publicité

publicité

Cyclothymie : les traitements

Publié par : Dr. Ada Picard (22. février 2017)

Il existe des traitements de la cyclothymie ! Ils reposent en première intention sur le soutien psychologique et la psychothérapie. Et, éventuellement, sur les médicaments…

Le choix des traitements de la cyclothymie dépend en grande partie de la souffrance ressentie. En effet, l’existence de cette labilité de l’humeur n’est pas forcément source de difficultés en fonction de l’environnement dans lequel on vit et de ses moyens pour gérer ses émotions. Pour certains, la cyclothymie est même un moteur ! Même si la cyclothymie figure dans le manuel des Maladies Mentales, cela ne signifie pas forcément qu’un cyclothymique est malade et nécessite un traitement. La souffrance dépend en grande partie de l’environnement dans lequel on vit.

Quoiqu’il en soit, si la personne cyclothymique souffre de ses humeurs changeantes, il est nécessaire de suivre une psychothérapie pour s'apaiser et retrouver confiance.

La thérapie cognitive et comportementale, la méditation de pleine conscience, l’art-thérapie, sont autant de thérapies efficaces sur la gestion des émotions et de la culpabilité, fréquente dans ce trouble. En effet, une personne souffrant de cyclothymie culpabilise souvent de perturber son entourage, de l’inquiéter, etc. Cette culpabilité doit servir de moteur pour les soins et non de frein.

Lorsque les traitements psychothérapiques ne suffisent pas à apaiser la cyclothymie, un traitement médicamenteux peut-être nécessaire et bénéfique, au moins durant une période. Il s'agit de traitements régulateurs de l’humeur.

Parmi les options thérapeutiques, il y a les anti-épilepitques : le Depakote, le Depamide et éventuellement le Tégretol. Le Lithium peut également être bénéfique pour certaines personnes, mais il nécessite un suivi physique et une surveillance plus poussés. Ces médicaments ne peuvent cependant pas être maintenus pendant la grossesse. Ils doivent alors être remplacés par un autre médicament, de type neuroleptique.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Psychologie, Cardio ou Un médecin vous répond !

À lire aussi :

Le trouble bipolaire
Soigner la dépression sans médicaments

Les tics : ces gestes que l'on ne contrôle pas



✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.