publicité

publicité

Les accidents domestiques : Les âges les plus à risque

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. mars 2015)

Les accidents de la vie domestique touchent certains âges plus que d'autres, ainsi les enfants et les personnes âges sont plus à risque que d'autres...

- Les enfants
Avant 4 ans, les enfants sont très exposés aux différents accidents domestiques. Ils n'ont pas toujours une grande conscience des dangers qui les entourent, et risquent de chuter, de se brûler... plus souvent. La vigilance des parents ou de leur garde est capitale : il ne faut pas laisser un enfant seul dans un environnement à risque.

- Les personnes âgées
Dès 65 ans, les risques d'accidents domestiques augmentent et notamment les chutes. Ces accidents risquent d'être lourds de conséquences, car avec les années, il y a des risques d'ostéoporose (fragilisation des os avec fractures du fémur, du poignet...). Mais les personnes âgées sont aussi souvent exposées aux brûlures, à l'intoxication, ou encore l'asphyxie (par des fausses routes).
Cependant, il faut garder en tête que les accidents domestiques peuvent arriver à tout âge, en particulier quand survient un manque de vigilance.

Les accidents de la vie domestique sont plus ou moins fréquents en fonction du lieu. Voici la répartition moyenne de la fréquence des accidents en fonction de ces lieux : garage, cellier, cabanon, piscine et jardin (25 %) ; cuisine (15 %) ; séjour (14%) ; chambre (11 %) ; escalier (9%) ; salle de bain (5 %).

 

A lire aussi nos dossiers :

> Bébé est tombé de la table à langer, que faire ?
> La prévention des accidents domestiques : comment protéger mon enfant ?



✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.