publicité

publicité

L'alcool et la grossesse : le Syndrome d’Alcoolisme Fœtal (SAF)

Publié par : rédaction Onmeda (11. avril 2017)

En fonction de la nature de son exposition à l'alcool pendant la grossesse, le bébé peut développer des troubles divers et de gravité variable.

Le Trouble du Spectre d'Alcoolisation Foetale (TSAF) :

Le Trouble du Spectre d'Alcoolisation Foetale (TSAF) désigne toutes les répercussions (physiques, cognitives et comportementales...) chez une personne ayant subi une exposition prénatale à l'alcool. Il regroupe l'ensemble des affections causées par la consommation d'alcool pendant la grossesse.

On distingue quatre grandes catégories de troubles dues à l’exposition prénatale à l'alcool :

  • Syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF)
  • Trouble neurologique du développement lié à l’alcool (TNDLA)
  • Malformations congénitales liées à l’alcool (MCLA)
  • Effets de l’alcool sur le fœtus (EAF)

Le Syndrome d'Alcoolisme Foetal (SAF)

La conséquence la plus sévère d'une consommation d'alcool durant la grossesse est le Syndrome d’alcoolisation fœtale ou Syndrome d'Alcoolisme Foetal (SAF). Il se manifeste par des déficits neurologiques, comportementaux et cognitifs ainsi que par certains traits faciaux.

On estime l’incidence du syndrome d’alcoolisation fœtale en France autour de 1,3 ‰ naissances vivantes par an.

En cas d'exposition prénatale à l'alcool, la gravité des séquelles dépend de plusieurs facteurs :

  • de la quantité d'alcool consommée,
  • du moment de la consommation (phase de développement du bébé).
Le SAF est la principale cause reconnue de retard mental dans le monde occidental. Les meilleurs soins médicaux ne permettent pas à un enfant atteint de SAF de rattraper son retard.

En fonction de ces facteurs, le bébé peut manifester différents symptômes, des degrés d'atteinte très divers sont alors possibles :

  • un retard de croissance,
  • des anomalies faciales,
  • des déformations crâniennes et cérébrales (anomalies des lèvres et de la mâchoire, petite tête),
  • des malformations cardiaques ou urinaires plus fréquentes...
  • un retard mental et psychomoteur sévère.
Le Trouble du Spectre d'Alcoolisation Foetale (TSAF) désigne toutes les conséquences chez une personne ayant subi une exposition prénatale à l'alcool. Il regroupe un ensemble d’affections, de la forme la plus grave – le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) – jusqu’aux formes dites « incomplètes ».

Les Effets de l'Alcool sur le Foetus (EAF)

Le retard mental et les troubles du comportement chez l'enfant peuvent être les seuls symptômes liés à la consommation d'alcool durant la grossesse. On parle d'Effets de l'Alcool sur le Foetus (EAF). L'enfant ne présente alors aucun trait physique associé au SAF.

Ces problèmes apparaissent souvent des années après la naissance lorsque l'enfant fait son entrée à l'école ; on remarque alors des troubles de comportement, des difficultés d'apprentissage, des problèmes de concentration, des difficultés à gérer sa colère...

* Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé : "Alcool et grossesse, parlons‐en : Guide à l'usage des professionnels " Juin 2011
** Anciennement aussi appelé : Ensemble des Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale (ETCAF)

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Grossesse ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> L’exposition prénatale à l’alcool liée à des difficultés scolaires ?
> Plein de conseils pour bien vivre sa grossesse
> Dépendance à l'alcool : comment en guérir ?
> Enceinte : aliments conseillés... et interdits

Sources et notes :
> HAS (Haute Autorité de Santé : Fiche mémo : Troubles causés par l’alcoolisation fœtale : repérage. Juillet 2013
> HAS : Troubles causés par l'alcoolisation fœtale http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1710823/fr/troubles-causes-par-l-alcoolisation-foetale. Décembre 2013
> Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé  : "Alcool et grossesse, parlons‐en : Guide à l'usage des professionnels " Juin 2011
> Le Grand Livre de la Grossesse, Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français, Eyrolles, 2015.
> Zéro alcool pendant la grossesse, ministère de la Santé, Inpes, septembre 2006.
> http://www.alcool-info-service.fr/alcool/consequences-alcool/grossesse-femme-enceinte#.WOeI-f2kI0o