Diabète de type 1 : c'est quoi exactement ?

Publié par : rédaction Onmeda (24. octobre 2017)

© Shutterstock

Le diabète de type I, ou diabète insulino-dépendant (DID), est une maladie auto-immune. Il est dû à la destruction des cellules du pancréas spécialisées dans la production d’insuline, ce qui rend le traitement par des injections d'insuline obligatoire.

En temps normal, après l’ingestion d’un repas le taux de sucre (glucose) dans le sang augmente, et le corps sécrète en conséquence une hormone majeure, l’insuline. Celle-ci permet l’entrée du glucose dans les cellules musculaires, les adipocytes (cellules graisseuses) et les hépatocytes (cellules du foie) pour être stocké et fournir de l’énergie.

Dans le cas du diabète de type 1, une destruction auto-immune spécifique des cellules bêta pancréatiques (qui produisent l’insuline) empêche l’organisme de stocker du sucre et est donc responsable d’un taux de glucose dans le sang (glycémie) trop élevé.

Le diabète de type 1 (DT1) survient habituellement avant 35 ans, avec pic à l’adolescence, mais peut survenir à tout âge. Il représente environ 10 % des cas de diabètes (soit plus de 300.000 personnes en France).

Le diabète de type 1 ne cesse de progresser dans tous les pays du monde, au rythme de 3 à 4 % par an depuis une vingtaine d’années, suggérant l’implication de facteurs environnementaux propices, sensibles aux changements de mode de vie.

Il existe par ailleurs un gradient décroissant de l’incidence du diabète de type 1, du nord vers le sud de l’Europe et il touche aussi bien les hommes que les femmes.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Diabète ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Tout savoir sur le diabète
> 50 recettes gourmandes ET adaptées aux diabétiques
> Vivre avec un diabétique : mon enfant, parent, conjoint... est diabétique

Auteur : Dr Iléana de Lameth, Praticien Hospitalier en Endocrinologie, Diabétologie, Nutrition