• Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

Réduire

X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

    Je suis perdue
    Re

    as-tu vu plusieurs médecins ?
    demande d'autres avis
    je pense que parfois le crohn peut-être là sans que les symptômes soit encore visibles
    il doit bien y avoir quelque chose
    tu ne peux pas être si mal pour rien quand même
    es-tu du genre à vite t'angoisser ? parfois le stress joue beaucoup sur ces maladies
    bon courage

    Commentaire


    • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

      Diharee chronique
      Réponse diahree chronique

      Dsl du retard, oui je fais des colposcopies, gastroscopies et vidéo capsule tous les ans depuis 2010. Mais ils ne trouvent rien. Je prend des probiotiques mais ça ne fonctionnent pas non plus. J'ai perdu 12kg en 6mois. D'après les conseils d'une homéopathe je suis actuellement un régime sans gluten qui diminue légèrement mes diahrees. Mais cela ne résout pas le problème et le fait de vivre cela me stress énormément au quotidien.

      Merci pour votre réponse.

      Commentaire


      • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

        Re
        Re

        Bonjour Daphne,

        Oui j'ai vu plusieurs médecins, j'ai fait je ne sais combien de prises de sang et d'examens médicaux mais voilà, je n'ai rien, jamais rien. Je me demande s'il ne faudrait pas que je creuse au niveau gynécologique parce que j'ai très mal de ce côté-là depuis plus de trois ans alors je ne sais pas si ça peut être lié...
        Oui, je suis une boule de stress, je veux toujours trop bien faire, toujours être parfaite aux yeux de tous et j'arrive à un point où je ne peux plus paraître ainsi parce que je suis obligée de montrer mes faiblesses, je ne peux plus faire semblant. A l'école, j'ai toujours voulu être première (je suis pourtant passée par la prépa, je pensais que ça me ferait relativiser les notes mais non...), il en va de même au travail, j'attends toujours de la reconnaissance, des compliments... Bref, j'ai un gros manque de confiance en moi même si lorsqu'on me voit on ne pourrait jamais se dire ça parce que je suis toujours le petit clown, la fille qui fait rire tout le monde, qui sourit en toutes circonstances (puis qui court dans les chiottes pliée en deux en pleurant et en se cachant) SYMPA! Effectivement c'est peut-être psychosomatique mais j'ai essayé des AD (Seroplex, Fluvoxamine et Prozac) et aussi des Anxiolytiques (Xanax, Lexo, Atarax, Lysanxia) mais NADA, absolument rien n'enlève mes angoisses et rien n'apaise ma douleur.
        Parfois je me dis que je suis peut-être très mal dans ma vie et que c'est ainsi que mon corps me le fait sentir. Enfin, je n'en sais rien, je ne sais plus. Le plus dur dans tout ça, je crois que c'est l'incompréhension (notamment des proches) et puis aussi le fait qu'à chaque fois que je sors (resto, ciné, théâtre, soirée entre amis, boîte...), à peine arriver je cherche les toilettes, c'est ma seule angoisse. Ainsi quand je prends des transports en commun pendant une certaine durée c'est l'Enfer, je ne pense qu'à ça. On m'a parlé de Laxophobie, de Clostrophobie, d'agoraphobie...

        Commentaire


        • chulaka
          chulaka commenté
          Modifier le commentaire
          Bonjour as tu pensé rendre visite à un naturopathe? Intolérances au gluten, lactose u outres sont en relation avec tes symptômes. Aussi parasites intestinaux, candida albicans...et facteurs d'stress. De fois on ne pense pas qu'un problème émotionnel puisse être la cause est OUI, ça l'est.

      • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

        Re
        Re

        à mon avis ce qui peut te faire le plus de bien c'est une psychothérapie
        adresse toi dans un cmp (centre médico psychologique) il doit y en avoir un dans ta ville, les consultations sont prises en charge

        les médicaments ne tapportent rien donc n'insiste pas, ça n'est pas la peine d'en prendre
        adresse toi plutôt à un psychologue


