publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Piercing

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Piercing



    J'avais mis un peu trop longtemps à me décider entre trois amants potentiels. Comment savoir sans essayer lequel aurait le plus d'endurance, la plus belle plume pour écrire mon plaisir, lequel serait le plus délicieux à croquer? Bref, ces messieurs commençant à se demander si je cherchais une rencontre réelle ou virtuelle se sont découragés. Des trois mousquetaires, il ne me restait que le plus banal d'aspect extérieur. Son visage n'était pas vraiment laid, mais à côté des deux autres hommes, il ne faisait pas le poids. Son corps me semblait beau, nous étions en hiver, difficile de deviner ce qu'il y avait sous le papier cadeau de ses vêtements assez élégants, mais épais.

    Faute de grives mangeons des merles, me suis je dit. J'avais assez tergiversé, il me fallait accepter les avances de Yann, car je n'avais pas envie de recommencer la longue quête d'un amant sur les ... de rencontres plus ou moins bien fréquentés.

    Vraiment, je le trouvais banal, ce Yann? Je m'étais complètement trompée.
    Déjà, à partir du moment où je lui ai dit qu'il avait le feu vert, de l'homme effacé et presque indifférent qu'il était il est devenu assez directif. Il a décidé de la date et du lieu de notre premier rendez vous sexuel.
    Me voici donc devant Notre Dame de Paris, toute vêtue de blanc, selon ses directives, mais avec des dessous rouges qu'il m'avait expédié la veille. Mon string pénétrait dans la raie de mes fesses, excitant mon anus, mes collants blancs aux motifs élégants attachés à mon porte jarretelles donnaient envie de soulever ma jupe imaculée, qu'on apercevait par l'échancrure de mon manteau de vison à moitié ouvert. Ma guèpière remontait mes seins, qui débordaient généreusement du soutien gorge pigeonnant. Yann avait choisi une taille au dessous de la mienne, ce qui fait que ma poitrine légèrement comprimée me faisait un peu mal.
    Comme prévu, je me suis engagée dans l'escalier pour la dernière visite du clocher de Notre Dame de la journée. Comme il me l'avait dit, Yann demeurait invisible. Je suivais ses instructions à la lettre et je montais les marches à quelque distance derrière les visiteurs. A mi hauteur, une porte minuscule s'ouvrit à mon passage et Yann me tira doucement par la main. J'étais ravie. Il me plaqua contre le mur et referma la porte.

  • Pierii



    Le mur de pierre froid derrière mon dos, l'obscurité du réduit où nous étions enfermés, la légère peur si exaltante d'une nouvelle aventure, tout cela fut adouci par les mains de mon partenaire qui déboutonnaient mon gilet en angora blanc. Ses mains chaudes parcoururent ma peau à travers la guêpière.
    "C'est bien" dit il.
    Mes mains cherchaient son corps, mais il m'empêcha de le toucher.
    "Attends que les visiteurs descendent, sinon je serai trop excité et je te sauterai dessus avant que tu sois prête."
    Zut, me dis-je, un éjaculateur précoce. Résignée, je me suis adossée et Yann a parlé de choses et d'autres pendant la visite des touristes pour me distraire. Bientôt le bruit de la foule s'éloigna, mon ami ouvrit le cabibi. Les gardiens avaient refermé les portes, mais Yann possédait les doubles des clés, par je ne sais quel miracle.
    Nous sommes montés tout en haut, j'avais un peu de mal avec mes talons aiguille

    Commentaire


    • Hummmmmm



      voilà une rencontre prometteuse

      ce sont les plus effacés et indifférents les plus pervers

      Commentaire


      • Pierii
        Hummmm



        de mieux en mieux ... en plus il a l'air tout doux

        je veux le même :fou:

        j'aime bien la façon dont s'est écrit aussi... le ton... l'humour... un brin de dérision... je trouve.... j'aime...

