publicité

publicité

Rhume de bébé : les symptômes

Publié par : rédaction Onmeda (06. octobre 2017)

Le rhume de bébé évolue en deux phases.

La première phase est dite « sèche » : bébé a le nez bouché, il peut être grognon et manger moins que d'habitude car il a mal à la gorge.

Au bout de 24-48h, c'est la phase dite « catarrhale » : bébé éternue beaucoup, son nez coule, ses yeux sont larmoyants, il peut tousser...

La toux est souvent plus liée à un écoulement de mucus dans les voies aériennes supérieures qui provoque le réflexe de toux qu'à une véritable inflammation des bronches, mais celle-ci est parfois tout de même présente. Il convient de consulter si la toux est très importante.

De la fièvre peut être présente au cours de chacune de deux phases du rhume. En général, cette fièvre est bien tolérée, c'est à dire que l'enfant n'est pas apathique. Normalement, la fièvre au cours du rhume de bébé est modérée, baisse bien avec le paracétamol et ne s'accompagne pas de frissons importants. Dans le cas contraire, il convient de consulter.

Le rhume de bébé est parfois associé à d'autres symptômes comme :

  • une légère diarrhée,
  • une éruption cutanée appelée rash,
  • des vomissements au cours des efforts de toux.

Il n'y a pas de sifflements respiratoires, ni de voix rauque. Dans le cas contraire, il pourrait s'agir non pas d'un rhume mais d'une bronchiolite ou d'une laryngite et il conviendrait de consulter rapidement.

De même, il n'y a pas de douleur à l'oreille, qui serait signe d'otite et nécessiterait un avis du médecin.

Au total, le rhume du bébé dure entre 4 et 6 jours, mais la toux peut durer plus longtemps, deux semaines environ. L'écoulement nasal, clair au début, peut être plus foncé en fin d'évolution.

Que surveiller, quand consulter ?

La premier des traitements est de bien surveiller bébé et de consulter rapidement si nécessaire.

Si votre bébé a moins de trois mois, il est nécessaire de toutes façons de consulter rapidement pour une évaluation complète, car les bébés de moins de trois mois ne savent respirer autrement que par le nez, et que toute fièvre à cet âge nécessite une évaluation urgente.

Surveillez la respiration, la température (pensez-bien à reprendre la température une heure et demi après la prise de paracétamol), les prises alimentaires.

Consultez en urgence en cas de :

  • en cas de gène respiratoire (notamment si cela siffle quand votre enfant respire ou si le thorax se creuse pendant la respiration, car cela pourrait être le début d'une bronchiolite),
  • en cas de forte toux,
  • si la voix est enrouée avec une toux très rauque (il peut lors s'agir d'une laryngite).
  • si l'enfant ne parvient pas à manger plus de la moitié des ses rations, notamment de liquides.
Consultez en urgence en cas de fièvre mal tolérée, c'est à dire si l'enfant est apathique, ou si il présente des frissons ou encore si la fièvre ne tombe pas après le paracétamol.

N'hésitez pas à consulter aussi :

  • en cas de troubles digestifs ou d'éruption cutanée.
  • en cas de douleur se localisant à une oreille ou de conjonctivite : écoulement purulent des yeux.
  • si l'évolution n'est pas satisfaisante et que la fièvre persiste au-delà de 3 jours.

En cas de doute, téléphonez à votre médecin !

Le saviez-vous ? Zoom sur les maladies infantiles

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Bébé ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Coliques du nourrisson : des causes aux solutions
> L'homéopathie pour soulager la poussée dentaire
> Bébé est constipé : que faire ?
> Fausse route du nourrisson