NASH : les symptômes

Publié par : rédaction Onmeda (27. juin 2017)

Le problème lié à cette maladie est qu’il s’agit le plus fréquemment d’une découverte fortuite. La stéatose et la NASH non compliquée de cirrhose sont le plus souvent asymptomatiques.

En effet, le diagnostic se fait souvent à l’occasion d’une prise de sang. Elle montre des perturbations du bilan hépatique avec une cytolyse hépatique et/ou une augmentation des Gamma GT et une augmentation de la ferritinémie.

Parfois il existe d’emblée un diabète avec un taux de glycémie à jeûn élevé ou une hypercholestérolémie.

Il peut exister une lourdeur en hypochondre droit (partie supérieure droite située sous les côtes) liée à une hépatomégalie (une augmentation de la taille du foie). Cette hépatomégalie est palpable par le médecin et doit être confirmée par une échographie hépatique qui visualisera également l’existence d’une stéatose (infiltration graisseuse du foie).

En cas de forme évoluée de NASH avec cirrhose, les symptômes sont ceux de la cirrhose et sont aspécifiques : il peut s’agir uniquement d’une fatigue et/ou d’une perte d’appétit.

En cas de forme plus avancée, un ictère (jaunisse) avec les yeux jaunes et les urines foncées peut apparaitre et témoigne d’un dysfonctionnement hépatique.

Il existe des biomarqueurs de fibrose ainsi que des score pronostics afin d’identifier les patients à faible risque de fibrose avancée/cirrhose.

L’élastométrie est également un bon outil pour évaluer ces patients. En cas de risque important, il est important de confirmer l’existence d’une NASH et le degré de fibrose par la réalisation d’une ponction biopsie hépatique.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Trop de cholestérol : quand prendre un médicament ?
> Nos conseils pour combattre l'hypertension artérielle
> Glycémie à jeûn : c'est quoi ?