantes pour moi. Les derniers temps je pensais plus souvent à ma triste enfance et à ma jeunesse. Pas seulement au fait que mes parents me battaient sans arrêt ou que javais plusieurs fois mauvaise conscience à cause des mensonges que je racontais. Et dautres événements sombres sont revenus à ma conscience. A mon grand étonnement, ces souvenirs me faisaient beaucoup moins mal que je le pensais. Durant de nombreuses années je nétais pas consciente que javais été abusée je refoulais cela de peur de ressentir la même douleur quautrefois, lorsquon mavait retirée de chez mes parents. Et ensuite javais tellement peur quon me retire de chez mes grands-parents jhabitais avec eux ensuite que je ne voulais plus jamais y repenser, ça me faisait trop mal. Et également dautres événements ont refait surface dans ma conscience, mais au lieu de souffrir la tourmente, je ne les percevais quà une distance respectable. Je sais, il me lavait dit, cest leffet des sana-perles , parce que leurs traces énergétiques ont disparu, les souvenirs reviennent à la conscience de façon beaucoup moins douloureuse. Je refoulais tous ces terribles souvenirs dans mon inconscient et ne remarquais pas que cest là-bas quils continuaient à agir plus fort encore au niveau énergétique. Je trouvais que cétait mieux de refouler les souvenirs vécus, sinon ma peur maurait tuée. Et cest justement cette peur qui continuait à me préoccuper au niveau de linconscient, à travers ces peurs mon âme cherchait à me dire : FAIS QUELQUE CHOSE, MOI JE SOUFFRE . Et cest précisément pour ça que mon âme avait besoin de recevoir une nouvelle force, cest seulement ainsi quelle pouvait maider à guérir. Si elle reçoit assez de lumière, respectivement de force, elle peut débloquer passablement dévénements sombres, la thérapie énergétique faisant alors le reste. Je percevais ces événements douloureux comme de brèves étincelles, en tout cas cétait beaucoup plus facile à supporter et de loin moins grave que de vivre sa vie en ayant constamment peur, dans des conditions plus quindignes. Alors est arrivée la partie la plus émouvante de la thérapie. Je ne sais pas si vous pouvez imaginer ce que cest que de pardonner à quelquun qui vous a fait beaucoup souffrir. Je peux seulement dire que pour moi cette pensée même était impossible. Et malgré tout je l'ai fait, jai pardonné. Je sais que je nai pu le faire que parce que mon âme men a donné la force. Alors, lorsque lacte le plus difficile a été fait, mes larmes ont coulé à flot, mais ce nétait pas des larmes de tristesse cétait des larmes de soulagement. Il était là, je crois quil avait des larmes de joie dans les yeux. Je savais à ce moment-là que la cause énergétique la plus profonde était supprimée.

    Jai dû faire encore une dernière cure de sana-perles. Cétait drôle, les souvenirs sont montés en moi mais javais une distance par rapport à eux, cest-à-dire quils ne mont pas vraiment touchée. Suite à cela il est revenu me voir pour examiner le résultat au niveau énergétique. Depuis ce jour je sors chaque jour, je nose presque pas le croire, mais je suis enfin guérie.

    La personne qui a vécu cette histoire vous donnera volontiers des informations complémentaires. Pour obtenir son adresse e-mail, cliquez ici.


    2. Analyse et thérapie
    Lorsque la peur empêche une personne de quitter son environnement habituel, quelle provoque un malaise ou quon a limpression quon va mourir à cause delle, ou lorsque la peur provoque des attaques de panique, il sagit généralement de la pire des phobies : lagoraphobie. heliosana considère que ce type de peur ou dautres formes de peur est la conséquence de plusieurs tensions énergétiques. En règle générale, ces tensions apparaissent suite à des expériences douloureuses ou marquantes. Jai été confronté à cette maladie en été 2002 lorsquune cliente atteinte de ce mal ma contacté, et en automne 2003, le problème était résolu. Le diagnostic énergétique faisait état de 10 tensions énergétiques.


    3 dentre elles ont provoqué des problèmes dordre physique tels que pression sanguine élevée, palpitations cardiaques, mal à la nuque et malaises. La mémoire énergétique des tensions énergétiques a été éliminée à laide dune cure de sana-perles. Une stimulation des méridiens a permis de débloquer les bouchons énergétiques, les douleurs de la nuque et les malaises ont disparu.


    5 dentre elles ont provoqué des problèmes émotionnels :

    1. Peur de sortir en voiture, peur des gens, peur des espaces ouverts (places), daller au magasin, etc.
    2. Peur de mourir, dattraper une maladie (coeur, reins, etc.)
    3. Sentiments de culpabilité (à cause dune interruption de grossesse et de mensonges)
    4. Colère (résultat dune enfance douloureuse)
    5. Haine (contre le père)

    Une fois que les tensions énergétiques ont été éliminées avec la cure de sana-perles, lélimination des liens énergétiques négatifs avec le père ont permis de libérer la colère et le sentiment de haine. Grâce à cela, la mémoire énergétique des événements vécus sest effacée, de même que leur lien mécanique . Peu après, les discussions faites en thérapie ont permis de transformer le noyau à lorigine de son agoraphobie abus subis entre 9 ans et 12 ans cest-à-dire quon est passé dun souvenir qui engendrait la peur à un souvenir qui ne provoquait plus démotion.


    2 dentre elles sont des tensions énergétiques mentales :

    1.


    Je ne vaux rien le résultat dexpériences humiliantes est un manque de confiance en soi


    2.
    Les pensées se bloquent cela provoque des attaques de panique, qui ont pour conséquence un extrême affaiblissement de la volonté.

    Depuis que les tensions énergétiques émotionnelles ont été éliminées, lestime de soi de ma cliente a augmenté continuellement. Parallèlement à la disparition des attaques de panique ; sa capacité de volonté sest développée, elle a à nouveau pu remplir son rôle de mère de famille, faire des projets davenir et se donner les moyens de changer sa vie et de la vivre pleinement.

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2007-042007-10

    publicité

    Chargement...
    X