        "Parfois je me dis que je suis peut-être très mal dans ma vie et que c'est ainsi que mon corps me le fait sentir. "
        je pense qu'il y a quelque chose de ça
        mais la première chose à faire pour que cela puisse changer est d'en prendre conscience, de le comprendre.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Laxophobie

        j'ai été comme ça pendant quelques années (un an sans sortir de chez moi)
        mais si tu as effectivement des diarrhée cela n'est pas à proprement parlé une phobie car la phobie se base sur quelques chose qui fait peur mais qui n'est pas concret, qui a peu de chance de se réaliser
        toi tu as réellement des diarrhées
        mon psy m'a dit il n'y a pas très longtemps que chez moi c'était comme si l'angoisse précédait le symptôme... bref, un symptôme peut-être parfois créer par une angoisse
        donc si tu veux le soigner il faut soigner cette angoisse


        bon courage
        je me rends compte que ça doit être très difficile à vivre et très handicapant

        Commentaire


        • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

          Petite info

          J'avais déjà témoigné sur ce poste en 2011...entre temps j'ai eu un enfant et pendant ma grossesse pas une crise.
          Après j'ai eu peur que cela revienne...bien évidemment c'est réapparu...mais en plus soft.

          Bien entendu la solution n'est pas de tomber enceinte [s:p/16] mais par contre c'est le fait d'avoir remis les compteurs à 0...à force de prendre de l'imodium mon corps c'était habitué du coup j'avais complétement détraqué mes intestins.

          Aujourd'hui je vis encore avec mais je vis...lorsque je suis en période de crise j'évite au max de prendre quelque chose ou alors je prends juste de l'ultra levure...je fais aussi une cure de probiotique de temps en temps et je vois une osthéopathe quand vraiment ça devient trop lourd à gérer. Et je m'en sors.
          Je dis pas que je suis guérie mais je me force, je me lance des défis (des courses ou ne pas aller aux toilettes à chaque fois que je pars d'un endroit, et quand je sens que j'ai chaud je me répète que c'est dans ma tête et que tant pis quitte à me "faire dessus" (sorry pour le terme) et bah ce sera le cas...je touche du bois j'arrive toujours au sec chez moi ^^.


          C'est une maladie très psychosomatique...si ça va pas dans ta tête ça n'ira pas dans ton ventre.

          Commentaire


          • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

            Petite info
            Cc

            jai 21 ans et c pareil perte damie a cause de cette merde je ne veux plus sortir peur davoir envie, travailler c devenu inimaginable sauf que dans deux heures jai en entretien je c pas comment je vais me gerer , jai peur de perdre mon copin a cause de tt sa... c invivable jen peu plus jai meme pensai a en finir .

            Commentaire


            • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

              Cc
              Re

              va voir ton médecin pour faire des examens si ce n'est pas déjà fait
              car certaines maladies se soignent et peuvent s'améliorer relativement facilement
              bon courage

              Commentaire


              • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                Je suis perdue
                Troubles digestifs et ostéopathie

                Salut Lea, j'ai eu les mêmes problèmes que toi à peu de choses près (les crises d'angoisse sont arrivées plus tard), j'ai commencé par avoir la diarrhée, puis s'est ajoutés les vomissements, après fibro colo, rien du tout. C'était il y a ans. Entre temps j'étais mal mais c'était par période, aujourd'hui j'ai à nouveau des problèmes d'estomac mais je me suis rendue compte que j'étais intolérante au gluten et fibromyalgique (renseigne toi à ce sujet, peut être que tu es concernée). Du coup, j'ai changé mon mode de vie. Je ne fume plus, boit peu (je le fais que quand je me sens bien), je ne mange plus de gluten, je fais de la relaxation et je vais voir un ostéopathe ! Je te donne son adresse au cas ou : http://www.perret-liaudet-osteo.fr et si tu n'es pas dans le coin tu pourras toujours te renseigner sur les raisons pour lesquelles tu pourrais consulter !

                Commentaire


                • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                  Solution anti-diarrhées

                  Bonjour les filles,

                  Je vous ai déjà parlé de mon histoire et aujourd'hui j'ai une solution anti-diarrhées, enfin cela fonctionne pour moi. Mon médecin m'a donné un nouveau cachet, qui vient de "sortir", c'est du BOLINAN, des pastilles à faire fondre dans l'eau, c'est pas très bon mais cela fait plus de 3 semaines que je n'ai plus mal au ventre ni eu la diarrhées, je suis même revenu à un rythme "normal" de 1 fois par jour et de façon "dur" si je puis dire. Bien sûr ce n'est pas remboursé, compter 29 pour une cure de 1 mois mais si la diarrhée vous gâche la vie ainsi que les crampes d'estomac, cela vous changera la vie !

