publicité

publicité

Sciatique pendant la grossesse : l'ostéopathe est votre premier allié !

Publié par : rédaction Onmeda (28. septembre 2017)

© iStock

La sciatique de la femme enceinte est une atteinte douloureuse du nerf sciatique qui survient généralement lors du 3ème trimestre de la grossesse.

La douleur est très vive, à type de décharge électrique. Elle est située en bas du dos et irradie dans la fesse, dans l’arrière de la cuisse et du mollet. Elle est due à un conflit mécanique au niveau du passage du nerf sciatique, au sein des vertèbres en bas de notre dos : les lombaires, et de l’os du bassin sous-jacent : le sacrum.

Plusieurs phénomènes sont en cause.

  • Tout d’abord, suite à la croissance du bébé, le poids reposant sur la zone des lombaires et du bassin est plus important qu’à l’accoutumée.
  • Ensuite, le déplacement en avant du ventre maternel induit une seconde contrainte au niveau du dos et du bassin.

Pour compenser le poids augmenté et le déplacement du centre de gravité en avant, la colonne vertébrale lombaire se cambre d’avantage et le sacrum doit s’incliner en conséquence.

  • Enfin, durant la grossesse, les tissus du corps sont plus souples grâce à une imprégnation hormonale. Ce phénomène, salutaire à l’expansion de l’utérus, entraine aussi une souplesse au niveau des fascias et des muscles. Plus souple, ce système musculaire et fascial soutient moins bien le squelette, qui subit d’avantage de contraintes posturales.

Ces changements de posture sont contraignants pour les lombaires et le bassin, et cela peut entrainer un conflit au niveau du passage du nerf sciatique dans cette zone, à l’origine des douleurs.

L'ostéopathie peut aider

Pourquoi faire appel à un ostéopathe ?

Les douleurs ressenties doivent d’abord faire l’objet d’une sollicitation médicale. La consultation d’ostéopathie ne remplace en aucun cas une visite chez le gynécologue, la sage-femme ou le médecin généraliste. En complément du suivi médical classique de la grossesse, un ostéopathe spécialisé est capable de soulager les douleurs en respectant le nouvel équilibre postural et la sécurité du fœtus.

Quel traitement ostéopathique en cas de sciatique pendant la grossesse ?

Chaque patiente présente une problématique différente, chaque corps a son équilibre. Par des remaniements doux et non douloureux, l’ostéopathe allège les contraintes présentes.

La prévention de la sciatique avant et pendant la grossesse

Avant de tomber enceinte

La grossesse représente l’un des changements les plus importants que le corps peut subir. Cet événement peut donc être préparé : faites un bilan auprès de votre gynécologue et de votre ostéopathe avant de tomber enceinte.

La grossesse sollicite fortement la musculature de la femme. En renforçant votre dos ainsi que votre ceinture abdomino-pelvienne avant l’inondation hormonale, vous intervenez en amont des problèmes de dos engendrés par la grossesse et permettez à votre corps d’accommoder en douceur les changements de posture.

Enceinte, sans sciatique

Conservez une activité physique adaptée durant votre grossesse. Les activités suivantes sont souvent recommandées :

Pour choisir, fiez-vous à votre intuition et aux recommandations de votre gynécologue et de votre sage-femme.

Dans la mesure du possible, minimisez la prise de poids.

Evitez de porter des charges lourdes et prenez soin de votre dos en toute circonstance.

Pour ramasser un objet au sol, adoptez la posture du chevalier servant. Allongée, relevez-vous en vous plaçant sur le côté, sortez vos mollets hors du lit et relevez-vous en poussant sur vos mains.

Attention aux chaussures instables et aux talons hauts, mais aussi aux chaussures complètement plates qui n’aident pas le retour veineux.

Les conseils de l'ostéopathe

Si une souffrance s’installe, vous pouvez ajouter quelques précautions supplémentaires aux mesures préventives.

Adaptez votre pratique sportive afin qu’elle ne soit pas douloureuse. Il est important de continuer à bouger dans la mesure du possible. Chez vous, pratiquez des exercices d’étirements appris avec un thérapeute.

Si vous devez être assise ou debout de façon prolongée, placez alternativement un pied puis l’autre posé sur la hauteur d’une boite à chaussure. Placez un oreiller d’allaitement entre les cuisses lorsque vous êtes allongée sur le côté.

Les ceintures de grossesse, portées quelques heures par jour, aident à soutenir la colonne lombaire et la soulagent.

En cas de sciatique ou en en prévention, une séance ostéopathique est complémentaire du suivi médical. La kinésithérapie et l’acupuncture peuvent aussi être recommandés.

Auteur : Claire Allimant - Ostéopathe du Réseau Oostéo

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Grossesse, Ostéopathie ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Mal de dos pendant la grossesse
> Acupuncture et grossesse
> Sophrologie et grossesse
> Les maux de la grossesse soignés par l’homéo