        Commentaire


        • Hummmm
          Merci ::



          c'est super sympa, je ne pensais pas être lue! Je continue alors si ça intéresse au moins une personne. :amour:

          Commentaire


          • Pierii
            Piercing (3)



            Yann avait pris dans le cagibi deux lampes torches et je montais devant lui, éclairant les marches inégales. La montée me donnait chaud, j'ai ôté mon manteau en fausse fourrure. Pendant ma halte, mon ami m'a doucement écarté les cuisses, de sa main chaude et insistante. J'ai tendu ma croupe en arrière pour quémander une carresse, qui n'est pas venue. Je me suis retournée pour le regarder. Son sourire à la fois diabolique et doux m'a rassuré. Le spectacle qu'il éclairait de sa lampe puissante dont le rayon réchauffait ma peau le satisfaisait. Il a galament porté mon manteau, pendant que nous achevions notre ascension. Son regard m'excitait et j'ondulais de plus en plus des hanches, provoquant son désir. Il m'encourageait de la voix, j'étais ravie.
            Lorsque nous sommes parvenus à la plateforme, il m'a aidée à escalader le rebord et nous nous sommes assis pour contempler Paris à nos pieds. Nos mains se caressaient très tendrement, l'instant était plus romantique qu'érotique. Au bout d'un petit quart d'heure, j'ai frissonné malgré mon manteau et nous sommes redescendus. Il était devant moi et c'était à mon tour de fantasmer sur son corps sans le toucher. Sa nuque puissante appelait les caresses, ses cheveux foncés attiraient mes mains, son dos et les muscles de ses bras auguraient de joyeuses séances d'exercices variés, ses reins, je ne saurais vous dire l'effet de ses reins sur moi tout le long de cette descente vers la crypte. Je me retenais, bandant ma volonté pour ne pas le toucher. J'avais hâte de parvenir enfin en bas de cet escalier épuisant.
            Parvenu dans la nef, Yann me dit:
            "Assieds-toi sur ce banc, j'ai à faire. Dans exactement 7minutes, tu prendras ces deux cierges et tu pousseras la porte de la sacristie, je t'attendrai dedans.
            -Oui.
            -Très bien. Ah, j'oubliais, peux tu me donner ton manteau maintenant ou as tu peur d'avoir froid?"
            Je lui ai donné mon épais fourreau avec un sourire gourmand.
            "Tu es magnifique. Dès que j'aurai fermé la porte tu ouvriras cette enveloppe.
            -Yann...
            -Oui?
            -Je suis si contente que tu aies prévu tant de choses pour nous.
            -Souviens toi, je te disais être joueur dans ma présentation sur le ...

            Commentaire


            • Merci ::
              La suite?



              oui tu peux continuer c'est super sympa comme histoire la suite la suite la suite lol

              Commentaire


              • Piercing (3)
                Ce scénario



                est très troublant, palpitant, et si imprévisible... ce qui ajoute à l'excitation...

                et cet homme a l'air si ... si ... aussi "diabolique" que tendre ? brrrrrr ! :fou:

                pour l'instant, j'adore l'ambiance...

                continues !

                Commentaire


                • Plaisir
                  Mais



                  nous somme splus que 3!!!

                  un scenario interessant...
                  une plume alerte.
                  je demande la suite!!!!

                  Commentaire


                  • Mais
                    Merci!



                    Moi qui venais timidement sur ce forum d'écriture et qui avais peur de me faire bizuter comme une jeune étudiante, vous êtes super sympas et accueillants, je ne regrette pas d'être "venue" m'éclater dans votre cour de jeux!

                    Commentaire


                    • Piercing (3)
                      Piercing (4)



                      sur le ... de rencontres."

