• Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Hypnose

Réduire

X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Hypnose



    Bonjour à tous et toutes, je relance ma question car en fait j'étais dans Hypnoses mais ils en parlent surtout pour arrêter de fumer. Mon problème principale avant de régler la cigarette est une prise très élevée de somnifères et de calmants. En fait je ne dors plus même avec des doses massives, toujours des trucs qui tournent dans la têtes (problèmes soucies et autres) et depuis plusieurs mois j'ai en plus inversé le jour et la nuit, avec quelques somnifères je m'endors bien sur les 7 ou 8 h du matin. J'ai beau prendre des doses massives pour essayer de dormir avant minuit pas moyen, cela fait que j'ai toujours les médicaments dans le corps et suis épuisée et motivée à rien. J'ai essayer plusieurs fois de ne rien prendre car cela fait trop longtemps maintenant que je m'intoxique mais pas moyen je peux rester plusieurs jours totalement épuisée sans aucune force ne pouvant pratiquement pas me déplacer mais je n'arrive pas à dormir. Je prenais également des médicaments pour le dos très costauds du style : Lyrica, Acupan, Ixprim, Topalgic, Tétrazépan qui sont tous très fort peut être que cela m'aidais peut être à dormir un peu mieux vu que je les prenais entre 4 et 6 par jours en plus des somnifères et des calmants. Je dois dire qu'avec une boite complète de somnifères soit 14 des xanax les médicaments pour les dos et les muscles je dormais par tranches de 3/4 heure à 1h, dose que je prenais 3 à 4 fois par nuit pour avoir quelque heures de sommeil. Mais voilà on s'habitue à tout et j'en prenais toujours plus pour un sommeil forcé mais les médicaments étaient toujours dans mon corps car certains reste jusqu'à 18h dans l'organisme. Vous pouvez imaginer 18h dans le corps alors que vous en reprenez toutes les heures à peu près pour vous assommer et dormir. Je suis depuis 1 an en addiction médicamenteuse, là on m'a demandé de baisser les somnifères et calmants petit à petit, sinon hospitalisation et là je suis tout à fait contre car j'y suis allée de mon plein gré il y a quelques années et c'était une très mauvaise expérience sans résultat. J'ai donc commencé à baisser les somnifères et les calmants, là tout allait encore à peu près, on ne m'a rien demandé au niveau des médicaments cités plus haut pour le dos... Je les ai arrêté de moi même car je les trouve plus costauds encore que ceux qu'on me demandait de baisser. Au fil des semaines les problèmes se sont rajouter, vous pensez bien qu'avec tout ce que je prend je ne suis plus très productive, mes papiers urgents et importants ont commencés à s'empiler en compléments des autres taches que j'avais à faire, et voilà de quoi cogiter encore plus et dormir encore moins. Depuis 3 mois on m'a mit sous AD Miansérine le soir, le 1er soir il m'a assommé et j'ai bien dormi, dommage ça n'a duré qu'un soir. J'ai essayé l'acuponcture car je ne veux pas prendre de médicaments plus dangereux que ceux que je veux arrêter, on m'avait également prescrit du ZYPREXA je comprend pas pourquoi car c'est plutôt ce qu'on donne aux schizophrènes, vu les propos du net je n'ose même pas tout vous dire, je ne voulais pas le prendre, à force que l'on insiste et que l'on dise que je refuse de me soigner, je le teste 5 jours à pâques en me disant que je n'avais pas de sorties ni consultations donc si je n'étais pas bien avec pas trop grave, mais je n'aurais jamais imaginé l'effet qu'il me ferait (Le Ziprexa devait mettre délivré tous les jours matin et soir par une infirmière ce que je trouvais déjà bizarre). C'est les 5 jours les plus horribles que j'ai vécu, il y a trop de détails pour tous vous les citer, par contre j'ai fait un compte rendu des effets de ce médicament pour le montrer à l'addictologue qui me l'a prescrit. Je n'ai jamais eu d'idées suicidaire ce n'est pas moi, mais là le 2ème jour j'avais déjà passé en revue de qu'elle manière sur et sans me manquer je pouvais procéder, heureusement que j'ai un chien, je l'ai choisi lui ne m'a rien demandé donc je dois le protéger et l'aimer comme il le mérite, je ne pouvais donc pas partir pour toujours et le laisser tout seul, toujours sous effet du ZYPREXA j'ai réfléchi au moyen DE LE TUER pour ne pas l'abandonner car pour moi j'avais trouvé plusieurs solutions très sûres pour ne pas me rater... C'est fou ce qu'un petit cachet peut vous influencer et gérer votre vie. Je suis allée voir ma généraliste dès que les congés de pâques étaient finis, elle m'a pris le restant et m'a dit d'arrêter ça tout de suite.... Voilà pourquoi j'ai pensé à l'hypnose mais je ne suis pas sur de moi et si c'est vraiment efficace, sachant que les séances sont chères et rien de rembourser, pourtant je suis en ALD et depuis novembre en invalidité. Si quelqu'un à vécu mon enfer et c'en est sorti, ce serait gentil qu'il témoigne et me donne des conseils avisés. Je veux pouvoir m'en sortir j'ai 55 ans et cela dure depuis plusieurs années, j'ai perdu mon travail, je n'ai plus de contact social et tout cela est très dur pour essayer de remonter la pente. Je vais peut être en choqués certains et d'autre donneront peut être raison aux personnes qui m'ont tenu les propos suivant : mon généraliste m'a demandé pourquoi je ne me suicidais pas, lui ai fait répéter, il m'a dit oui à moins de vouloir continuer à vivre 20 ou 30 ans encore comme ça ce qui ne fait qu'un trou à la S.C. (j'ai depuis changé de généraliste) et le mois dernier le psy où l'on m'a envoyé m'a tenu a peu près les même propos. Je trouve cela honteux il y a des gens qui sont gravement malade et qui souffrent horriblement et on les maintiens de force en vie, moi qui ne demande qu'à vivre une vie normale je devrais partir, pourquoi. Je remercie toutes ceux ou celles qui ont pris la peine de me lire et qui pourrons peut être m'orienter. Je tenais également vous préciser que je suis d'Alsace au cas ou vous pourriez m'orienter quelque part, et je ne peux pas me déplacer trop loin. Encore et d'avance merci à vous tous.

  • Re: Hypnose

    Reponse du dr d'aguanno
    votre histoire est en effet pas simple. cela vaut peut être le coup d'essayer l'hypnose et de libérer ce fardeau qui vous pèse temps. cependant, je pense que ces médicaments ne sont pas nécessaires et ne vous améliorent pas la vie. l'important est de comprendre pourquoi vous ne dormez pas, pas de vous assommer. votre corps devrait avoir besoin de dormir donc si vous n'y arrivez pas c'est que vous refuser de vous endormir (vécu douloureux la nuit? peur de mourir et de ne pas se réveiller) bref il faut creuser. vous voulez vous en sortir c'est bien, on ne peut que vous encourager . la route sera peut être longue mais cela vaut la peine de se battre.
    Dr Sophie D'AGUANNO,
    Médecine générale,
    N° RPPS: 11000 14 463 83
    Cet avis ne peut en aucun cas se substituer à une consultation médicale.
    Pour plus de précisions, rendez-vous sur .France Médecin.

    Commentaire

    Forum-Archive: 2014-01
    Chargement...
    X