La polychondrite chronique atrophiante (PCA)

Publié par : rédaction Onmeda (27. octobre 2017)

© iStock

La polychondrite chronique atrophiante (PCA) est une affection très rare, se caractérisant par une inflammation récidivante du cartilage parfois suivie par sa dégénérescence et la survenue de déformations.

Tous les types de cartilage peuvent être touchés mais le plus souvent, ce sont les cartilages du pavillon de l’oreille, du nez et de la trachée qui sont atteints.

A savoir : Dans le jargon médical, une chondrite désigne une inflammation des cartilages. Le terme provient du grec : khondron = cartilage ; ite : suffixe indiquant l’inflammation.
Il faut différencier ce terme médical du terme utilisé en planétologie où les chondrites désignent une catégorie de météorites pierreuses.

La maladie évolue sur plusieurs années avec des crises s’accompagnant parfois d’une atteinte de l’état général et d’une inflammation d’autres tissus comme les articulations, la peau, le cœur, les vaisseaux, ou encore les yeux ce qui la classe au sein des maladies dites « systémiques » (touchant plusieurs organes).

La polychondrite chronique atrophiante survient surtout chez l’adulte d’âge moyen avec une légère prédominance féminine et touche toutes les origines géographiques.

La polychondrite chronique atrophiante (PCA) en chiffres

  • Son incidence (nombre de nouveaux cas en un an) est évaluée à 3,5 par million d’habitants aux Etats-Unis.
  • La prévalence (nombre de cas dans une population donnée à un moment) est d’une personne sur 285 000.

C’est donc une affection très rare !

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS thématiques articulaire ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> La polyarthrite rhumatoïde
> La chondrocalcinose
> Rhizarthrose : l'arthrose du pouce

Auteur : Dr Agnès Chabot, rhumatologue