publicité

publicité

Syndrome d'Asperger : les symptômes

Publié par : Dr. Ada Picard (01. mars 2017)

Le syndrome d’Asperger est considéré comme un trouble psychiatrique, inclus dans le DSM-5 (Manuel de Classification des Maladies Mentales) au sein des Troubles du Spectre Autisique (TSA).

Plus précisément, le syndrome d’Asperger est considéré comme un TSA léger, associé à un niveau intellectuel normal à supérieur à la moyenne. L’intensité des symptômes autistiques est donc moins handicapante dans le syndrome d’Asperger.

Les deux catégories de symptômes qui définissent le trouble autistique sont :

Les troubles de la communication

  • Contact visuel difficile : la personne évite le regard ou le fixe intensément
  • Mimiques pauvres ou très présentes
  • Gestes gauches, pas toujours appropriés
  • Idem pour la posture…
  • Difficulté à reconnaître les émotions de l’autre ou de se mettre à sa place
  • Précocité ou retard de langage (mais rattrapage très rapide)
  • Discours souvent maniéré et un vocabulaire riche
  • Usage de mots inventés ou de mots inadaptés
  • Difficultés d’accéder à l’humour

Les difficultés sociales

  • Comportement social naïf ou bizarre
  • L’interaction avec les pairs (gens de son âge) n’est pas aisée
  • Tendance à s’isoler (notamment au sein de la famille)
  • Tendance au conflit (parfois grave)
  • Difficultés à respecter les conventions sociales (dire bonjour, etc.)
  • Difficultés à être en groupe
  • Tendance à digresser lors des conversations, à faire des monologues sans prendre en compte l’interlocuteur

Les troubles du comportement

  • Opposition et agressivité (surtout chez les garçons, mais pas que !)
  • Inattention (tendance à être dans la lune)
  • Difficultés à suivre les consignes
  • Parfois, déscolarisation

Les troubles sensoriels

  • Hypersensibilité aux odeurs, aux bruits (hyperacousie), etc.
  • Fascination ou dégoût pour certaines matières

Les troubles moteurs

  • Troubles de la coordination motrice, de la motricité fine, maladresse, gestes répétitifs, dysgraphie, démarche « bizarre », etc.

Les intérêts répétitifs et stéréotypés

  • Savoir encyclopédique dans un domaine particulier (connaissance de toutes les capitales du monde, etc.)
  • Dons dans certains domaines : musique, mathématiques, informatique, dessin, etc.

Les troubles des apprentissages

  • Niveau intellectuel normal voire élevé (précocité intellectuelle ou Haut Potentiel Intellectuel) avec un décalage fréquent entre différentes performances
  • Difficultés à suivre les méthodes scolaires classiques et à apprendre dans des conditions classiques
  • Meilleures performances dans les productions spontanées
  • Grande variabilité de réussite : très doué dans certaines matières et faible dans d’autres
  • Difficulté à matérialiser ce qui est appris

La difficulté de gérer les émotions

  • Difficulté à reconnaître les émotions des autres (à ressentir de l’empathie)
  • Difficulté à reconnaître ses propres émotions…et à les gérer

Tous ces symptômes ne sont pas forcément présents, mais si la plupart d’entre eux le sont, le syndrome d’Asperger est probable. La présence de ces symptômes ne signe néanmoins pas le diagnostic, et nécessite une évaluation par un psychiatre ou un psychologue spécialisé.

D’autres troubles psychologiques sont fréquemment associés au syndrome d’Asperger : anxiété, dépression, TOC, trouble bipolaire ou cyclothymie (avec présentation atypique), dyspraxie, Déficit Attentionnel avec ou sans Hyperactivité, etc.

À lire aussi :

L'adulte surdoué
Comment savoir si mon enfant est précoce ?
Mon enfant est stressé
15 phrases à dire à un enfant lorsqu'il a peur