publicité

publicité

Kombucha, maté, kéfir... Les véritables bienfaits santé des nouveaux super aliments

Publié par : rédaction Onmeda (25. septembre 2017)

© iStock

La liste des super-aliments santé s’allonge au gré des tendances du moment. Néanmoins, certains méritent que l’on s’y intéresse. C’est le cas pour plusieurs boissons traditionnelles, consommées depuis des temps immémoriaux dans leurs pays d’origine.

Le maté

Originaire d’Amérique du Sud, le maté désigne une boisson voisine du thé et du café. Issu de l’infusion des feuilles d’une plante, appelée Yerba maté, ce breuvage présenterait quelques bénéfices pour l’organisme.

Sa richesse en caféine permet, entre autres, d’atténuer la sensation de fatigue et de diminuer les douleurs migraineuses. Une étude (1), réalisée par des scientifiques de l’université de l’Illinois, lui attribue également une action préventive sur le cancer du côlon.

D’après ces recherches, les dérivés de la caféine contenus dans le maté présenteraient une action positive sur l’élimination des cellules cancéreuses et diminueraient le processus inflammatoire.

En dépit de ces points plutôt bénéfiques, il reste préférable de le consommer de manière raisonnable. En cas de maladies chroniques, un avis médical demeure le meilleur moyen d’éviter tout risque pour la santé.

Le kéfir de lait

Très en vogue, les boissons fermentées sont régulièrement vantées pour leurs nombreux bienfaits. Venu du Caucase où il est connu depuis des temps très anciens, le kéfir se prépare à partir de lait et de grains de kéfir. Ces derniers participent au processus de fermentation.

Renommé pour sa concentration en probiotiques, il a la réputation d’agir positivement sur l’estomac et le système immunitaire.

Une étude américaine (2), parue dans le Journal of the American Dietetic Association, suggère que les personnes intolérantes au lactose supporteraient mieux le kéfir que le classique yaourt. L’explication tient dans le fait de la présence d’une plus grande diversité de micro-organismes pour le kéfir.

Néanmoins, il contient une petite quantité d’alcool dont il faut tenir compte. Avant de se lancer dans une consommation régulière, il est aussi préférable de le tester afin de vérifier sa bonne tolérance aux niveaux digestif et intestinal.

Autre variante, le kéfir d’eau, encore appelé kéfir de fruits, se prépare à partir de végétaux, comme les figues et le citron, et constitue une boisson rafraîchissante, d’une saveur plutôt acide.

Le kombucha

Originaire de Mongolie, le kombucha désigne une préparation obtenue après la fermentation de thé vert ou noir et de sucre, auxquels on ajoute des micro-organismes (sorte de souche-mère). La boisson traditionnelle ne subit pas de pasteurisation, contrairement à celle proposée dans le commerce.

Beaucoup de vertus lui sont prêtées. Il est ainsi censé apporter des bienfaits au niveau de la digestion, du surpoids, de l’immunité et du foie.

Toutefois, les preuves scientifiques prouvant une efficacité réelle sur l’être humain manquent. Des recherches (3) ont d’ailleurs relevé des cas d’allergies, de troubles digestifs et d’apparition d’un ictère sur plusieurs personnes l’ayant consommé.

Comme le kéfir, le kombucha contient un faible taux d’alcool.

Le wakamé

Très apprécié par la cuisine japonaise, le wakamé se caractérise par la variété et la qualité de ses substances nutritives. Avec un taux important de protéines et d’oméga 3, cette algue brune présente un réel intérêt sur le plan diététique.

De plus, elle renferme un pigment appelé «fucoxanthine», étudié pour ses propriétés anti-obésité (4).

Sa haute teneur en iode, cependant, est à prendre en considération avant de l’inclure dans ses menus. Fortement déconseillé pour les personnes souffrant de troubles thyroïdiens (5), le wakamé sera aussi évité en cas de traitement anticoagulant, en raison de la présence de vitamine K.

Note : Malgré leurs qualités nutritionnelles, ces super-aliments santé pourraient ne pas convenir à tout le monde. C’est pourquoi un essai avant leur utilisation régulière dans l’alimentation quotidienne permet de limiter les risques éventuels d’intolérance.

Auteur : Véronique Michelan

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Nutrition ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

6 super aliments contre les douleurs intestinales
Wakamé et grenade : une synergie prometteuse pour notre silhouette ?
Allergies alimentaires : l'essentiel à savoir
Alimentation trop acide : comment retrouver l’équilibre acido-basique ?
9 mythes sur le café
Cancer du côlon : le curcuma efficace pour le soigner ?

Références :

(1) University of Illinois College of Agricultural, Consumer and Environmental Sciences. "Compounds in mate tea induce death in colon cancer cells, in vitro study shows." ScienceDaily. ScienceDaily, 23 January 2012. <www.sciencedaily.com/releases/2012/01/120123115539.htm>.
(2) Ohio State University. "Kefir May Bolster Lactose Tolerance In Intolerant People." ScienceDaily. ScienceDaily, 30 May 2003.

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.