Bronchite : les traitements

Publié par : rédaction Onmeda (08. février 2018)

La première question que le médecin peut poser à une personne qui a une bronchite qui traîne sera : « Fumez-vous ? » En effet, le tabac est responsable de nombreuses bronchites et de bronchites chroniques ; il entraîne une irritation chronique des bronches, une fragilité des muqueuses et des infections microbiennes fréquentes.

Le tabagisme passif est d’ailleurs également fortement pourvoyeurs de bronchites.

La majorité des bronchites aiguës étant d'origine virale, les traitements visent surtout à soigner les symptômes. La toux disparaît en général spontanément après une dizaine de jours sans complication.

Il n'y a pas de traitement pour guérir l'infection virale elle-même. Celle-ci disparaitra au bout de quelques jours.

Les traitements symptomatiques qui peuvent être envisagés seront :

  • des mesures non-médicamenteuses : hydratation abondante, consommation de boissons chaudes, miel, humidificateur d’air ;
  • concernant la fièvre et les douleurs provoquées par la toux, si elles sont mal tolérées : le paracétamol est indiqué en première intention. L’utilisation des anti-inflammatoire (ex : Ibuprofène) est à éviter, car cela pourrait au contraire aggraver l’infection.
  • les antitussifs en vente libre en pharmacie n’ont que peu d’efficacité, et peuvent même avoir des effets indésirables potentiellement graves, et sont donc à éviter.

Si la bronchite est d'origine bactérienne, si l'infection virale se surinfecte, votre médecin pourra, s’il le juge nécessaire, vous prescrire un traitement antibiotique pour quelques jours. Dans la majorité des cas, cela ne sera pas nécessaire, et il faut l’éviter autant que possible pour éviter de créer des résistances bactériennes aux antibiotiques, qui deviendraient inefficaces pour de futures infections bactériennes potentiellement graves.

En cas de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), le traitement consiste à prendre un traitement bronchodilatateur de façon inhalé, avec parfois des traitements antibiotiques en cas d'épisodes d'infection.

En cas de stade avancé avec une insuffisance respiratoire sévère, une oxygénothérapie peut être envisagée Il faudra aussi que ces patients se fassent vacciner chaque année contre la grippe, et contre le pneumocoque.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Maladies respiratoires ou ORL ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Douleur et fièvre : paracétamol, aspirine ou ibuprofène ?
> Antibiotiques : 5 choses à (ne pas) faire
> Résistance aux antibiotiques : peut-on l'éviter ?
> Conseils contre la toux