                  Sinon je souffre toujours d'angoisse mais enlever le poids des diarrhées je reprends espoir parfois. Je suis passée par des crises de spasmophilie extrêmement violentes ces dernières semaines donc il me reste encore bcp de travail sur soi. J'ai dû quitter mon emploi car je ne pouvais y aller que en train et j'ai vite déclarer des signes de crise, de plus en plus fortes chaque jour, jusqu'à une crise de plus de 3h. Le stress me gâche la vie, les sorties j'ai oublié, travailler un jour je me le demande, les courses ce n'est que par le drive... MAIS, plus de diarrhées.

                  Bon courage les filles, on est toutes dans le même cas !

                  Commentaire


                  • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                    Diarrhée chronique
                    On peut vivre avec

                    Coucou je suis etudiante aussi j'ai la diahree toutes les 30 minutes et de tres fortes nausées mais malgre tout je suis heureuse et mon conseil est qu'elle s'accroche ! IL FAUT RESTER HEUREUX nom de nom ! Moi j'en vie tres bien malgre un debut difficile

                    Il y a toujours des solutions. Bisous bisouus

                    Commentaire


                    • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                      Peur d'un cancer

                      j'ai 18 ans les mêmes symptomes que toi et des nausées et des fatigues.

                      j'ai peur d'un cancer car je buvais 8 a 10 canettes de boissons energisantes par jour

                      mais pas de gens qui l'ont dans la famille (enfin je crois) ...

                      voila aidez moi svp

                      est-ce un cancer ?

                      Commentaire


                      • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                        Peur d'un cancer
                        Re

                        va faire des exams et tu sera fixé
                        bon courage

                        Commentaire


                        • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                          Solution anti-diarrhées
                          En faite non...

                          Bolinan ça a marché un temps mais plus maintenant !

                          Commentaire


                          • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                            Des nouvelles

                            Bonjour, j'ai déjà pas mal posté ici, et voici la suite de mon histoire.
                            Le 16 juillet au soir j'ai eu des crampes abominables et des diarrhées à n'en plus finir, après une nuit horrible, au réveil, mes selles n'étaient composées que de sang, je me suis donc rendue aux urgences. Après 10h passé là-bas, sans mentir, de 10h30 à 20h au soir j'y suis resté, rien dans la prise de sang, pas de cachets, je rentre chez moi avec une ordonnance pour un gastro. Je le vois le jeudi et le vendredi d'après je fais une coloscopie, fibroscopie et endoscopie, la TOTALE ! J'ai eu les résultats il y a peu de temps, et je n'ai absolument RIEN ! Pas de raison pour les crampes, le sang, les nausées et tout ça qui me pourri depuis 2 ans. Au moins c'est un mauvais moment de passé il fallait le faire. Même si je suis une grande trouillarde, j'ai beaucoup pleurée, mais le plus dur reste de boire les 4L de produit avant la colo, je n'ai pas su d'ailleurs mais pas soucis, ils font un lavement ! (;
                            Après tout ces examens dégradants pour moi, et après avoir montré mon c** a une rangée d'inconnus je suis fixé, ce n'est pas physique mais bien psychique. A la rentrée je consulte un psychiatre pour gérer mon stresse. J'ai perdue 11kg sur 6 mois à cause de tout ce stresse, j'ai toujours la diarrhée, des crampes, mais je sais que ce n'est pas une maladie mais c'est dans ma tête que je créais ce stresse. J'espère que le psy pourra m'aider car c'est ma dernière option. J'ai pris tellement de cachets différents, fait une multitudes d'examens, de prise de sang et rien donc c'est forcément mon cerveau qui génère tout ce stresse. Imagineriez-vous un jour le pouvoir du cerveau sur le corps? Je ne peux ni travailler, ni aller faire mes courses, ni sortir de chez moi, je suis devenue agoraphobe, dépressive, et j'en passe, j'ai eu des périodes très sombres, des jours radieux, ma vie depuis 2 ans n'est que haut et bas et je souhaite de tout coeur que le psy sera la solution, pour vous et pour moi !

                            Commentaire


                            • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                              Des nouvelles
                              Re

                              "donc c'est forcément mon cerveau qui génère tout ce stresse."