                      Yann s'éloigna de sa démarche assurée, me laissant dans la cathédrale où tant d'ouvriers avaient donné le meilleur d'eux-mêmes, tant de fidèles étaient venus quémander des faveurs célestes! La nef déserte m'impressionnait, le silence, les ombres, les dimensions et la solennité de l'édifice étaient nettement plus vertigineux lorsqu'on était seul qu'en pleine journée, au milieu de la foule des croyants et des touristes.
                      Il fallait que je me ressaisisse, je ne voulais pas faire attendre mon amant-magicien.
                      A la lueur de ma lampe j'ai déchiffré son écriture anguleuse:
                      "Merci d'être venue dans cette tenue virginale"
                      J'ai souri: "virginale", sans doute pour l'extérieur, mais je serais bien étonnée d'apprendre que Marie portait une guêpière et un string!
                      "Agenouilles toi dans le confessionnal situé à ta droite avant de lire la suite".
                      Je me suis exécutée. Puis j'ai tourné le feuillet:
                      "Prends l'objet situé sous la tablette devant toi, revêts-le et franchis la grille pour pénétrer dans le coeur de la cathédrale, regarde sous l'autel".
                      De plus en plus excitée, j'ai revêtu le voile marial taillé dans un splendide tissus épais blanc bordé d'un liseré bleu, le bleu de la vierge Marie. Les amples plis cachaient ma courte tenue blanche, m'ôtant tout sex appeal, on m'aurait donné le bon Dieu sans confession ainsi, tant j'avais l'air innocente.
                      Sous la nappe brodée de l'autel, j'ai trouvé un diadème que j'ai posé sur ma tête par dessus le voile et une boite en bois sculptée fermée à clé. Le temps passait, il me fallait absolument rejoindre mon futur amant dans la sacristie ! Les dernières instructions de la lettres étaient:
                      "Tu as bien exécuté les ordres, maintenant viens me rejoindre, mais si tu peux ne prononces pas un mot jusqu'à ce que nous soyons sortis de la cathédrale".
                      Le ventre serré par la peur je me suis dit: "Et si c'était un pervers? Et si son but était de me faire mal?" Mais l'originalité de son fantasme, le soin qu'il prenait dans la mise en scène de notre première fusion charnelle, son besoin de me parer et son désir attisèrent le mien. Je l'ai rejoint en tenant les deux cierges allumés.Il devait me regarder par une fente, dès que je me suis approchée de la porte il l'a ouverte, un sourire charmeur aux lèvres, les yeux emplis de bonheur, reconnaissant que je me sois pliée à ses caprices sans broncher, sans dévier d'un iota de ses désirs, il a pris un des cierges et m'a donné le bras. Nous nous sommes approchés comme un couple de futurs mariés du petit autel de la sacristie. Les marches étaient recouvertes d'un tapis sur lequel Yann avait posé des tissus orientaux chamarés, des coussins douillets et mon manteau étalé indiquait l'endroit où nous allions prendre enfin notre plaisir. Il a planté son cierge sur l'autel, m'indiquant d'en faire autant sur l'autre porte cierge, puis nous avons allumé le restant de bougies disposées en coeur tout autour de l'estrade. La douce lumière, l'odeur des bougies, les relents de poussière masquée par l'odeur de l'enscens, les tableaux religieux aux murs, les boiseries sculptées, tout contribuait à une atmosphère de recueillement. Là il s'agissait de recueillement sur la chair et ses plaisirs infinis.
                      Nous nous sommes dévêtus mutuellement et j'ai été surprise de découvrir deux piercings sur les reins de mon ami. Jamais je n'en avais vu à cet endroit. Cela rajoutait du charme à sa chute de reins, une pointe d'humour à son dos.
                      La recommandation de Yann de ne pas parler était inutile, pour rien au monde je n'aurais voulu me distraire des jouissances intenses que nous nous sommes données cette nuit là.
                      Au petit matin, Yann m'a tendu une clé et pendant que je me rabillais il a appelé un taxi. Il m'a fait sortir sur le parvis dans la lueur pâle de l'aurore et m'a donné le superbe coffret en bois ainsi que la clé, avant de disparaître dans la cathédrale, sans doute pour faire disparaître toute trace de notre passage. Arriverait il à faire partir les odeurs de cyprine et de sperme de cette petite pièce, témoin de nos ébats passionnés? Quelles seraient les pensées du prêtre s'il avait un odorat développé? Je riais dans le taxi, en imaginant tout cela. J'étais tellement épuisée que je me suis endormie deux fois avant d'arriver chez moi, oubliant totalement la boite offerte.
                      Je me suis allongée avec volupté dans mon lit, songeant au corps souple et attirant de mon amant, en m'endormant.
                      Ce n'est que vers midi que j'ai émergé d'un sommeil lourd et que j'ai ouvert le coffret.
                      Il contenait une enveloppe, un écrin et une rose blanche sans épines. Dans l'écrin: un pendentif rouge en forme de coeur. Dans l'enveloppe: trois photos de lieux célèbres, avec trois adresses et trois clés, ainsi qu'un mot:
                      "Un immense merci pour cette première rencontre. Tu es si gentille de t'être pliée à mes caprices, d'avoir eu confiance en moi, d'avoir vaincu ta peur. Pour la prochaine rencontre, je te laisse tout organiser et je t'obéirai comme tu m'as obéi. Les lieux dont je me suis procuré les clés ne sont qu'une suggestion, si tu as d'autres idées ou si tu préfères un endroit plus classique comme chez toi ou l'hôtel, n'hésite pas, l'originalité n'a rien d'obligatoire dans une relation, qu'en penses tu?"
                      J'ai allumé mon téléphone et lu un sms de Yann:
                      "Tu as dépassé toutes mes espérances, tu m'as ensorcellé. Fais de moi ce que tu voudras."

