publicité

publicité

Entorse : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (16. octobre 2014)

Les traitements diffèrent en fonction de l'articulation touchée par l'entorse.

1) Le traitement de l'entorse de cheville

Le traitement de l'entorse de cheville repose sur la mise au repos de la cheville. Celle-ci doit être soutenue par un strapping ou une attelle (vendue en pharmacie), le temps de quelques jours. Cela consolidera la cheville fragilisée, tout en évitant une immobilisation totale et évitera une rééducation des muscles.

Un traitement médical antalgique, plus ou moins associé à des anti-inflammatoires non stéroïdiens (c'est-à-dire autres que la cortisone) seront prescrits. De même, il peut-être conseillé de garder le pied surélevé pour améliorer la circulation sanguine

Aucune kinésithérapie n'est nécessaire par la suite car il n'y a eu aucune fonte musculaire.

En cas, d'entorse grave, une immobilisation plâtrée peut être nécessaire pour quelques semaines, afin que les ligaments se cicatrisent bien. Une rééducation sera nécessaire après l'ablation du plâtre.

Une articulation qui a été le siège d'une entorse reste fragile longtemps et les entorses ont tendance à se reproduire.

Un conseil simple pour diminuer le risque d'entorse de la cheville :
Porter de bonnes chaussures confortables, adaptées à l'activité du moment. Et ne pas hésiter à s'aider d'une canne ou d'un bâton de randonnée si la marche est hésitante ou le terrain accidenté.

2) Le traitement de l'entorse du genou

Le traitement d'une entorse du genou diffère en fonction de l'atteinte ligamentaire.

Dans les entorses simples, la rééducation et la prise d'antalgiques suffisent. Dans d'autres cas, l'articulation devra être réparée par une opération chirurgicale. Le bénéfice d'une telle intervention devra être discuté avec le chirurgien.

Dans tous les cas, la rééducation est très importante. Elle limite le risque d'enraidissement et de perte musculaire.

Pour les entorses graves d'une articulation de la jambe, le médecin peut envisager de prescrire un traitement par héparine durant quelques jours, surtout si le patient a des antécédents de phlébite, etc.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Sport ou Ostéopathie & Chiropratique !

A lire aussi :

> Phlébite : 3 symptômes à connaître
> Quand consulter un ostéopathe ?

✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.