publicité

publicité

Infections urinaires : les symptômes

Publié par : rédaction Onmeda (02. novembre 2017)

Les symptômes de la cystite aiguë

La cystite aiguë simple se caractérise cliniquement par des signes cliniques urinaires comprenant :

  • pollakiurie (c’est à dire l’envie plus fréquente d’uriner)
  • brûles et douleurs à l’évacuation des urines
  • mictions impérieuses
La présence de sang dans les urines (que l’on nomme « hématurie ») est très fréquente et ne constitue en rien un signe de gravité de l’infection.

Les symptômes de la cystite récidivante

Les cystites récidivantes regroupent les mêmes symptômes, mais, comme leur nom l’indique, très fréquemment. Ainsi, on évoque ce diagnostic au delà de 4 épisodes de cystites par an. Un traitement préventif pourra dans certain cas être proposé.

Les symptômes des pyélonéphrites,

Les pyélonéphrites, qui touchent alors les reins, présentent les mêmes signes cliniques que la cystite, auxquels vont s’ajouter :

Non traitées, les pyélonéphrites sont potentiellement à risque de complications graves : abcès, sepsis sévère, pyélonéphrite chronique. Il est donc primordial de consulter le plus rapidement afin de débuter le plus précocement possible un traitement antibiotique adapté.

Lorsqu’elles sont très douloureuses, les pyélonéphrites doivent amener à réaliser une imagerie des voies urinaires (une échographie rénale) afin de s’assurer de l’absence d’obstruction des voies urinaires, qui nécessiterait alors une prise en charge en urologie en urgence.

Les symptômes de l'infection urinaire chez l'homme

Les infections urinaires masculines peuvent demeurer asymptomatique, jusqu’à la prostatite qui associe généralement :

  • fièvre élevée, sueurs importantes, frissons, de survenue brutale ;
  • brûlures à la miction, dysurie (difficulté à l’évacuation des urines), pollakiurie ;
  • douleurs pelviennes.

Elles peuvent présenter moins typiquement des symptômes similaires à ceux de la cystite ou de la pyélonéphrite.

De façon générale, chez l’homme, toute fièvre inexpliquée doit faire rechercher une infection urinaire.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Problèmes urinaires ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Maladie inflammatoire pelvienne (MIP)
> Pyélonéphrite aiguë : l'infection d'un (ou des deux) reins
> Hyperactivité vésicale
> Incontinence urinaire chez la femme


✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.