publicité

publicité

Avis aux ados : les poux adorent les selfies !

Publié par : Dorothee Gebele (05. septembre 2017)

© iStock

Il est bien connu que l’école est un lieu de prédilection pour les poux. Et notamment les crèches, écoles maternelles et primaires sont, un jour ou l’autre, confrontées à une invasion de poux.

En effet, les enfants en bas âge forment un milieu idéal pour la propagation des poux : ils jouent souvent en groupe, aiment échanger bonnets et autres accessoires ou jeux,.. . Et bien sûr, ils sont trop petits pour prendre des mesures de précaution en cas de besoin.

Mais aujourd’hui, avec les nouvelles technologies, une nouvelle tendance est en train de se dessiner : avec leurs selfies pris à tout bout de champ, les adolescents offrent aux poux d’excellentes conditions de propagation. En effet, avec leur sens du … partage, les jeunes offrent un terrain particulièrement propice à la propagation des petits insectes mal aimés.

Il faut savoir que les poux ne savent ni voler ni sauter. En revanche, ils rampent très, très vite. Alors, dès que deux têtes se rapprochent suffisamment pour que les cheveux se touchent, les poux en profitent pour changer d’hôte.

Les selfies, autoportraits pris par smartphone, favorisent la propagation des poux chez les ados.

Les ados, accros aux selfies...

Avec l’ère du numérique et des réseaux sociaux, une nouvelle tendance est en train d’émerger : les adolescents, et notamment les jeunes filles, adorent se prendre en photo avec leur smartphone, idéalement avec une ou plusieurs copines. Le problème des selfies ? Alors que les amies se rapprochent, affichent leurs plus beaux sourires et tendent le bras pour prendre un, deux, trois… selfies, les poux ont tout le temps du monde pour changer de tête.

Une fois arrivés chez leur nouvel hôte, les poux se mettent illico à chercher un endroit adapté, proche du cuir chevelu, pour la prochaine ponte d’œufs. Ces œufs (appelés aussi : lentes) sont extrêmement résistants : un simple lavage ou brossage des cheveux ne suffit pas pour les déloger ou pour les tuer.

Pour vaincre les poux, faut-il arrêter les selfies ?

Que les ados (et autres amateurs des selfies) soient rassurés : il n’est pas forcément nécessaire de renoncer aux selfies ! Mais il est de bon conseil de se familiariser avec la problématique des poux pour prendre ses précautions. Par exemple en examinant régulièrement ses cheveux pour vérifier l’absence (ou présence) de poux. Surtout lorsqu’on est souvent en contact direct (cheveux, tête) avec d’autres personnes.

Attention : même le contact indirect, par exemple par le partage d’écouteurs, d’accessoires de cheveux, de brosses ou peignes, ou encore de casquette… permet la transmission de poux !

Que faire en cas de poux ?

Pas de panique : même si des poux devaient avoir élu domicile sur votre tête, ce n’est pas la fin du monde. Certes, les démangeaisons sont désagréables, et la plupart des personnes touchées ont honte d’admettre lorsqu’elles ont des poux, tout simplement parce que ce problème est souvent (et à tort !) associé à un manque d’hygiène.

Mais heureusement, des traitements existent ! Si vous constatez la présence de poux, rendez-vous à la prochaine pharmacie où des traitements anti-poux sont disponibles sans ordonnance. Vous pouvez également consulter votre médecin pour vous laisser prescrire un traitement.

Et bien sûr, vous pouvez lire notre dossier spécial : 

Sources :

Informations en ligne du dictionnaire médical "Pschyrembel" : www.pschyrembel.de (date de consultation : 17/03/2017)
Informations en ligne de la  Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (BZgA) : www.bzga.de (octobre 2014)

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Comment les selfies peuvent nous rendre plus heureux
> Peut-on utiliser un médicament vétérinaire pour traiter les poux de nos enfants ?
> Les poux ... du pubis expiqués en vidéo