                      Commentaire


                      • Piercing (4)
                        Hum hum



                        pas très "catholique" tout ça...

                        j'aime moins...

                        mais toujours aussi bien écrit... et original...

                        Commentaire


                        • Piercing (4)
                          Un amant



                          ordinaire qui se révèle au delà de toute espérance... J'aime bcp ce texte, ne serait ce que pour son originalité et la façon dont le titre m'a menée en bateau... J'attendais avec impatiente le moment ou nous allions decouvrir que la demoiselle a un piercing ds le clito et pis....... Non, finalement, c'est Monsieur et c'est juste und étail de charme, un point d'exclamation au creux de ses reins...

                          Vraiment bien

                          Bisouilles
                          Koutch

                          Commentaire


                          • Hum hum
                            Plaisir



                            Bonjour Plaiezyr!
                            Merci pour ton assiduité, j'ai peur que mon texte soit un peu long, qu'en penses tu? J'ai besoin de conseils pour améliorer mon écriture. Comme dirait l'autre, sur le ton un peu pompeux de son époque:"sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur"!
                            Je suis désolée que le lieu t'ai choquée, je ne crois pas en Dieu et pour moi une église n'est sacrée que lorsque les fidèles y sont. Je dois te dire que j'envie les gens qui croient en l'au-delà. Aucun fidèle n'a soupçonné les ébats de nos deux coquins, donc je n'ai pas heurté leur sensibilité, attendant que la cathédrale soit fermée au public pour introduire la dimension érotique. J'aime le beau, le luxe, les sculptures, c'est pour cela que j'ai choisi une sacristie pleine d'objets d'art comme lieu de ma première histoire.
                            Je n'arrive pas à trouver où tu as écrit, peux-tu m'indiquer comment s'appelle le(s) texte que tu as publié? Ecris-tu depuis longtemps dans les "textes érotiques" d'auféminin.com? Ou publies tu sur d'autres endroits? J'aime ce genre de textes. Je me régale en les lisant ici.
                            J'attends avec impatience une nouvelle histoire de toi.

                            Commentaire


                            • Plaisir
                              Je



                              ne crois pas en Dieu non plus... mais j'ai reçu une éducation religieuse (que j'ai moi même demandée et choisie de recevoir quand j'ai été en age de le faire)... et n'arrive parfois à m'en défaire...

                              ça doit être pcq dans ma précédente vie, j'ai été, parait il, une sorte de "leader" d'un mouvement religieux... va savoir lequel ? je dois avoir qq antécédents...

                              je ne pense pas être de bons conseils, pour ce qui est de l'écriture... je ne suis pas un "leader" de ce côté là mais plutôt à ranger dans la catégorie "amateur"...

