publicité

publicité

Addiction au sexe : les symptômes

Publié par : rédaction Onmeda (20. février 2017)

Les symptomes de l’addiction sexuelle sont variés avec des comportements sexuels qui changent d’une personne à l’autre.

Ce qui définit l’addiction au sexe est la répétition du comportement dans le temps, pendant plus d’un an, avec des pensées sexuelles obsédantes et, ce qu’on appelle, un “filtre sexuel" : les pensées et les relations sociales sont parasitées par des images sexuelles et entraînent un trouble de la concentration. Autre critère qui définit l’addiction au sexe : la perte de temps et de contrôle.

Comme dans les autres addictions, il existe un craving - envie irrépressible de sexe - et une tolérance : on a besoin d’augmenter les doses de supports sexuels pour atteindre le plaisir. La vie sexuelle, focalisée sur certaines activités, est dissociée de la vie amoureuse.

Il existe également des symptômes de sevrage lorsque le sujet ne peut pas consommer : anxiété, insomnie, fatigue, sueurs, nausées, accélération du rythme cardiaque et de la fréquence respiratoire. Fait important, le sex addict ne souffre pas de paraphilie associée (pédopornographie, exhibitionnisme, frotteurisme…). En effet, l'existence d'une perversion sexuelle exlue le diagnostic.

Les différents comportements sexuels

Les motifs les plus fréquents de consultation sont la masturbation compulsive, et la sexualité en ligne incluant la cyberdépendance pornographique. Parmi les autres formes cliniques de l'addiction au sexe, on peut retrouver les relations sexuelles multiples et compulsives (avec des prostituées, des escorts, des relations extra conjugales, du sexe non protégé et répété avec des partenaires multiples), le Sex-Phone (usage compulsif du téléphone pour des conversations sexuelles, masturbation, dépenses excessives, multiples abonnements à des sites en lien avec du sexe), la séduction avec recherche compulsive de partenaires.

Les conséquences de l'addiction au sexe

L’utilisation excessive de pornographie chez le sex addict peut avoir un impact négatif sur la relation de couple avec une diminution de la confiance dans la relation, une diminution des relations sexuelles dans le couple, une diminution de l’érection, une augmentation des critiques concernant le corps du partenaire, des tensions conjugales.

Les risques d’infections sexuellement transmissibles liés aux rapports sexuels à risque, non protégés (VIH, chlamydiose, gonococcie, syphilis…), les risques de grossesse non desirée sont possibles. L’addiction au sexe peut être associée à la dépression, à l’anxiété, à des difficultés relationnelles et d’intimité, à des problèmes professionnels, à des pertes financières, à une diminution de la satisfaction sexuelle, à une diminution de l’intérêt pour les activités sexuelles hors ligne, à de la honte, de la culpabilité, de la solitude, et à une baisse de l’estime de soi. Des co-addictions au tabac, à l’alcool ou à des drogues illicites sont fréquentes chez le sex addict.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Psychologie, Sexualité ou Un médecin vous répond !

À lire aussi :

MST : les principales maladies sexuellement transmissibles
Sexualité : comment en parler à son partenaire ?
Addictions : s'en sortir



✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.