publicité

publicité

Lumière bleue : Effets et méfaits, comment s'en prémunir ?

Publié par : rédaction Onmeda (27. décembre 2017)

© Shutterstock

Lunettes anti-lumière bleue ou encore filtre anti-lumière bleue : depuis quelques temps, on entend de plus en plus parler de la lumière bleue.

Si la lumière bleue est naturellement présente en faible quantité dans le spectre lumineux, elle l’est d’autant plus dans les écrans devenus quasiment omniprésents. Entre son danger pour la vue et ses méfaits sur le sommeil, la lumière bleue fait actuellement office d’homme à abattre, mais savez-vous vraiment ce qu’est la lumière bleue ?

Qu’est-ce que la lumière bleue ?

La lumière émise par le soleil est constituée de nombreux rayonnements, de longueurs d’ondes différentes et correspondants chacun à une couleur.

La lumière bleue, dont les longueurs d’ondes se situent entre 380 et 500 nanomètres, fait partie du spectre lumineux émis par le soleil. Mais on la retrouve également dans les sources lumineuses artificielles comme les ampoules LED de plus en plus plébiscitées ou encore les écrans des smartphones, tablettes, télévisions ou encore ordinateurs.

Toute la lumière bleue n’est pas néfaste. Seules les longueurs d’ondes bleu-violet représentent la petite partie de lumière bleue jugée néfaste pour les yeux, car son énergie est très, voire trop, forte pour nos yeux.

Non seulement, cette partie de la lumière bleue est dangereuse, mais elle est surtout devenue omniprésente et nous y sommes surexposés.

Quels sont les dangers de la lumière bleue ?

Un danger pour les yeux

De nombreuses études scientifiques se sont penchées sur les effets des écrans, et plus particulièrement de la lumière bleue, sur nos yeux. Les résultats sont sans appel : une exposition prolongée à la lumière bleue est un facteur de risque de la Dégénérescence Musculaire Liée à l’Age (DMLA), une maladie liée à un vieillissement de la zone centrale de la rétine, appelée macula.

Un danger pour la qualité de vie

De plus en plus, les écrans et plus particulièrement la lumière bleue sont pointés du doigt comme étant responsables des troubles du sommeil croissants, notamment chez les jeunes.

La mélatonine, la fameuse hormone du sommeil qui favorise l’endormissement, n’est pas sécrétée en journée, mais le soir. Or, cette dernière est très sensible à la lumière bleue.

Si sa présence est naturellement régulée par le soleil, elle est ensuite déréglée par les écrans qui, en diffusant de la lumière bleue, empêchent la sécrétion de mélatonine.

Résultat : insomnies, difficultés d’endormissement, sommeil agité ou fractionné et surtout difficulté, voire incapacité, à récupérer la fatigue engendrée durant la journée.

Les solutions pour se prémunir des effets néfastes de la lumière bleue

Entre le travail sur ordinateur, les smartphones, les écrans de télévisions ou encore les tablettes, il est devenu quasiment impossible d’échapper à la lumière bleue. De fait, de nombreuses solutions se sont développées pour filtrer ces faisceaux et ainsi protéger les yeux.

1) Les lunettes anti-lumière bleue

Dès leur première apparition, les lunettes anti-lumière bleue ont fait mouche. Coup de marketing ou véritable garant de notre santé ophtalmique ? Pour l’instant, les opinions divergent.

Pour travailler

Disponible sans prescription ophtalmologique, ces lunettes sont vendues aussi bien chez les opticiens que dans certaines pharmacies. Elles ressemblent à s’y méprendre à des lunettes classiques mais disposent de verres dotés d’un filtre à lumière bleue.
Visuellement, le verre fait penser à la couleur d’une bulle de savon mais cela n’est visible que de l’extérieur. En les portant, vous ne vous en rendrez même pas compte.

Pour un sommeil de qualité

Souvent peu esthétiques car les verres sont teintés (en orange généralement), elles sont vendues pour être utilisées le soir, après sa journée de travail.
Leur but ? Filtrer la lumière bleue présente chez vous afin de ne pas freiner la sécrétion de mélatonine et ainsi vous permettre de vous endormir naturellement.

Au quotidien

Les personnes porteuses de lunettes de vue peuvent parfaitement adopter les lunettes anti-lumière bleue. Nombreux sont les opticiens à proposer ce traitement du verre en supplément. Il suffit de le demander au moment où vous réalisez votre nouvelle paire de lunettes de vue.

Concrètement, vous aurez des lunettes de vue dotées de la correction dont vos prunelles ont besoin tout en ayant un filtre anti-lumière bleue et donc cet effet “bulle de savon”.

Actuellement, les lunettes anti-lumières bleues ou les filtres adaptables aux lunettes de vue ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Certaines mutuelles peuvent les prendre en charge mais c’est loin d’être le cas de toutes. Renseignez-vous auprès de votre complémentaire santé.

2) Les filtres anti-lumières bleues

Les filtres anti-lumières bleues à installer sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone existent mais ils sont encore rares à trouver.
Leur promesse ? Filtrer la lumière bleue et l’empêcher de pénétrer votre rétine.

Les réglages de vos appareils

Dans leurs mises à jour, de nombreux navigateurs proposent désormais des fonctionnalités permettant de minimiser les effets néfastes de la lumière bleue. Il suffirait d’activer un mode spécifique à certaines heures pour favoriser l’endormissement. Naturellement, ce type de fonctions n’est adapté que dans le cas où ce sont les effets néfastes sur le sommeil que vous désirez combattre.

3) L’hygiène de vie

La première chose à modifier pour vous prémunir des effets de la lumière bleue est votre hygiène de vie. Voici quelques conseils :

  • Bannissez les écrans à partir d’une certaine heure pour vous endormir paisiblement,
  • Limitez votre utilisation d’écran au quotidien,
  • N’hésitez pas à faire des pauses au bureau pour reposer vos yeux, et, surtout,
  • Consultez régulièrement votre ophtalmologue.

Bon à savoir : Téléphone mobile - 10 conseils pour limiter votre exposition !

Auteur : Dounia Malki

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Santé générale ou Un médecin vous répond !

À lire aussi :

> 11 problèmes de santé que notre smartphone peut provoquer
> Téléphone portable : quel est le véritable danger ?
> Horloge biologique : (re)trouver le bon rythme


✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.