                              mais mêmeles amateurs sont parfois de bons conseils... alors à mon avis... ton texte est peut être long, ça je n'en sais rien... je ne sais pas encore combien d'épisodes il reste... mais tu nous le poste ici de façon assez concentrée... ce qui facilite la lecture...

                              donc pour moi pas de problème...

                              pour le reste de la conversation, je te propose d'en parler en privé pour ne pas trop "géner" le forum...

                              Commentaire


                              • Plaisir
                                Encore une petite précision



                                "Aucun fidèle n'a soupçonné les ébats de nos deux coquins, donc je n'ai pas heurté leur sensibilité, attendant que la cathédrale soit fermée au public pour introduire la dimension érotique..."

                                ici ou ailleurs, pour moi, et d'autres sensibilités peut être, les lieux aussi ont une âme... qui témoigne de tout ce qui s'y passe... ils ont aussi leur histoire qu'ils nous content à leur façon...

                                Commentaire


                                • Hummmmmm
                                  Plaiezyr



                                  Vraiment? As tu une expérience d'homme effacé en apparence et bouillonnant dans l'intimité à nous raconter? ::
                                  J'en ai déjà les yeux tout ébahis d'avance. Allez, allez, lance toi ne nous laisse pas languir!

                                  Commentaire


                                  • Plaiezyr
                                    Bah non



                                    je ne faisais que des suppositions... ayant un tit côté effacée et pervers moi mêmes

                                    pour ce genre d'expérience, va peut être falloir attendre la prochaine vie, qui sait

                                    Commentaire


                                    • Bah non
                                      Désespérée je



                                      suis de ne pouvoir te lire.:triste:
                                      Alors invente si tu n'as pas d'expé perso sur laquelle broder, allez, ton style dans ton blog me plaît, ici ça manque de poésie, tu saurais en mettre avec un zeste d'érotisme et un soupçon de perversité :: ce serait génial. Allez, allez, steplaît madame!:amour:

                                      Commentaire


                                      • Désespérée je
                                        Heu ?



                                        je suis génée devant autant d'insistance... je ne suis hélas pas inspirée en ce moment... on verra quand cela reviendra... je ne te promets rien hein ? mais merci pour tes encouragements...

                                        Commentaire


                                        • Salut



                                          je trouve ça agréable à lire, même si l'environnement catho n'est pas trop mon truc (ps: pour les curieux, l ... clandestin à notre dame n'estpas aussi difficile qu'il y parait pas d'invraisemblance totale de ce coté la donc)

                                          Commentaire


                                          • Salut
                                            Elbe



                                            Connais tu d'autres lieux célèbres, dans Paris, où on puisse se laisser enfermer la nuit sans être découvert? Je suis nouvelle parisienne, c'est pour ça que j'ai pas mal de curiosité pour les lieux que vous ne voyez plus.

                                            Commentaire


                                            • Piercing (3)
                                              Quel suspens.



                                              je cours lire la suite.

                                              Commentaire


                                              • Elbe
                                                Non



                                                mais il y a dans les centres commerciaux qui jallonnent les champs élysées, des montéres d'escaliers intéressantes.

                                                Commentaire


                                                • Non
                                                  Il y a quelque chose a ecrire



                                                  avec la conciergerie...
                                                  Haut lieu ou marie antoinette a ete emprisonnée avant d'etre raccourcie.

                                                  je me rapelle l'avoir visité (j'avais 13 ans)...

                                                  j'imagine bien un tit texte ou la demoiselle commemore a sa maniere dans la cellule

                                                  lol...



                                                  l'anecdote...
                                                  je me rapelle encore le guide qui avait fait visité!!
                                                  si si
                                                  a la fin, il disait, "n'oublier pas le guide en sortant.... n'oublier pas le guide en sortant.... n'oublier pas le guide en sortant...."

                                                  c'était une de mes premieres visite de musée... cela m'a fait rigoler à l'epoque.

                                                  biz

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  Forum-Archive: 2006-05

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X