publicité

publicité

Rituel anti-déprime : 5 idées à adopter !

Publié par : Dr. Ada Picard (12. janvier 2017)

© Shutterstock

Le rituel anti-déprime est une habitude qui fait du bien et permet de s'ancrer dans le quotidien. Pour soigner un blues passager et prévenir la dépression, il est disponible sur auto-prescription. Il suffit de le décider pour en bénéficier !

Un rituel anti-déprime repose sur trois conditions : régularité, bienveillance et discipline. Voilà 5 idées de rituel anti-déprime à tester et remanier en fonction de nos besoins !

  • Une page par jour
    Resortez un vieux cahier ou choisissez-en un nouveau, dans le format qui vous convient. Et remplissez-le, une fois par jour, au moment qui vous convient le mieux : le soir pour ré-organiser ses pensées, le matin pour clarifier ses idées, etc. Une page par jour avec les mots qui nous viennent, les pensées qui défilent, les images qui s’imposent, etc. Sans se censurer ni chercher à faire de la littérature ! L’objectif n’est autre que d’offrir un espace entre nous et nous-mêmes. Avec bienveillance, évidemment !
  • De la musique pour aller au travail
    Ou pour en revenir… Chacun ses petites habitudes le matin. Certains choisissent les infos, d’autre le silence. La musique, directement reliée à nos émotions, permet de délier les pensées et de libérer certaines tensions. On peut choisir un blues euphorisant (Take five de Dave Brübeck) ou de la musique classique qui détend (le Requiem de Gabriel Fauré). Cette dernière permettrait de ralentir le rythme du cœur, ont conclu certains chercheurs.
  • Faire la vaisselle en pleine conscience
    Oui, on a bien dit faire la vaisselle ! En tâchant d’être le plus attentif possible à ce que l’on est en train de faire. On est à fond dans notre mission « vaisselle » comme si ce moment était très précieux. En résumé, on utilise la vaisselle (ou le ménage, le rangement, etc.) pour faire de la méditation ! 
  • Faire quelque chose lentement
    Voici un rituel anti-déprime à mettre en place urgemment : passer 5 minutes par jour à être lent. Quelque soit l’activité, on le fait avec lenteur. Cela permet de se recentrer sur l'instant présent, et donc de se défocaliser de ses ruminations. On boit son café en prenant notre temps, on marche tout doucement, on mâche avec lenteur… Et on observe comment on se sent. Le plus souvent, ça détend. Sinon, c’est que l’on a besoin de 10 minutes de lenteur. Voire plus…
  • Se réveiller une demi-heure plus tôt
    Et profiter de l’obscurité pour savourer la tranquillité. Essayez…au moins. Cette habitude permet de clarifier le brouillard mental avec lequel on se lève parfois le matin, en se laissant du temps. Du temps pour se lever, de temps pour prendre son temps, pour choisir sa tenue vestimentaire, embrasser son partenaire, etc. Et éviter par là-même de se presser pour aller au travail...

Définissez-vous un rituel, et testez-le pendant 21 jours au moins. Après cela, choisissez si vous souhaitez le poursuivre, ou non. Si vous ratez un jour, voire une semaine, n'abandonnez pas ! C'est justement de cette discipline dont on a besoin. Et si dureté envers soi-même il y a, transformons-là en bienveillance en se posant la question : qu'est-ce qui pourrait me faire du bien ? Et concoctez-vous de cette manière VOTRE propre rituel anti-déprime : le meilleur qui soit !

Autres idées : prendre soin de ses plantes ou de son jardin, parler à une personne inconnue, aller au boulot à pied (ou partiellement à pied) une fois par semaine ou prendre son vélo, débuter un journal intime dessiné et s'assigner à un doodle (sorte de dessin spontané) par jour, lire une page au hasard d'un livre de votre bibliothèque, prendre 30 minutes par jour pour cultiver son bullet journal, etc.


À lire 
: Les 4 saisons de la bonne humeur du Pr. Michel Lejoyeux, Éditions LC Lattès

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Psychologie ou Un médecin vous répond !

À lire aussi : 
Pourquoi le bullet journal est-il bénéfique pour notre santé mentale
Soigner sa dépression sans médicaments
Les couleurs à porter pour ne pas déprimer cet hiver