publicité

publicité

Pourquoi le rhume peut-il provoquer des douleurs dentaires ?

Publié par : Dorothee Gebele (01. février 2018)

© iStock

Toux, nez bouché, enrouement... un rhume peut être éprouvant et nous pomper toute notre énergie. Et quand des douleurs dentaires s’ajoutent aux symptômes typiques du rhume, ça n’arrange pas les choses.

Mais il faut savoir que ce n’est généralement pas par hasard si une douleur dentaire fait son apparition en plein milieu d’un gros rhume. Nous vous expliquons pourquoi rhume, sinusite & Cie peuvent faire mal aux dents !

Lorsqu’un rhume est accompagné d’un nez bouché et/ou un nez qui coule, cela s’explique souvent par une inflammation des sinus maxillaires (sinusite maxillaire). Les sinus maxillaires sont situés sous l’œil, au niveau des joues, et font (avec les sinus ethmoïdaux, les sinus frontaux et les sinus sphénoïdaux) partie des sinus paranasaux.

Ces processus inflammatoires dans les sinus maxillaires peuvent provoquer des douleurs dentaires chez certaines personnes, lorsque les tissus enflammés exercent une pression sur les nerfs dentaires. En effet, les racines des molaires (et des prémolaires supérieures) sont situées au voisinage des sinus maxillaires.

Vue d’ensemble des différents sinus :

Les sinus : illustration

Des douleurs dentaires peuvent apparaître lorsque les sinus maxillaires sont enflammés. Ce phénomène s'explique par la proximité qui existe entre les sinus maxillaires d'un côté, et les racines et les nerfs des prémolaires et des molaires supérieures d'un autre côté.

Ainsi, les douleurs dentaires liées à un rhume se manifestent le plus souvent sur le côté, au niveau des dents de la mâchoire supérieure, car ces dernières sont en contact direct avec les sinus maxillaires. Les douleurs sont alors perçues comme des douleurs dentaires, alors qu’en vérité, l’irritation nerveuse provient de la zone située au-dessus des dents et non d'un problème au niveau des dents-mêmes.

En règle générale, les douleurs dentaires se manifestant dans le cadre d’un rhume ne touchent pas une dent en particulier : elles apparaissent plutôt de manière diffuse au niveau de toute la mâchoire supérieure, peuvent changer d’intensité et même se déplacer. Parfois, ces douleurs peuvent irradier jusqu’à la mâchoire inférieure.

A savoir : En sens inverse, Il arrive aussi qu’une sinusite soit d’origine dentaire. Ainsi, une sinusite maxillaire peut par exemple être secondaire à une infection ou une carie dentaire.

Rhume et mal de dents : les traitements

Que peut-on faire contre ces douleurs dentaires liées au rhume ?

Les médicaments

Certains médicaments contenant de l’ibuprofène, du paracétamol ou de l’acide acétylsalicylique (ASS) peuvent soulager les douleurs dentaires liées à un rhume.

Par rapport au paracétamol, l’ibuprofène et l’acide acétylsalicylique ont l’avantage qu’ils n’ont pas seulement un effet antalgique pour diminuent les douleurs, mais également un effet anti-inflammatoire.

Lorsque les douleurs dentaires sont causées par un rhume, elles diminuent ou disparaissent d’elles-mêmes au bout de quelques jours, au fur et à mesure que le rhume s’atténue.

Quand consulter un médecin ?

Si les douleurs dentaires persistent, il est conseillé de consulter un dentiste. Il est alors important de lui signaler la présence du rhume.

Lorsque le dentiste n’identifie aucun problème dentaire susceptible d’être à l’origine de la douleur, un rendez-vous chez le médecin traitant ou chez l’ORL est conseillé.

Les remèdes les plus connus pour soigner le rhume : Vrai ou Faux ?

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS ORL ou Dents !

A lire aussi:

> Automédication : Les do et les don’t pour se soigner soi-même
> Rhume : les solutions homéo
> Nez bouché : causes et solutions
> Sinusite chronique : que faire ?
> Nez qui coule : des causes aux traitements
> 6 conseils pour prévenir le rhume, la grippe...