publicité

publicité

Hallux valgus : la faute aux talons ?

Publié par : Dorothee Gebele (08. août 2017)

© iStock

Les belles chaussures font de jolies jambes. Surtout les chaussures dotées de petits (ou hauts !) talons. On comprend alors pourquoi de nombreuses femmes sont adeptes des escarpins et Cie. Le petit hic : les chaussures à talons sont souvent mises en cause dans la survenue de problèmes de pied, comme par exemple un mauvais positionnement des orteils tels que le fameux hallux valgus. Qu’en est-il vraiment ?

Hallux valgus, c’est quoi ?

Par hallux valgus on comprend une déviation du gros orteil vers l’extérieur du pied (en direction des petits orteils). En même temps, le premier métatarse tend dans l’autre direction, vers l’intérieur, pour former une bosse : le fameux oignon du pied. Cette déformation peut créer des points de pression douloureux, des irritations de la peau, des enflures et inflammations.

Sans traitement, ce mauvais positionnement des orteils s’accentue avec le temps. A un stade avancé l'hallux valgus peut même empiéter sur les orteils adjacents : chevauchant ses petits voisins, le gros orteil risque de reporter sa déformation sur les autres orteils.

La déformation des orteils peut également conduire à une arthrose de l’articulation de base du gros orteil.

Sans parler de l’aspect esthétique. En effet, certaines personnes sont tellement gênées par leur hallux valgus qu'elles n'osent plus porter de chaussures ouvertes !

Adieu les talons pour le bien-être de nos pieds ?

Pour certaines femmes, l’idée de renoncer aux chaussures à talons – symbole fort de la féminité – est inconcevable. Et il faut dire que la science semble leur donner raison : il est prouvé que les talons aiguilles augmentent le degré d’attractivité des femmes dans les yeux des hommes. Mais même sans parler du sexe opposé, la pression de notre société et forte : dans certains milieux, professionnels ou sociaux, le port de talons est presque « obligatoire » si l’on veut respecter les codes.

Ce dictat des talons n’est pas seulement regrettable du point de vue sociologique : il risque également de peser sur (la santé de) nos pieds.

© iStock

L'hallux valgus, ou « oignon du pied », est la malformation des orteils la plus fréquente. La chirurgie est le seul moyen pour corriger ce mauvais positionnement des orteils. Environ 90 % des patients opérés sont… des femmes.

Hallux valgus : les talons mis en cause ?

Les talons hauts sont-ils vraiment fautifs dans le développement d'un hallux valgus ? Fait est que ces mauvais positionnements des orteils ne sont répandus que dans les civilisations occidentales.

Touchées sont notamment des personnes qui ont porté des chaussures fermées et serrées sur une longue période, majoritairement des femmes.

Parallèlement, on constate très peu de cas d'hallux valgus chez les personnes ayant principalement porté des chaussures ouvertes, voire pas de chaussures du tout (par exemple dans les populations qui marchent nu-pieds).

Aussi, des chercheurs ayant méticuleusement étudié la littérature scientifique traitant de la relation entre chaussures et problèmes de pied ont conclu : il existe un lien évident entre le port de talons hauts et la survenue du hallux valgus.

Mais :

  • Cela ne signifie pas que chaque femme qui porte souvent des talons hauts développera forcément un hallux valgus.
  • Cela ne signifie pas non plus que les personnes portant exclusivement des chaussures plates et confortables ne risquent pas de développer un hallux valgus.

Car le facteur génétique joue un rôle considérable dans la survenue d'hallux valgus : il existe en effet une prédisposition familiale à ce mauvais positionnement des orteils.

Par ailleurs, certains autres facteurs physiologiques peuvent également influer sur le développement d’un hallux valgus, par exemple une faiblesse ligamentaire.

D’autres facteurs pouvant favoriser un hallux valgus sont :

  • une blessure,
  • une articulation enflammée,
  • des nerfs endommagés au niveau des pieds.
Et alors, quel rôle jouent les talons dans tout ça ?
Même si à elles ne provoquent pas à elles seules une déforomation des pieds, les chaussures serrées et à talons (hauts) favorisent souvent le développement d’un hallux valgus : le risque de souffrir de problèmes de pied est donc plus élevé chez les porteuses de talons.

D’ailleurs, ce n’est pas étonnant, si l’on compare la forme naturelle des pieds et celle de certaines chaussures à la mode :

Les orteils d’un pied « normal » sont légèrement écartés. Mais la plupart des chaussures n’adoptent pas cette forme naturelle des pieds : elles restreignent le pied et compressent les orteils, ce qui favorise le développement d’un hallux valgus.

En résumé :

Certaines femmes peuvent se permettre de porter des talons aiguilles sans pour autant craindre des problèmes de pied à long terme.

En revanche, chez les personnes ayant une certaine prédisposition, le port de chaussures serrées durant l’enfance peut déjà préparer le terrain pour un futur hallux valgus – même si ces personnes ne portent jamais de chaussures à talon à l’âge adulte.

Bref : comme beaucoup de choses dans la vie, toute cette histoire est tout à fait injuste.

Pour éviter d'éventuels problèmes de pied, des chaussures adaptées à l’anatomie du pied et respectant sa forme naturelle sont indispensables pour mettre toutes les chances de notre côté.

A voir : l'oignon du pied expliqué en vidéo

Un oignon du pied est une déformation courante du pied dont on peut hériter ou qui peut apparaître en résultat à une contrainte répétée sur l'articulation. Explications en vidéo…

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Orthopédie, ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Hallux valgus : des causes aux traitements
> L'opération de l'hallux valgus
> Pied d'athlète : des causes aux traitements
> Douleur au pied : pourquoi ?
> Quand consulter un Chirurgien orthopédique / Orthopédiste ?

Sources :

Informations en ligne de l'Association allemande de la chirurgie du pied (GFFC): www.gesellschaft-fuer-fusschirurgie.de (date de consultation : 31/07/2017)

Barnish, M.S., Barnish, J. : High-heeled shoes and musculoskeletal injuries: a narrative systematic review. BMJ Open, Vol. 6, Iss. 1, e010053 (publication en ligne : 13/01/2016)

Directives de l'Association allemande d'orthopédie et de chirurgie orthopédique (DGOOC): Hallux valgus. AWMF-Leitlinien-Register Nr. 033/018 (Dernière mise à jour : avril 2014)

Wirth, C.J., Mutschler, W., Kohn, D., Pohlemann, T. : Praxis der Orthopädie und Unfallchirurgie. Thieme, Stuttgart 2014