                              pas forcément ça n'est pas parce que les médecins ne voient pas ou ne savent pas que ça n'existe pas
                              les médecins ne savent pas tout non plus

                              ceci dit je te conseille de te renseigner sur le "second cerveau" que serait notre ventre (tu vas peut-être trouver des émissions sur les podcast de france inter, il existait quelque chose il n'y a pas si longtemps)
                              notre ventre renferme autant, voir plus de neurones que notre cerveau et avoir mal au ventre quand on est stréssé n'est pas "dans la tête" comme on le pensais jusqu'ici, c'est une réalité.


                              " Imagineriez-vous un jour le pouvoir du cerveau sur le corps?"
                              oh oui... je m'en suis rendue compte

                              bon courage à toi, je sais que ça n'est pas facile

                              Commentaire


                              • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                Diarrhées chroniques stress et angoisses

                                Bonjour mesdames et mesdemoiselles.
                                Je suis un jeune homme de 40 ans qui a connu comme vous ses symptômes douloureux, handicapants physiquement et socialement nous empêchant de faire ce que l on veut de notre vie.

                                J'ai toujours eu le syndrome de l intestin fragile.
                                Plus souvent des gastro et mal au ventre que les autres, mais on a tous nos points faibles.

                                Où l on commence à se poser des questions c est avec l âge et la curiosité.
                                Diarrhées récurrentes et douloureuses, provoquant des montées de sueurs froides des tremblements et des crises de paniques en me demandant si la douleur va cesser.
                                Se demander si des WC ne sont jamais loin ou si je ne vais pas être malade en allant quelque part même des endroits agréables.

                                J ai adapté ma vie en fonction de cette maladie.
                                J ai choisi un métier sans actions, sans risques et pas angoissant. Tout le contraire de ce que mon caractère aime.

                                Et puis il y a eu la crise de trop.
                                Je suis allé voir un nouveau médecin à 28 ans qui avait des couilles et qui m a dit : Il faut regarder ce qu il se passe la dedans.
                                Retour de la colioscopie : rien !
                                Il faut vous calmer monsieur m a t on dit.

                                Après m avoir diagnostiquer une malformation du duodénum à 18 ans car j avais aussi des reflux gastriques, la maladie de crohn et j en passe, ce sont bien mes nerfs le problème.

                                Et je le savais, mais on me disait trop jeune pour prendre des calmants
                                On m a donc prescrit du serpolex 10mg le matin et veratran 5mg le soir.
                                Ça a changé ma vie !!!
                                Les crises n existent quasiment plus.
                                Mes intestins sont toujours fragiles et la moindre gastro c est pour moi et lorsque je suis fort fatigué ce sont mes intestins qui me le signalent en me donnant une bonne diarrhée avec crise de spasmo en cadeau.

                                Les médicaments m ont donc aidés à sortir de ce cercle vicieux qu est le : tu angoisses parce que tu as peur d être malade, du coup tu es malade, ça te rends dingue....etc...

                                Mais avec cela il faut bien prendre conscience que la solution est dans notre façon de vivre.

                                J etais vraiment mal quand je suis entré en bts comptabilité. La matière ne me plaisait finalement pas du tout et j avais envie de vomir rien qu en me levant pour aller en cours.

                                Je suis parti à l armée en gendarmerie et les symptômes se sont envolés. Je.me suis cru guéri.

                                J ai commencé à travailler aux impôts cela fait 18 ans et je ne pense qu à une chose changer de carrière. Comedien, humoriste, dans la communication...
                                Seul mon humour ma jovialité et le fait d avoir trouver un poste où ces qualités peuvent s exprimer me permet de tenir.

                                Alors à toutes celles qui me lisent ne désespérer pas. Si organiquement vous n avez rien c est bien un changement de vie qui peut tout changer.
                                Les médicaments m ont aidés mais il faut pousser plus loin.

                                On y croit !!!

                                Commentaire


                                • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                  Diarrhées chroniques stress et angoisses
                                  Re

                                  "Où l on commence à se poser des questions c est avec l âge et la curiosité. " (oui il faut regarder ce qu'il se passe dedans et c'est là que c'est le plus douloureux parfois)



                                  je pense qu c'est ce qui fait avancer
                                  ... mais c'est souvent loin d'être facile
                                  il faut en remettre en cause des choses !

