publicité

publicité

Cancer des os : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. août 2014)

Avant de mettre en place un traitement, une biopsie (prélèvement du fragment de l'os malade) est nécessaire pour confirmer le diagnostic, et connaître la nature du cancer. Pour savoir, en particulier, s'il s'agit d'une tumeur primitive (de l'os lui-même) ou d'une métastase (cancer secondaire).

Une fois le prélèvement osseux effectué, celui-ci est adressé dans un laboratoire d'analyses où l'on recherchera des cellules cancéreuses. On peut ainsi voir s'il s'agit d'une métastase – et dans ce cas connaître la localisation primitive (le cancer d'origine : sein, prostate...) – ou d'une tumeur primitive de l'os.

Le traitement de premier choix des cancers de l'os est la chirurgie. L'intervention chirurgicale permet d'ôter le maximum d'os malade, et comble le « trou » par de l'os prélevé ailleurs (greffe osseuse), ou par des résines synthétiques.

Il arrive - beaucoup plus rarement aujourd'hui, qu'une amputation soit nécessaire pour enrayer la maladie.

Le traitement chirurgical est par ailleurs utile pour traiter une fracture ou la prévenir lorsqu'un os est fragilisé par le cancer.

Aujourd'hui, les traitements par chimiothérapie ont énormément progressé. La chimiothérapie a pour but d'éliminer les cellules qui ont échappé à l'exérèse tumorale, ou de réduire la taille de la tumeur avant le traitement chirurgical.

La radiothérapie et l'hormonothérapie sont souvent utilisées pour traiter les métastases.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Cancer ou Un médecin vous répond !

A découvrir aussi :

> Radiothérapie : limiter les effets secondaires
> Chimiothérapie : démêlons le vrai du faux


✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.