                                  bon courage pour la suite et merci pour ton message
                                  pour moi aussi ça va mieux (maladie de crohn) mais ce sont des années de psy

                                  ps : pour moi rdv à l'hopital la semaine dernière (pour tout autre chose, de "pas grave" du tout) mais voilà : toilettes à tout bout de champ 3 jours avant; et le jour même bof bof... depuis c'est passé (comme par hasard)
                                  l'hopital pour moi signifie beaucoup de choses (angoissantes, j'y ai passé une partie de ma" jeunesse")
                                  bon je ne vais pas raconter ma vie hein, mais j'ai compris que mes crises étaient liées à des moments importants de ma vie, des âges clefs : ceux synonymes d'autonomie pour moi...)
                                  je suis pour la part persuadée que la tête et le corps, ça va ensemble

                                  Commentaire


                                  • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                    Même situation !

                                    Bonjour tout le monde, je sais que ce post dâte pas mal mais j'aimerais bien discuter avec des gens qui ressentent les mêmes choses que moi... Voilà j'ai bientôt 18 ans , je ne pense pas avoir des symptômes aussi extremes que vous mais voilà : depuis quelques années je sors de moins en moins de chez moi car je ne me sens bien que dans ma maison, je perds de plus en plus d'amis car les jeunes de mon âge pensent qu'on a pas de vie sociale dès qu'on ne sors plus en soirée .... dès que je sors de chez moi pour aller voir des amis, c'est l'angoisse, mal au ventre, envie de rentrer ... Je commence à me dire que je pourrais difficilement avoir une vie amoureuse à nouveau, car c'est quand même une source de stress conséquente... J'ai déjà essayé l'homéopathie (rien de très recherché) , le shia-tsu , la méditation, la médecine classique (smecta, etc...) et en ce moment je vois une psy qui j'espère arrivera à mettre les choses au clair dans ma tête, car je pense que pour moi c'est plus d'ordre psychique que physique ... Voilà, donc je raconte ma vie, et je vous soutiens de tout coeur dans cette épreuve pas évidente à gérer au quotidien et à long terme ... Courage !

                                    Commentaire


                                    • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                      Je vis la même chose
                                      Allé courage

                                      Coucou les filles moi aussi j ai le même soucis que vs ,sa me rassure de ne pas être seul ,j ai 22ans et sa fait déjà 4ans ,que des que je suis stressé ,c est les toilettes aussitôt ,ma première années que sa mais arrivé ,j avais consulter mon ancien médecins qui ma ri o nez ,alors que c est un sujets très embrassant ,j ai attendu son remplacé qui a eu un sourire en disant ,qu'il fallait analyser mais selle ds un labo,et qu'il fallais que je consulte un gastro enterologue ,quand j ai été la ba on ma dit que c était du o stress et que sa arrive à beaucoup de personne ,elle m avait donner un traitement qui c est avéré inefficace ,et sà à continue , maintenant j essayé de faire un travail sur moi ou de prendre quelque chose pour me détendre ,avant de stressé ,car quand je fait les magasin ,traversée une foule le resto .... sà me provoque une gasto ,mal de vente ,et la je compte passé mon permis moto et la y aura pas de toilettes Dc j essayé de me dire que sa ira ,mais sa me fait peur . Si quelqu'un a une astuce poUE arrêter tt sa .se serais bien,et courage pour tt le monde a qui c est plus grave et qui est comme moi

                                      Commentaire


                                      • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                        Tanner

                                        J'AIE LUE TON MESSAGE ET MOI AUSSI J'AIS LE MEME PROBLEME ET MEME QUE DES FOIS JE NE VAIS PAS ASSEZ VITE AU PTIT COIN ET OUPS TROP TARD MOI JE CROIE QUE CE SONT MES MEDICAMENTS MAIS JE VAIS LE SAVOIR SOUS PEU JE TE DONNE DES NEWS BONNE CHANCE A TOI

                                        Commentaire


                                        • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                          Je vis la même chose

                                          Je vis le même enfer depuis 4 ans maintenant...des fois j'y crois pas...tellement c violent...j'ai du mettre une croix sur tous mes projets...et personne ne peut nous comprendre...ya quelques mois..j'ai décidé d'arrêter tout médicament...ça n'a rien changé...mais bon...je suis tout le temps tétanisé...peur d'avoir une crise...je vois pas le boit du tunnel...ca sera sûrement pour toute la vie...je me suis reconnu dans vos textes...merci de m'avoir lu...bon courage a tous...
                                          Résistance

                                          Commentaire


                                          • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                            Je vis la même chose

                                            Je vis le même enfer depuis 5 ans maintenant...des fois j'y crois pas...tellement c violent...j'ai du mettre une croix sur tous mes projets...et personne ne peut nous comprendre...ya quelques mois..j'ai décidé d'arrêter tout médicament...ça n'a rien changé...mais bon...je suis tout le temps tétanisé...peur d'avoir une crise...je vois pas le boit du tunnel...ca sera sûrement pour toute la vie...je me suis reconnu dans vos textes...merci de m'avoir lu...bon courage a tous...
                                            Résistance

                                            Commentaire


                                            • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                              Une histoire sans fin...

                                              Bonjour, j'ai 24 ans,

                                              Je souffre de diarrhées depuis plusieurs années, à l'époque c'était pas tous les jours mais très fréquent ce qui me complexait beaucoup forcément, j'attrapais la gastro facilement aussi, et depuis quelques mois c'est tous les jours. Pendant plusieurs mois je ne sortait pu, je travaillais en intérim en attendant de trouver un bon boulot mais j'ai du arrêter l'intérim en usine donc imaginer la galère pour trouver un travail à long terme...

                                              J'ai arreter le lactose, les plats épicés et j'en passe
                                              J'ai fais des prises de sang : tout est normal
                                              J'ai fais une coloscopie : aucuns problèmes
                                              J'ai fais une fibroscopie : je sais donc que je ne suis pas intolérante au gluten.
                                              J'ai fais des analyses de selles : Il y avait des candidats albican, rien de méchant apparament mais j'ai eu un petit traitement donc ce problème est régler.

                                              J'ai eu un anti-diarrhéique pendant 1 mois qui ma soulager mais c'est revenu de plus belle après.

                                              J'ai donc essayer la médecine chinoise, la première séance a été efficace puisque je suis partie 2 semaines en espagne après et aucuns problèmes mais c'est revenu après, j'en suis a plusieurs séances là mais je vais arreter et je pensais essayer l'hypnose. J'ai vu juste un commentaire qui en parle mais sans succès donc je sais pas si ca vaut le coup. Je suis quand meme prete a tout essayer, jsuis au bout de ma vie j'en peut plus.

                                              Aujourd'hui j'ai quand meme pris sur moi parce que je sais que c'est plus psychologique que physique.
                                              J'ai donc repris mes études, une formation à distance je recois les cours chez moi bien entendu pas le choix de faire comme ca, mais le fait d'aller de l'avant va peut etre m'aider un peu je sais pas... j'ai des stages a faire dans quelques mois j'aimerais que mon problème soit résolu ou presque!
                                              J'essaye de sortir avec mes amis c'est pas évidant tout l'temps des fois j'annule mais j'essaye au maximum d'avoir une vie "normale"
                                              Je suis en couple depuis peu également, chose qui n'était pas envisageable pour moi mais j'veux avancer et etre bien. Dernièrement j'ai passer une nuit d'enfer chez lui avec des crises de diarrhées et d'angoisse forcément...

                                              J'ai peur que tout ca me gache la vie (meme si c'est deja le cas), que je loupe ma formation et que je n'arrive pas a construire une vie de couple...

                                              Si vous avez d'autres solutions qui ont fonctionner je suis preneuse. Un psychologue je sais pas si ca peut etre efficace??

                                              Désolé pour ce loooong commentaire. J'espère que vous arriverez à régler ce problème un jour aussi, temps qu'on a pas été a notre place on ne peut pas nous comprendre donc ca un peu de bien de lire vos commentaires tout d'meme

                                              Commentaire


                                              • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                                J ai trouvé une solution,
                                                Quel vaccin?

                                                Bonjour,

                                                Je sais que le message date, mais je souffre du même problème et je cherche des solutions... J'ai moi-même eu un vaccin avant que ces problèmes apparaissent(gardasil). Pouvez vous me dire s'il s'agit vous aussi du même vaccin ?

                                                Merci bcp

                                                Commentaire


                                                • Re: Diarrhées chronique fonctionnelles et stress : le cercle vicieux

                                                  Bonjour, étant donné que les réponses, et même les messages en général sont très espacés dans le temps, je ne sais pas si j'aurai une réponse, mais j'ai besoin d'en parler.

                                                  Je suis comme vous, j'ai 22ans, et depuis 7/8ans, je souffre des mêmes symptômes que vous, diarrhées, ballonnement, nausées.. bref un mal-être quotidien très handicapant.
                                                  Ca à commencé au lycée, et ça en est arrivé à un stade où je ne pouvais pas ne pas aller aux toilettes très régulièrement, dès que j'arrivais au lycée, c'était ma première destination, et j'y retournais quasiment à chaque heure..

                                                  C'est compliqué de le cacher, mensonges, combines etc etc, j'ai tout fais pour que cela n'influe pas sur ma vie sociale, sur ma relation avec ma copine de l'époque, et je m'en suis plutôt bien sorti je crois.
                                                  C'est après que cela s'est compliqué, parce qu'à cet âge, on commence à sortir, à partir entre amis en vacances, ou à rendre visite à des amis vivant loin comme cela à été mon cas. Le simple fait de prendre le train m'angoissait, je ne pensais qu'à ça. Les longs (ou pas) trajets en voiture étaient un calvaire..

                                                  J'avais toujours réussi à faire avec, même si pour cela je devais me priver de sorties entre amis, ou de projets de vacances. Quelques fois je me faisais violence, me disant que je ne voulais pas que ce problème gouverne ma vie et m'empêche d'en profiter.

                                                  Mais dernièrement, j'ai l'impression que cela s'est aggravé. Cet été, j'ai du rester dans mon appartement, car des chatons venaient de naître et je ne pouvais pas les laisser seuls, ni même les confier à quelqu'un car tout les gens que je connaissais dans la ville où je vis étaient à droite et à gauche.
                                                  Mes seules sorties étaient pour aller faire des courses, à 400m de chez moi, et même ça, c'était un parcours du combattant. Dès que je mettais le nez dehors, j'étais mal, et je commençais à penser à comment est-ce que j'allais faire si une crise se déclenchait tout à coup.. Ma voiture s'est faite embarquer par la fourrière, j'ai failli ne pas aller la chercher. La première fois que j'ai voulu faire le trajet, j'ai du descendre à deux stations de chez moi, car je sentais que ça n'allait pas.

                                                  J'en ai très très peu parlé autour de moi, mes parents se doutaient que quelque chose n'allait pas car ils me voyaient souvent aller dans la salle de bain, mais ce n'est que ce week end que j'en ai parlé de but en blanc à mon père, pendant qu'il m'emmenait à la gare. Les 6h de route suivantes ont été un véritable enfer.
                                                  J'ai l'impression que c'est en train de me couter ma relation également, ça fait deux ans que je suis avec une fille, on habite ensemble (je vous raconte pas la galère quand les crises arrivent et qu'elle est juste à côté..). Elle adore sortir, on va dire qu'elle n'aime pas du tout rester enfermée dans l'appart toute la journée, et je peux la comprendre, mais le fait est que, et bah je ne me sens pas bien une fois dehors, alors je préfère rester chez moi.. vous devez comprendre la sensation dont je parle. Je sens l'exaspération dans son regard lorsque je lui dis que j'ai pas vraiment envie de sortir (alors que ce n'est au final qu'un pretexte parce même si j'ai envie de bouger, de faire des choses, j'angoisse de ce qui pourrait se passer).
                                                  Je lui en avais parlé, de ce problème, et je pensais qu'elle avait compris, qu'elle serait compréhensive, mais je vois bien que ça lui coûte aussi à elle.

                                                  J'ai repris le travail, en parallèle de mes études, après la pause estivale, premier jour, au lieu de rester à l'agence, mon supérieur à voulu que je vienne avec lui pour livrer du matériel en camion.. Au total 500km bloqué dans un camion.. Dès les premiers mètres j'étais à deux doigts de lui dire d'arrêter parce que je ne le sentais pas, mais encore une fois, je me suis fais violence et j'ai pris sur moi, si on faisait une pause, je fonçais aux toilettes, au final ça à été.


                                                  J'arrête de raconter ma vie, tout simplement pour dire que demain j'ai pris rendez vous avec un médecin, parce que psychologiquement, je suis a bout.. J'en ai marre d'être handicapé socialement parlant, j'ai envie de répit, que ça cesse.
                                                  Je suis tombé sur ce forum plus tôt dans la journée, ça m'a rassuré de voir que je n'étais pas le seul, un peu moins de voir qu'il n'y a pas encore de solution miracle, mais bon.

                                                  On m'a conseillé de faire un régime sans gluten, je pense essayer cette solution pendant une semaine ou deux, voir s'il y a du mieux.. Seul le temps nous le dira.

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X